Quelles sont les peurs fréquentes chez les enfants de six ans ?

5 avril 2018
Les enfants sont craintifs par nature. Ils ont encore beaucoup de choses à découvrir sur le monde. Le rôle des parents est de les aider à comprendre et à affronter l'inconnu pour qu'ils ne développent pas des terreurs irrationnelles devant des situations qui n'en valent pas la peine.

La peur est un sentiment naturel chez tous les êtres humains. Les plus petits y sont particulièrement sensibles, parce qu’ils sont encore en train de découvrir le monde et ses menaces. Dans cet article, nous aimerions parler des peurs fréquentes chez les enfants de six ans.

Au fur et à mesure que les enfants interagissent avec le monde extérieur et intègrent de nouvelles connaissances, en écoutant des histoires, en regardant la télévision ou en jouant aux jeux vidéo, ils expérimentent de nouvelles sensations. Quant aux plus petits, ils passent beaucoup de temps à la maison et ils redoutent principalement l’absence de leurs parents.

Cependant, à partir de cinq ans environ, ils apprennent beaucoup de nouvelles choses. Ils commencent à se faire des amis à l’école, à sortir plus souvent dans la rue et à regarder d’autres programmes à la télévision.

Ils apprécient de plus en plus les histoires qui font peur ou les jeux vidéo où il faut tuer un méchant. Mais ils ne voudraient pour rien au monde affronter de telles horreurs dans le monde réel.

Les peurs fréquentes chez les enfants de six ans

Avant six ans, les enfants redoutent l’absence de leurs parents, les animaux, les monstres et les phénomènes physiques, comme le tonnerre, par exemple. A partir de six ans, l’éventail des peurs fréquentes devient beaucoup plus large.

Les animaux

Comme nous l’avons dit en introduction, l’enfant arrive à un âge où il aime de plus en plus s’amuser dehors. Pendant ses périples dans le monde extérieur, il peut rencontrer un chien ou un autre animal qui grogne et le vivre comme une mauvaise expérience.

C’est pour cette raison que les animaux font partie des peurs fréquentes chez les enfants de six ans. Cependant, ils peuvent aussi avoir peur par ignorance. Par exemple, un enfant peut avoir peur de s’approcher d’un chat, puis découvrir qu’il est affectueux.

Nous pouvons inclure les insectes dans cette catégorie. Les araignées sont les premières sur la liste, mais on peut également penser aux cafards et aux vers.

« La peur est naturelle chez l’homme prudent. Le courage, c’est de savoir la vaincre. »

Alonso de Ercilla y Zuñiga

Le noir

A cette étape de leur développement, on incite les enfants à dormir seuls dans leur propre chambre. Le fait d’éteindre les lumières est alors associé à l’apparition de toutes sortes d’êtres malveillants qui profitent de la solitude des enfants pour les attaquer.

La peur du noir est parfaitement naturelle. D’ailleurs, elle ne fait pas seulement partie des peurs fréquentes chez les enfants de six ans : certains adultes la ressentent également. C’est pour cette raison que vous devez faire preuve de patience. Si votre enfant vous le demande, laissez la lumière allumée la nuit jusqu’à ce que cette sensation désagréable disparaisse.

Les enfants ont souvent peur des criminels.

Les personnes mal intentionnées

Les enfants de six ans sont nombreux à avoir peur des voleurs, des kidnappeurs ou d’autres criminels mal intentionnés qu’ils pourraient croiser dans la rue.

C’est un état d’alerte qui peut leur être utile. Cependant, si cela devient excessif, ils peuvent commencer à se méfier des autres, même si la situation n’en vaut pas la peine.

Évidemment, il est important de leur apprendre qu’ils ne doivent pas interagir avec des inconnus sous aucun prétexte. En outre, cette leçon leur permet également de se sentir plus en sécurité.

Les monstres

Une grande majorité d’enfants ont peur des monstres. A cet âge, ils ont une imagination débordante en plein développement. Il est normal qu’ils s’inventent des êtres et des situations aussi absurdes que terrifiantes.

C’est normal et ça ne devrait pas vous inquiétez. Essayez simplement d’aider votre enfant à avoir l’esprit plus tranquille. Il surmontera cette peur petit à petit.

L’eau

L’eau fait également partie des peurs fréquentes chez les enfants de six ans. Une fois encore, il s’agit d’une peur naturelle chez les êtres humains.

C’est pour cette raison que les enfants peuvent avoir peur de mettre les pieds dans la mer ou d’entrer dans une piscine, même s’ils ne savent rien sur les risques de noyade. Il arrive aussi qu’ils aient peur de la baignoire pour les mêmes raisons.

Les parents peuvent prévenir l’apparition de cette peur. Vous devriez habituer votre petit au contact de l’eau dès son plus jeune âge. Il comprendra qu’il peut être en sécurité dans l’eau et même s’y amuser.

Le noir fait partie des peurs fréquentes chez les enfants de six ans.

Que faire si mon enfant a peur ?

Il est essentiel que les parents fassent preuve de compréhension et d’écoute. Laissez votre enfant exprimer ses peurs, soutenez-le et accompagnez-le.

De plus, vous pouvez lui donner un élément symbolique qui le rendra plus fort. Par exemple, une baguette magique pour éloigner les monstres ou un animal de compagnie qui pourra le défendre contre les personnes mal intentionnées.

Vous devez aussi éduquer par l’exemple. Montrez à votre enfant qu’il faut affronter ses peurs.

Ce que vous ne devez pas faire

Il y a des choses qu’il faut éviter absolument quand un enfant montre sa peur.

  • Sous-estimer sa peur, en lui disant d’être un peu plus courageux ou qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter.
  • Lui promettre une récompense s’il affronte sa peur. Il pourrait non seulement l’utiliser à son avantage, mais aussi croire que sa peur est légitime.
  • Lui raconter des histoires terrifiantes pour modifier son comportement. Par exemple, pour qu’il ne sorte pas jouer dehors la nuit.
  • Lui transmettre vos peurs. Cela arrive souvent, par exemple, quand un enfant s’éloigne un peu pour jouer et qu’un adulte lui crie « descends de là : quelqu’un pourrait te pousser », au lieu de lui dire « fais attention de ne pas te faire mal ».

Quand un enfant a peur, il est normal qu’il pleure ou qu’il évite l’origine de sa terreur. Si les symptômes vous paraissent disproportionnés, vous pouvez en parler à un psychologue pour enfant. Il s’agit peut-être d’une phobie.

Enfin, rappelez-vous que nous ressentons tous de la peur. Soyez compréhensive et aidez votre enfant à surmonter la sienne de la meilleure manière.

 

 

A découvrir aussi