Intervention éducative auprès des enfants ayant une déficience intellectuelle

23 octobre 2019
Le système éducatif a le devoir de répondre aux besoins particuliers des enfants ayant une déficience intellectuelle. Dans la suite de cet article, nous vous expliquons tout ce qui doit être mis en place pour ces enfants.

L’intervention éducative auprès des enfants ayant une déficience intellectuelle est fondamentale pour parvenir à une école inclusive. Actuellement, il existe diverses mesures d’attention à la diversité, encourageantes :

  • Le développement intégral de tous les élèves.
  • Le droit à une éducation digne dans les écoles ordinaires ou, dans des cas exceptionnels, dans des centres spécialisés.

« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie en pensant à croire qu’il est stupide. »

-Albert Einstein-

Intervention éducative auprès des enfants ayant une déficience intellectuelle

Les élèves ayant des besoins éducatifs spéciaux associés à la déficience intellectuelle ont la possibilité d’avoir une série de ressources spécifiques, telles que :

  • Soutien personnel
  • Mesures extraordinaires
  • Adaptation des programmes scolaires
  • Flexibilisation
  • Attention individualisée

Ils ont pour but d’assurer que ces élèves puissent surmonter les obstacles à l’apprentissage et recevoir un traitement juste et équitable. Ainsi, les principales personnes responsables de l’enseignement de ces enfants dans une école ordinaire sont :

  • Le professeur tuteur
  • Le professeur de soutien
jeune fille handicapée intellectuelle peignant

Intervention pédagogique du corps enseignant tuteur

Le tuteur de classe est chargé de créer un climat de diversité en favorisant la connaissance, le respect mutuel et l’acceptation des différences. A cette fin, il doit mettre en œuvre une série de mesures adaptées à tous les niveaux d’apprentissage des enfants de la classe, selon une méthodologie inclusive. En ce sens, un choix peut être fait :

  • Adapter les méthodologies et le matériel aux besoins de tous les élèves.
  • Effectuer des regroupements flexibles.
  • Proposer aux enfants ayant une déficience intellectuelle des activités semblables à celles de leurs pairs, mais avec quelques modifications, qui reviennent à :
    • Leur accorder plus de temps pour l’exécution des tâches.
    • Simplifier le contenu ou la présentation.
    • Donner des explications étape par étape.
    • Fournir de l’aide et des conseils.
    • Réduire le nombre de tâches requises.
  • Créer une routine de travail dans laquelle ces types d’élèves sont autonomes et qui les forme à l’autodétermination.
  • Consacrer plus de temps à des objectifs ou à un contenu précis qui est important pour tous les élèves, mais surtout pour ceux qui ont une déficience intellectuelle. Il est donc pratique de travailler sur le développement des domaines suivants :
    • Communication
    • Lecture et écriture
    • Psychomotricité
    • Capacité d’utiliser des nombres et des opérations de base
    • Capacité d’établir des relations interpersonnelles
  • Établir, dans des cas exceptionnels, des adaptations significatives des programmes d’études. Celles-ci se composent de :

De plus, pour que tout cela soit efficace, il est essentiel que les enseignants évitent d’utiliser des étiquettes et des comparaisons négatives. Ils doivent aussi savoir comment gérer les frustrations possibles des élèves ayant une déficience intellectuelle afin de prévenir d’éventuels comportements agressifs ou auto-infligés.

Intervention éducative des enseignants de soutien

Les enseignants de soutien sont d’une grande pertinence pour l’apprentissage des personnes ayant une déficience intellectuelle. En effet, ils sont souvent le pilier de leur enseignement à l’école. Ils sont en communication continue avec le tuteur de la classe pour remplir leurs fonctions de renforcement de l’éducation.

enfant handicapé devant un ordinateur

Ainsi, les professeurs de Pédagogie Thérapeutique (PT) et de Pédagogie Auditive et Linguistique (PAL) sont en charge de :

  • Sélectionner, élaborer et adapter le matériel didactique.
  • Faciliter l’assimilation des connaissances.
  • Réaliser des programmes individualisés d’intervention éducative.

De même, un élève ayant une déficience intellectuelle qui n’a pas d’autonomie personnelle a besoin de l’aide d’un auxiliaire de vie scolaire pendant la journée d’école pour l’aider à acquérir ces compétences.

C’est-à-dire que sa fonction principale est d’apporter un soutien à caractère éducatif, mais non pédagogique, en développant des tâches en rapport avec :

  • Autonomie
  • Accessibilité
  • Déplacement
  • Santé
  • Sécurité
  • Attention, vigilance et soin

En résumé, le fait d’avoir un élève ayant une déficience intellectuelle à l’école implique la mise en place d’une intervention pédagogique spécifique et personnalisée.

  • Cegarra, F. y García, G.  (2013). Intervención educativa en el alumnado con discapacidad intelectual. Discapacidad online.
  • Fierro, A. (2012). Los alumnos con retraso mental. En Á. Marchesi, J. P. González y C. Coll (Ed.), Desarrollo Psicológico Y Educación: 3. Trastornos Del Desarrollo Y Necesidades Educativas Especiales (pp. 273-299). Madrid: Alianza Editorial.
  • Gobierno Autónomo Departamental de Santa Cruz. (s.f.). Guía para Profesores de Niños(as), y Adolescentes con Discapacidad Intelectual.