Que faire lorsque votre enfant ne veut pas mâcher ?

Nous allons vous dire comment agir si votre enfant ne veut pas mâcher, afin d'éviter une carence nutritionnelle et de parvenir à une adaptation progressive.
Que faire lorsque votre enfant ne veut pas mâcher ?

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2022

La mastication est une compétence qui s’acquiert au cours des premières étapes de la vie. Les bébés peuvent généralement commencer à manger des aliments avec des morceaux – ou des morceaux de viande – à l’âge de 8 ou 9 mois, même si leurs dents ne sont pas encore complètement développées. Par ailleurs, il n’est pas conseillé de trop retarder l’introduction des solides dans le régime alimentaire car cela pourrait allonger le processus d’apprentissage de la mastication.

Il est important que les enfants prennent très tôt l’habitude de s’asseoir à table avec les autres membres de la famille. Petit à petit, ils commenceront à se familiariser avec la nourriture et ses caractéristiques organoleptiques, ce qui empêchera des rejets à l’avenir. Cela permettra de s’assurer que le régime alimentaire est aussi varié et équilibré que possible.

Comment agir si l’enfant ne veut pas mâcher ?

Il se peut qu’après deux ans de vie, l’enfant ne veuille pas mâcher. Dans ce cas, le mieux est d’augmenter petit à petit la texture des purées : le but est de retrouver progressivement des morceaux qui, dans un premier temps, seront faciles à manger. Au fil du temps, ces solides seront de moins en moins écrasés, obligeant l’enfant à faire davantage d’efforts.

En même temps, on peut inclure de petits morceaux de nourriture qui fondent facilement dans la bouche, comme :

  • Des vermicelles bien cuits.
  • Des fruits grillés
  • Ou des biscuits imbibés de lait.

Il n’est pas non plus conseillé d’abuser de ces aliments car beaucoup d’entre eux contiennent une grande quantité de sucres simples. Ces éléments se sont avérés nocifs pour la santé à moyen terme.

L’étape suivante consiste à commencer à proposer des aliments écrasés à la fourchette, comme des pommes de terre bouillies. Un peu plus tard, il faudra augmenter la taille des morceaux. Voici des aliments qui pourraient être introduits à ce moment et qui constituent des préparations faciles à mâcher :

  • Le riz en sauce.
  • La viande hachée.
  • Les boulettes de viande.
  • Les ragoûts.
Certains enfants de plus de deux ans refusent de mâcher les aliments pour différentes raisons. Dans ce cas, le mieux est de leur offrir des aliments mous et d’en inclure progressivement d’autres écrasés à la fourchette. Les ragoûts sont une bonne option à cette étape.

Certains enfants plus âgés refusent de mâcher

Il se peut que les enfants de plus de deux ans aient également un problème de mastication et refusent d’accomplir cet acte. Il peut également y avoir une difficulté neurologique qui empêche une bonne alimentation. Par conséquent, il faudra écarter des altérations liées au système nerveux central.

Dans ce cas, il est plus pratique de préparer différents types de légumes mous et cuits, ainsi que des morceaux de fruits ou de fromage. L’omelette peut aussi être une bonne option. Tous ces aliments sont faciles à écraser dans la bouche sans avoir besoin de beaucoup mâcher. De plus, ils contiennent généralement un bon nombre de nutriments.

Cette difficulté peut entraîner une carence en certains nutriments essentiels qui conditionnent la croissance. Ainsi, il faudra essayer de couvrir les besoins en protéines. Ceux-ci peuvent dépasser le gramme de protéines par kilo de poids par jour durant les premiers stades de la vie, comme le confirment des recherches publiées dans la revue Annals of Nutrition & Metabolism .

De la même manière, il sera important de parvenir à une consommation adéquate de graisses et de glucides. Cependant, cela peut être plus facile car les aliments qui en contiennent ont tendance à avoir une texture plus douce et sont plus faciles à manger. Avec l’inclusion de pâtes, de riz ou d’huiles dans l’alimentation, les besoins quotidiens devraient être comblés.

bébé qui ne veut pas manger sa soupe
Dans certains cas, l’enfant refuse de manger parce que ses premières dents lui font mal. Dans d’autres, cela pourrait être dû à des altérations dans le système nerveux central. En cas de doute, mieux vaut consulter un spécialiste.

Optimiser l’alimentation est essentiel quand les enfants ne veulent pas mastiquer

Le fait que les enfants refusent de mâcher est un problème relativement courant. Cela se produit parfois à cause de la douleur due à l’éruption des premières dents. Cependant, il existe des conditions au niveau du système nerveux central qui peuvent retarder l’apprentissage de la mastication. Quoi qu’il en soit, on doit garantir un apport nutritionnel optimal pour éviter les problèmes de développement.

Gardez à l’esprit que si, après deux ans, l’enfant refuse de mâcher, il peut être nécessaire de consulter un spécialiste pour adopter la solution la plus appropriée. Celui-ci effectuera une série d’examens pour déterminer s’il existe un problème psychologique pouvant expliquer ce comportement. Si tel est le cas, il proposera une solution à moyen terme avec l’aide de pharmacologie ou d’experts en comportement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment un enfant apprend-il à mastiquer ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment un enfant apprend-il à mastiquer ?

Lorsque l'enfant apprend à mastiquer, il change sa façon de manger. Comment accompagner les plus petits dans ce nouveau processus?



  • Freeman, C. R., Zehra, A., Ramirez, V., Wiers, C. E., Volkow, N. D., & Wang, G. J. (2018). Impact of sugar on the body, brain, and behavior. Frontiers in bioscience (Landmark edition)23, 2255–2266. https://doi.org/10.2741/4704
  • Richter, M., Baerlocher, K., Bauer, J. M., Elmadfa, I., Heseker, H., Leschik-Bonnet, E., Stangl, G., Volkert, D., Stehle, P., & on behalf of the German Nutrition Society (DGE) (2019). Revised Reference Values for the Intake of Protein. Annals of nutrition & metabolism74(3), 242–250. https://doi.org/10.1159/000499374