Être né par césarienne peut-il nuire à la santé du bébé ?

12 novembre 2017

 

Il est de plus en plus commun d’avoir un bébé né par césarienne mais de nombreux spécialistes croient encore que dans la plupart des cas, ce n’est pas nécessaire et que cela pourrait également être néfaste pour la santé de l’enfant.

On sait notamment que les bébés qui viennent au monde de cette façon sont plus susceptibles de souffrir de certaines maladies au cours de leur vie, où les altérations immunologiques sont les plus courantes.

Pour soutenir la théorie selon laquelle les personnes nées par césarienne sont sujettes à davantage de problèmes de santé, des chercheurs sont parvenus à déterminer que des altérations génétiques se développent lors de ces naissances. Il semblerait que l’ADN des globules blancs soit modifié, en raison du processus traumatique de naissance.

À cet égard, nous savons qu’il peut y avoir une controverse lorsque l’on compare le traumatisme potentiel à la naissance entre l’accouchement vaginal et la césarienne.

Il est tout à fait compréhensible qu’une majorité pense qu’il ne peut rien y avoir de plus violent qu’une naissance naturelle, mais il y a une raison pour laquelle un processus chirurgical pourrait être plus traumatisant.

« Bien que la cause sous-jacente ne soit pas claire, notre théorie est que le fait de naître dans des conditions altérées peut produire une empreinte génétique dans les cellules du système immunitaire, qui peut être importante tout au long de la vie. »
-Mikael Norman-

Une infirmière se préparant à soigner un bébé né par césarienne
Pourquoi être né par césarienne pourrait-il être dangereux ?

De manière générale, les obstétriciens conviennent que l’accouchement naturel est préférable à tous les égards, mais il n’y a pas toujours assez de raisons de convaincre la mère d’accoucher au lieu de subir une intervention.

Le fait est que pour les spécialistes, il y a un penchant pour l’un des deux processus, mais il n’y a aucun argument contre l’autre.

C’est-à-dire que la majorité des problèmes de santé qui peuvent être générés lors d’une naissance par césarienne ne sont pas la spécialité de l’obstétricien. Certaines études ont révélé que des anomalies cérébrales et neurologiques peuvent survenir et sont associées à la maturité et au développement des neurones.

Les conséquences de ces altérations sont une plus grande propension à des maladies telles que l’asthme ou le diabète et d’autres maladies de type immunologiques. Les allergies constantes et le développement de la leucémie sont des risques à long terme que peut avoir un bébé né par césarienne, par opposition à ceux nés naturellement.

Selon les études, les altérations génétiques principales deviennent plus évidentes quand il s’agit d’une césarienne programmée. À cet égard, ces interventions sont communément pratiquées avant quarante semaines, ce qui ne semble pas poser de problème, mais altère sans doute le développement naturel de la grossesse.

Selon des études, la modification des globules blancs qui se produit à la naissance par césarienne ne se produit pas à la naissance par voie naturelle.

Cependant, pour argumenter cette théorie, les spécialistes ont mené une enquête qui comprenait la prise d’échantillons pour déterminer les niveaux de méthylation de l’ADN dans le cordon ombilical des bébés nés par intervention chirurgicale.

Les résultats ont indiqué que le degré de méthylation était plus élevé chez ces bébés, comparativement à ceux nés naturellement. Cet élément est lié à l’expression génétique et à sa prédisposition; cette dernière est combinée avec d’autres facteurs de l’environnement dans lequel l’individu se développe, pour donner lieu à certains problèmes de santé.

Une maman qui vient d'accoucher et son bébé
Le stress d’être né par césarienne

Les experts ne savent toujours pas exactement pourquoi la méthylation est plus élevée à la naissance par césarienne, mais d’après leurs recherches sur les animaux, il se produit la même chose que dans les études sur des êtres humains.

Par conséquent, il a été postulé qu’il s’agit d’une conséquence du stress causé lors d’une césarienne programmée, car le bébé n’est pas prêt à venir au monde à ce moment-là, ce qui créé une modification violente de la situation.

Par conséquent, naître avec un niveau élevé de stress se traduit par une augmentation de la méthylation, un processus mis en place pour réguler les mécanismes de l’organisme qui activent les gènes qui le protègent des changements de facteurs environnementaux externes.

Cela implique que la désactivation de ce mécanisme affecte le système immunitaire, ce qui rend ses bébés susceptibles à un groupe de maladies communes.

Le stress d’être né naturellement est différent de celui lié à la naissance par césarienne, puisque dans le premier cas, le bébé commence à s’adapter progressivement au changement et il est déjà biologiquement prêt à naître.

Aussi, la procédure chirurgicale en elle-même pourrait générer du stress chez la mère qui se transmettrait au bébé et aggraverait l’interruption brutale de sa vie dans l’utérus.

Bien que de nombreux détails restent à découvrir, le fait est qu’il y a de plus de plus d’études connexes dont les résultats maintiennent la théorie selon laquelle la naissance par césarienne pourrait être nocive pour la santé de l’individu tout au long de sa vie.

 

A découvrir aussi