Premier cri de bébé: ce qu'il faut savoir

Le premier cri a des effets importants sur la santé physique et psychologique de la mère et de son nouveau bébé. Le saviez-vous?
Premier cri de bébé: ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 17 mai, 2022

Après 9 mois à être hébergé dans votre ventre, il est temps de voir votre petit, de le sentir et de commencer une nouvelle vie avec lui. Le premier cri de votre bébé indique que tout s’est bien passé pendant le travail et qu’il est capable de respirer par lui-même.

En plus de vous soulager, ce premier cri contribue au bien-être de tous les deux. Pour cette raison, nous voulons vous dire toutes ses implications et à quoi s’attendre de ce moment inoubliable.

Quelles sont les raisons du premier cri du bébé?

À la naissance, la plupart des bébés réagissent par un cri strident, qui se produit pour diverses raisons.

Tout d’abord, les pleurs sont le reflet des vibrations des cordes vocales lors de la première expulsion d’air des poumons (expiration). Plusieurs fois, il n’y a pas un grand cri, mais plutôt un léger halètement. L’important est qu’il remplisse son objectif fondamental: libérer les voies respiratoires du liquide amniotique pour permettre à l’air d’entrer.

D’autre part, le premier cri du bébé représente la réponse à l’énorme changement d’environnement qu’il vit. Il ne faut pas oublier que quelques minutes auparavant, le petit était bien au chaud dans le corps de sa mère et maintenant il doit apprendre à se débrouiller tout seul. Bien qu’il reste dépendant de ses parents à bien des égards, il doit respirer par lui-même, chercher sa nourriture et adapter son corps à un climat totalement différent.

En bref, la naissance est une période très stressante pour les bébés. Pour cette raison, il est essentiel d’assurer le contact peau à peau le plus tôt possible. Sentir l’odeur, la voix et la chaleur de sa mère l’aidera à calmer son angoisse et à se sentir protégé.

Un nouveau-né qui crie à la naissance.

Caractéristiques

Le premier cri du bébé a certaines caractéristiques qui le rendent ni plus ni moins normal, ni meilleur ni pire qu’un autre. Chaque bébé a une façon différente de le faire et nous allons vous dire ce que cela signifie :

  • Le cri du bébé est fort et strident. En général, les bébés en bonne santé pleurent vigoureusement à la naissance, dans le cadre du mécanisme adaptatif mentionné précédemment. Cela n’implique pas nécessairement de la douleur ou de l’inconfort, mais le simple stress de changer brusquement l’environnement.
  • Lorsque les pleurs sont passifs mais efficaces, cela peut signifier que le bébé était endormi et détendu avant de quitter l’utérus. Cela se produit souvent avec les césariennes programmées, car pratiquement aucune collaboration de sa part n’est requise dans le processus d’accouchement. Ce qui fera la différence avec le type suivant, c’est la normalité du reste des paramètres de l’échelle d’Apgar.
  • Le bébé ne pleure pas ou pleure très faiblement. Cela peut indiquer une adaptation inadéquate à l’environnement extra-utérin, soit en raison d’un manque de maturité pulmonaire, soit en raison d’une complication de la gestation ou de l’accouchement. Dans ce cas, l’enfant doit être évalué le plus rapidement possible et assisté si nécessaire.

Bienfaits du premier cri pour la mère et le bébé

Dans les sections précédentes, nous nous sommes concentrés sur les avantages du premier cri sur la santé physique du bébé. Mais ils ne se limitent pas à cela. En fait, il offre également des avantages à la maman. Ensuite, nous détaillons ses principales vertus :

  • Il aide à libérer les voies respiratoires du liquide amniotique présent dans celles-ci.
  • Stimule le début du travail respiratoire chez le nouveau-né.
  • Contribue aux changements circulatoires dans le corps du bébé (passage de la circulation fœtale à néonatale).
  • Il offre de nombreux bienfaits psychologiques pour la maman : il procure apaisement après l’accouchement et favorise la libération de substances essentielles à l’établissement de l’attachement.
  • Il déclenche la production d’ocytocine, qui est une hormone clé pour la rétraction de l’utérus et pour l’initiation de la lactation.

Pleurer est aussi un moyen de communiquer

En plus des raisons physiologiques, les pleurs se produisent comme une forme de communication entre le bébé et l’environnement qui l’entoure. C’est sa seule façon d’exprimer s’il a peur, s’il est nerveux, si quelque chose lui fait mal, s’il a faim ou s’il a besoin d’affection.

Lorsque le bébé pleure, cela déclenche de multiples réactions dans le cerveau de la mère, de manière instinctive. Plusieurs études ont été menées sur les pleurs du bébé, dont une en Espagne, dont certaines conclusions intéressantes ont été tirées :

  • Bien que les personnes qui voient un bébé pleurer ne reconnaissent pas la cause de leurs pleurs, leur cerveau réagit davantage lorsqu’elles perçoivent qu’il s’agit d’une manifestation de douleur que lorsqu’elles sont le produit de la peur ou de la colère.

  • Lorsque les bébés pleurent de peur ou de colère, leurs yeux restent ouverts. Mais lorsque la cause est la douleur, ils les gardent pratiquement fermés.

  • Les pleurs de bébé qui augmentent progressivement sont généralement causés par la colère ou l’insatisfaction. Au contraire, les pleurs dus à la douleur ou à la peur commencent avec une grande intensité et le restent.
Une mère avec son bébé qui pleure dans les bras;

Conclusion à propos du premier cri du bébé

Vous savez maintenant pourquoi les pleurs du bébé sont très pertinente, à la fois au premier instant et plus tard. Il ne faut pas oublier que c’est son seul moyen de communiquer, à la fois de demander et d’extérioriser ses émotions.

En particulier, le premier cri offre de multiples bienfaits pour la santé de la mère et du bébé. Il s’agit d’un acte fondamental d’adaptation au milieu extra-utérin.

Enfin, le corps est très bien fait et tout ce qui se passe naturellement a un but. Dans ce cas, la nature garantit que toute notre attention est dirigée vers ce petit, qui vient d’entrer dans notre vie pour la changer complètement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Reconnaître les différents types de pleurs des bébés
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Reconnaître les différents types de pleurs des bébés

Saviez-vous que les pleurs de votre bébé varient en fonction de ce qu'ils veulent ? Apprenez à faire la différence avec l'aide de cet article !



  • Chóliz M, Fernández-Abascal EG, Martínez-Sánchez F. Infant crying: pattern of weeping, recognition of emotion and affective reactions in observers. Span J Psychol. 2012 Nov;15(3):978-88. doi: 10.5209/rev_sjop.2012.v15.n3.39389. PMID: 23156907. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23156907/
  • Repetti, C. (Ed.). (2007). El libro del bebé. Editorial Albatros.
  • Eisenberg, A., Murkoff, H. E., & Hathaway, S. E. (1995). El primer año del bebé. Editorial Norma.
  • Perez Velez, M. A. (2012). Como entender a tu bebé: primer año de vida.