Techniques d'enseignement idéales pour le confinement

19 mai, 2020
Dans cet article, nous proposons quelques techniques d'enseignement qui fonctionnent bien pour aider les parents dans l'étude et les devoirs de leurs enfants pendant le confinement.
 

Pendant le confinement dû au coronavirus, pour de nombreuses familles ayant des enfants d’âge scolaire, il est très difficile de les amener à se concentrer et à faire leurs devoirs. Pour que le temps des devoirs ne devienne pas une odyssée, il existe quelques techniques d’enseignement et d’apprentissage simples et utiles que les parents peuvent utiliser.

Qu’est-ce qu’une technique d’enseignement ?

Une technique d’enseignement est une action concrète, une stratégie planifiée et exécutée par l’enseignant, qui vise à atteindre des objectifs d’apprentissage.

En d’autres termes, une technique d’enseignement est un outil méthodologique développé à travers une série d’activités visant à réaliser des processus d’enseignement et d’apprentissage chez les individus qui font partie de ces processus.

Cependant, nous sommes conscients que la grande majorité des parents ne sont pas des enseignants et qu’ils ne sont pas censés connaître et savoir appliquer certaines techniques d’enseignement et d’apprentissage typiques de l’environnement scolaire institutionnalisé.

 

Cependant, la connaissance et l’application de certaines techniques simples peuvent les aider à obtenir de meilleurs résultats dans les travaux scolaires de leurs enfants.

Techniques d’enseignement idéales pour le confinement

Voici une brève explication de certaines techniques d’enseignement qui sont appropriées pour aider les enfants à faire leurs devoirs, et qui peuvent être adaptées à différents âges. Enfant appliquant certaines des techniques d’enseignement pour étudier pendant le confinement.

Un enfant pensif étudiant

Technique pomodoro

Cette technique est valable à tout âge et permet de mieux gérer le temps consacré à une activité. Ainsi, selon la technique, on est plus productif lorsqu’on travaille ou étudie pendant une période de 25 minutes et qu’on se repose pendant 5 minutes.

 

La technique indique à son tour qu’après avoir effectué 4 « pomodoros » (temps de travail plus temps de repos), l’enfant peut prendre un repos plus long, de 20 ou 25 minutes.

Il est très utile d’expliquer cette technique aux enfants et de l’appliquer lorsque nous les aidons à faire leurs devoirs. Fondamentalement, parce que de cette façon, nous amenons les enfants à faire un effort de concentration et d’attention parce qu’ils savent que 5 minutes de pause ou de repos viendront.

En ce sens, les cinq minutes de repos peuvent être utilisées pour aller aux toilettes, manger un fruit, bouger un peu, danser ou même taper dans un ballon.

Méthode Pascal

Cette méthode consiste à respecter certaines étapes fondamentales face à l’étude. Tout d’abord, faire une lecture préalable et générale de tous les thèmes en question. Ensuite, souligner ou noter les principaux concepts ou idées, pour lesquels il est utile d’identifier des mots clés.

Ensuite, avancer dans la réalisation d’une sorte de schéma ou de carte mentale dans laquelle sont organisés les concepts centraux et les idées qui en découlent (idées secondaires et tertiaires, etc.). Certaines personnes trouvent même utile de noter certaines dates, noms ou autres données spécifiques.

 

La méthode Pascal est plus orientée vers l’aide aux étudiants de plus de 9 ou 10 ans pour étudier, mais elle est parfaitement adaptable aux enfants plus jeunes. Ils peuvent également faire une première lecture générale du sujet et de ce qu’il faut en faire. Et, avec l’aide des adultes, ils peuvent prendre des notes simples en soulignant avec des couleurs.

Règles mnémotechniques

Apprendre aux enfants à mémoriser des faits, des noms ou des chiffres est plus facile si on leur apprend à utiliser ce système. La mnémotechnique est un ensemble de techniques de mémorisation et de souvenir qui peuvent être adaptées même aux enfants en bas âge, puisqu’elles consistent à associer mentalement les informations à mémoriser avec des données qui font déjà partie de notre mémoire ou de notre pratique quotidienne.

Un enfant faisant ses devoirs
 

Voyons quelques exemples :

  • Pour connaître les noms des pays de l’Union européenne : on associe le mot baguettes à la France, Volkswagen à l’Allemagne, Ferrari à l’Italie, ou taureaux à l’Espagne.
  • Si nous devons apprendre où se trouvent les principales rivières de France et à quoi elles ressemblent, une bonne idée est d’inclure tous les faits dans une histoire créée par les enfants eux-mêmes. Cette histoire peut comporter des données, des anecdotes ou des sensations qui leur sont familières.
  • Si nous devons connaître les noms des planètes, nous pouvons dire aux élèves d’associer un lieu ou un espace qu’ils connaissent au mot dont ils veulent se souvenir. Par exemple, un bain pour se souvenir de la planète Terre, un réfrigérateur pour se souvenir d’Uranus, ou associer Mars à la cuisine et au feu.

Quelques conditions pour appliquer les techniques d’enseignement en confinement

Il faut souligner que, pour qu’une technique d’enseignement soit plus ou moins efficace, d’autres éléments et facteurs doivent être pris en compte, tels que :

 
  • Un endroit approprié pour étudier et faire ses devoirs. C’est-à-dire un environnement calme, sans distractions, comme un téléphone portable ou une télévision, et avec un bon éclairage.
  • Essayer de faire les devoirs à la même heure chaque jour. Cela aide les enfants à adopter une routine quotidienne et donc à intérioriser l’habitude.
  • Et le plus important : accompagner, motiver, encourager et créer un lien étroit avec les enfants pendant leurs études. C’est la meilleure façon d’appliquer toute technique d’enseignement et d’apprentissage, et de rendre le « temps des devoirs » dynamique, amusant et différent à chaque fois.