Les complications de grossesse les plus fréquentes

· 28 avril 2019
Les complications de grossesse peuvent être nombreuses, les futures mamans devraient donc porter une attention toute particulière pendant leur gestation. Naissances prématurées, diabète et réduction des mouvements du foetus ne sont que quelques-uns des cas qui peuvent survenir.

Même si certaines complications de grossesse sont généralement bénignes, d’autres peuvent être plus graves et nous devons y être attentif. Il est fondamental de connaître les symptômes considérés comme graves au moment de la grossesse. Ainsi, nous éviterons d’affecter la santé du bébé ou, dans le pire des cas, de le perdre.

Dès l’apparition de ces symptômes, le médecin traitant est responsable de réaliser les examens correspondants. En cas de constatation d’une anomalie, les actions nécessaires seront prises. Afin de prévenir tout risque pour le bébé, nous vous présentons certaines des complications de grossesse les plus courantes.

Les 6 complications de grossesse les plus fréquentes

1. Liquide amniotique insuffisant ou oligohydramnios

Le sac amniotique est responsable de la protection et du soutien du développement correct du bébé pendant la grossesse. Une faible quantité de liquide amniotique pourrait donc devenir une complication de grossesse.

Dès lors, le médecin de famille se chargera de détecter une éventuelle anomalie à ce stade de la grossesse. Au cas où cette complication est détectée à la fin de la gestation, l’accouchement sera provoqué.

2. Placenta praevia

Avoir le placenta praevia signifie qu’il est mal placé, il se trouve dans une position trop basse dans l’utérus. Au début de la grossesse, cela ne représente pas un inconvénient majeur. Mais si la position persiste jusqu’à la fin du processus de gestation, la mère pourrait avoir des saignements ou accoucher avant le terme.

Même si certaines complications de grossesse sont généralement bénignes, d'autres peuvent être plus graves.

3. Complications de grossesse : le diabète gestationnel

Si vous souffrez de diabète pendant la grossesse, le médecin vérifiera votre glycémie tout au long de la gestation. Afin que la future maman reste en bonne santé et que son taux de sucre soit stable, il faut modifier le régime alimentaire et faire de l’exercice.

En effet, si le diabète gestationnel n’est pas géré correctement, il pourrait entraîner de graves conséquences sur la santé du bébé.

4. Naissance prématurée

En général, les accouchement prématurés ne suscitent pas d’inquiétudes majeures et ont tendance à survenir assez souvent. Toutefois, ils peuvent parfois devenir une complication de grossesse importante.

Si vous commencez à avoir des contractions avant la semaine 37 de grossesse, la naissance pourrait avoir lieu avant le terme convenu pour la santé du bébé.

5. Pré-éclampsie

Cette affection consiste en une hypertension artérielle provoquée par la grossesse. Elle se produit car le placenta génère des substances qui obstruent les artères. Cela entraîne une pression sanguine élevée, un gonflement qui ne disparaît pas ainsi qu’une quantité excessive de protéines dans l’urine.

« Si elles sont traitées à temps, les femmes enceintes atteintes de pré-éclampsie n’en subiront pas les conséquences négatives »

6. Complications de grossesse : réduction des mouvements du bébé

Les bébés commencent à réaliser des mouvements à partir de la semaine 7 ou 8 de grossesse. Mais, souvent cela n’est pas perceptible pour la mère car ils sont encore trop petits.

Le bébé commence à se faire sentir dès la semaine 16. Néanmoins, certaines mères le remarquent à partir de la semaine 20. Une soudaine diminution des mouvements du foetus peut être le début de complications de grossesse. Il faut donc effectuer une surveillance immédiatement.

Les éventuelles complications de grossesse sont nombreuses mais elles peuvent être traitées si le problèmes est détecté à temps.

Complications qui peuvent survenir pendant l’accouchement

Bien que les accouchements soient actuellement assistés de manière adéquate, certains pays n’y sont pas encore préparés. Malheureusement, même ceux qui disposent des meilleurs installations et services ne sont pas à l’abri d’une éventualité qui pourrait surgir.

Cela peut causer des problèmes de santé au bébé, comme une paralysie cérébrale ou d’autres maladies. Et dans le pire des cas, il existe des cas de mortalité, aussi bien pour la mère que pour le bébé.

Pour des informations plus précises, voici quelques complications qui peuvent se présenter pendant l’accouchement :

  • Les contractions pendant la dilatation sont souvent inefficaces. L’utérus perd alors de sa capacité et le travail stagne.
  • Naissance prématurée : si le bébé naît avant la semaine 37, cela est considéré comme une naissance prématurée. Cette avance peut être générée par des anomalies utérines, une malnutrition, une maladie de la mère, des infections et d’autres causes inconnues.
  • Position du fœtus : la surveillance du médecin de famille est essentielle pour déterminer la position dans laquelle se trouve le bébé ou si le cordon ombilical est enroulé autour de son cou.
  • Détresse fœtale : elle peut être due à une diminution ou une interruption du débit d’oxygène en raison de complications à l’accouchement.

Pour finir, il est fondamental que la future maman informe son médecin au cas où elle remarque des anomalies pendant la grossesse. Elle évitera ainsi au bébé d’avoir des difficultés à la naissance ou des problèmes de santé.

Les éventuelles complications de grossesse sont nombreuses mais elles peuvent être traitées si le problèmes est détecté à temps.