Les vaccins pour enfants et le coronavirus

19 mai, 2020
Les vaccins sont l'une des choses qui peuvent faire hésiter les parents pendant cette période de confinement. Voici ce que vous devez savoir.

Actuellement, en raison de la pandémie de coronavirus qui a forcé l’instauration de l’état d’alerte dans notre pays, nous vivons une période d’incertitude à bien des égards. L’une de ces incertitudes va nous intéresser plus particulièrement dans cet article : la question des vaccins.

Les enfants et les vaccins pendant l’état d’alerte

Ce qui se passe actuellement dans notre pays, c’est que les ressources du système de santé sont redistribuées afin de répondre aux besoins les plus urgents. C’est pourquoi de nombreux centres de soins primaires ne fonctionnent peut-être pas à pleine capacité.

Cela signifie qu’il peut y avoir un manque de personnel de santé ou une pénurie de vaccins dans certains centres de santé. Il est également possible que les activités telles que les contrôles ou la vaccination des personnes en bonne santé dans ces centres de santé aient été arrêtées pour le moment, en raison de la recommandation selon laquelle les personnes en bonne santé ne devraient pas venir dans le centre afin de ne pas surcharger davantage le système.

Comment devrions-nous agir ?

Nous devons, comme toujours, rester calmes et agir de manière aussi cohérente que possible. Comme nous traversons les phases de déconfinement différemment dans les différents départements, il se peut que la situation soit différente dans chaque lieu ou centre de santé.

Un médecin injectant un vaccin à un bébé

Par conséquent, la première chose que nous devrions faire est de nous renseigner sur la situation dans notre centre de soins primaires, ce que nous pouvons faire en appelant le centre avant de nous y rendre.

Il est très important que nous n’allions pas directement au centre de santé avec nos enfants. Nous savons tous qu’il est recommandé de ne sortir dans la rue qu’en cas de nécessité. Avant d’y aller, nous nous assurerons donc que notre centre de santé continue à vacciner comme prévu et qu’il peut s’occuper de nous.

Au cas où nous serions informés de l’arrêt des vaccinations, nous devons également rester calmes. Il est important de rappeler qu’il s’agit d’une situation temporaire et que le report de ces vaccinations ne sera que d’une durée limitée.

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour la santé de nos enfants si nous retardons de quelques mois l’une de leurs vaccinations, car il y a toujours une marge de sécurité. Les vaccinations reprendront dès que la situation au centre reviendra à la normale.

Quels sont les vaccins les plus importants ?

Dans les centres où il existe des restrictions en matière de vaccination, certaines situations seront prioritaires, à savoir :

  • Les premières vaccinations, c’est-à-dire celles des nourrissons jusqu’à l’âge de 15 mois. Il s’agit notamment des vaccins à 2 et 4 mois, du ROR à un an et de la varicelle à 15 mois. Les premières vaccinations de votre bébé sont très importantes, aussi dès que la situation le permettra, il sera le premier à être vacciné.
  • Les patients atteints de maladies chroniques et immunodéprimés. Ces personnes sont plus sensibles à certaines maladies et, en outre, les complications qu’elles présentent comportent un risque plus élevé. Pour cette raison, elles constitueront un autre groupe de population à vacciner en priorité.
Un enfant recevant une injection

  • Enfin, les femmes enceintes. Compte tenu de la situation délicate et du fait que leur vaccination implique souvent la protection du bébé également, ils seront le dernier groupe de population à être vacciné en priorité.

Concernant la vaccination des enfants contre le coronavirus…

La vaccination de nos enfants est une question importante, et il est logique que nous soyons vigilants. Bien sûr, il est toujours bon de tenir à jour le calendrier de vaccination de votre enfant. Cependant, nous sommes dans une situation nouvelle et exceptionnelle pour nous tous, dans laquelle nous devons prendre des précautions extrêmes.

C’est pourquoi nous agirons avec la plus grande conscience possible. Nous devons nous informer par téléphone de la situation dans laquelle se trouve notre centre de santé et toujours agir conformément aux indications des spécialistes qui nous soignent.

C’est pourquoi, au cas où les vaccinations de nos enfants seraient retardées de quelques semaines en raison de la situation, nous devons rester calmes et ne pas nous inquiéter. Dès que tout reviendra à la normale, elles reprendront la manière dont elles ont été établies et cela n’entraînera pas de conséquences majeures.