Être une mère célibataire peut parfois être très difficile

L'éducation pour une mère célibataire est une tâche gratifiante, mais aussi parfois difficile et compliquée. Nous passons en revue les principaux défis auxquels sont confrontées les mères célibataires.
Être une mère célibataire peut parfois être très difficile

Dernière mise à jour : 17 mai, 2022

Élever un enfant est toujours une source de défis et de joies. Cependant, lorsque cette tâche est affrontée seule, elle peut devenir plus exigeante et épuisante. Être responsable d’une vie, de son bien-être et de son développement, et ne pas partager cette tâche avec un autre adulte, rend ces femmes courageuses et précieuses. Malgré cela, être une mère célibataire peut être très difficile.

Il existe diverses raisons pour lesquelles une femme peut élever seule un enfant, du décès du conjoint au rejet de paternité par l’autre parent. De plus, être mère célibataire peut être une décision délibérée. En effet, de plus en plus de femmes ont recours à des traitements d’adoption ou de procréation assistée pour réaliser ce rêve de quelque manière que ce soit.

Être une mère célibataire représente tout un défi…

Dans tous les cas, les difficultés et les défis auxquels font face ces femmes peuvent être similaires. Pour cette raison, nous voulons consacrer quelques lignes pour les reconnaître et proposer quelques lignes directrices pour les gérer.

Une mère avec son bébé dans les bras qui pleure.

Post-partum sans partenaire

Le post-partum est une étape particulièrement vulnérable pour les femmes. Elles doivent effectivement faire face à de grands changements physiques, hormonaux, émotionnels et sociaux à la fois. Des sentiments intenses de tristesse, d’inquiétude et de peur peuvent apparaître.

Voir le corps dans le miroir, encore “déformé”, mais déjà avec l’enfant dans les bras, peut provoquer gêne et frustration. Et à tout cela s’ajoute la responsabilité de s’occuper constamment d’un être sans défense et dépendant, avec la privation de sommeil que cela implique.

Dans cette phase, le rôle du père ou du partenaire est de soutenir la mère. De la soutenir logistiquement et de la contenir émotionnellement. Sans cette figure présente, et surtout si vous n’avez pas l’aide d’autres membres de la famille, le post-partum peut être une période difficile à traverser.

Être parent sans “tribu”

Traditionnellement, la parentalité était une tâche qui était assumée par la tribu et plusieurs adultes collaboraient aux soins du nourrisson.

Cependant, aujourd’hui, les femmes sont seules dans ce travail, et n’ont généralement que le soutien de leur partenaire. Lorsqu’il s’agit de mères célibataires, elles doivent accomplir toutes les tâches.

Elles sont seules responsables de l’économie et des finances, des tâches ménagères et de la garde des enfants. Elles portent la responsabilité économique, l’organisation quotidienne et toute la charge mentale que cela implique. De plus, elles soignent, nettoient, nourrissent, protègent et éduquent leurs enfants. Et, encore une fois, lorsqu’il n’y a pas de soutien, cette situation peut être écrasante.

La solitude de la maternité

Par ailleurs, une grande majorité de femmes affirment que la maternité peut être très solitaire. Pendant les premiers mois ou les premières années du bébé, il devient la priorité absolue et ses soins occupent la majeure partie du temps de la mère. Il est courant pour les femmes à ce stade de manquer de contact avec les adultes, de pouvoir socialiser, de se consacrer à elles-mêmes ou de retrouver certains de leurs autres rôles ou passe-temps.

Même quand l’enfant grandit, les facettes de “travailleuse”, “amie”, “sœur”, “fille”, ou simplement, “femme” continuent d’être subordonnées à ce rôle de mère qui occupe tout. Ainsi, un appui extérieur est nécessaire pour pouvoir concilier et rendre compatibles les différents domaines. Lorsque la mère est seule, y parvenir est beaucoup plus compliqué.

Être une mère célibataire: Une grande responsabilité

Sur le plan psychologique et émotionnel, l’un des aspects qui rend parfois difficile le fait d’être une mère célibataire est d’être la seule et principale personne en charge de la vie d’un enfant. Toutes les décisions pertinentes (mode d’alimentation, horaires de sommeil, école qu’elle fréquente, activités parascolaires qu’elle fait) incombent uniquement à la mère.

De même, si l’enfant tombe malade, s’il est harcelé ou rencontre la moindre difficulté, c’est elle qui est à ses côtés pour le soigner, le réconforter et veiller à son bien-être. En tant que femme, elle a également besoin de son propre soutien dans ces processus. Et, puisqu’il n’y a pas de partenaire avec qui s’entendre et partager le fardeau, il est nécessaire de trouver un réseau qui puisse la soutenir.

Victime du jugement social

Enfin, à de nombreuses reprises, c’est l’environnement lui-même qui rend cette situation encore plus difficile. Les membres de la famille, les proches ou la société en général peuvent juger les femmes d’être une mère célibataire. Pour n’avoir pas su créer ou maintenir une famille traditionnelle ou pour avoir décidé d’exercer seule la maternité.

Ils peuvent également la juger pour avoir tenté de reconstruire sa vie et avoir un nouveau partenaire. Ou lui reprocher de ne pas pouvoir consacrer plus de temps à s’occuper de son enfant. Toutes ces critiques, si nocives et sans empathie, peuvent aller jusqu’au plus profond de la mère.

Une mère et son bébé pointés du doigt par plusieurs personnes.

Être une mère célibataire ne veut pas dire être seule

Bien que la maternité célibataire puisse être très difficile, elle est aussi extrêmement belle et gratifiante.

Si vous êtes une mère célibataire, vous pouvez décider comment élever votre enfant, sélectionner soigneusement chaque aspect de son éducation et la réaliser vous-même. Avec tout l’amour et les conditions les plus opportunes pour son développement.

Cependant, ce fardeau peut être lourd et difficile à porter si vous ne disposez pas d’un réseau de soutien. Une responsabilité excessive peut vous épuiser, générer de l’anxiété ou de la dépression et vous empêcher d’être la mère heureuse et épanouie dont votre enfant a besoin. Alors, n’hésitez pas à utiliser les ressources à votre disposition.

Entourez-vous de personnes qui vous aiment, famille et amis, et n’hésitez pas à leur demander de l’aide en cas de besoin. Connectez-vous avec d’autres mères dans la même situation. Rendez-vous dans des groupes de soutien qui vous permettent de socialiser et de partager vos impressions et, si vous en avez besoin, recherchez un soutien professionnel. Prendre soin de vous, de vos émotions et de votre bien-être est primordial pour que vous puissiez profiter pleinement de votre maternité.

Cela pourrait vous intéresser ...
13 conseils pour être une mère célibataire sans complexes
Être parents
Lisez-le dans Être parents
13 conseils pour être une mère célibataire sans complexes

Découvrez 13 conseils pour être une mère célibataire sans complexes et vivre sa vie avec liberté et amour pour son enfant.



  • Landero Hernández, R. y González Ramírez, M. T. (2011). Apoyo social, estrés y autoestima en mujeres de familias monoparentales y biparentales. Summa Psicológica, 8, 29-36.
  • Rivas, A. M., Jociles, M. I., & Moncó, B. (2011). Las madres solteras por elección.¿ Ciudadanas de primera y madres de segunda?. Revista Internacional de Sociología69(1), 121-142.