Les 8 aliments à éviter durant l’allaitement

· 11 novembre 2018
En tant que mère, il est de notre devoir de savoir quels aliments nous pouvons consommer ou non durant l'allaitement. Tout ce que nous mangeons est transmis au bébé par le biais du lait maternel

Comme durant la grossesse, les mères qui allaitent doivent prendre soin de leur régime alimentaire. Il y a plusieurs aliments à éviter durant l’allaitement car ils peuvent nuire à la santé du bébé. Nous vous donnons ici plus d’informations.

Durant cette période, l’alimentation doit être, par dessus tout, bien contrôlée. Il n’est pas nécessaire de manger en grande quantité comme certains le recommandent. Ce à quoi vous devez faire attention c’est l’équilibre et l’apport d’une bonne quantité de nutriments.

Les caractéristiques de l’alimentation durant l’allaitement

Pendant que la mère allaite, on admet facilement un « petit-déjeuner copieux ». Cela comprend, par exemple, un oeuf au plat ou une omelette, des fruits frais ou secs (noisettes, amandes et noix) et du jambon avec une certaine quantité de bacon et de poulet.

Le régime alimentaire de la mère qui allaite son bébé doit être varié, riche en vitamine D, en vitamine C et en acides gras essentiels de bonne qualité comme le beurre ou le jaune d’œuf.

On conseille également de faire une bonne collation : un thé avec du pain grillé, de la confiture, du fromage frais ou du miel. Quant au diner, il ne doit pas être trop copieux ou trop riche. Vous ne devez pas oublier non plus les légumes.

Dans ce sens, une trop grande consommation de nourriture durant cette période peut être néfaste car elle peut nuire à certains organes comme le foie ou le coeur. Il est également essentiel d’améliorer ses habitudes alimentaires.

Dans ce but, il est important de d’équilibrer les graisses, les légumes, les légumineuses, les fruits, les viandes, le jambon, les oeufs, les soupes, le foie, les abats, le poulet et son bouillon, le poisson, les confitures, les sucreries, le lait, l’eau et d’autres aliments dans le même régime alimentaire.

Contrairement à ce que l’on pense, une consommation exagérée de produits laitiers n’est pas nécessaire à la production de lait maternel. La production de ce dernier dépend d’un processus bien plus complexe et d’autres variables à considérer.

Il est également important de rappeler qu’il est essentiel de consulter un médecin au sujet du régime alimentaire que vous devez suivre. Le professionnel déterminera quels sont les aliments à éviter durant l’allaitement.

Le régime alimentaire quotidien d’une mère qui allaite

En ce qui concerne les quantités d’aliments différents qui constituent le régime alimentaire d’une femme qui allaite on trouve :

  • Pain : 400 grammes
  • Viande : 170 grammes
  • Lait : 400 grammes
  • Soupe : 250 grammes
  • Sucre : 20 grammes
  • Légumes frais : 500 grammes
  • Fruits : 200 grammes
  • Fromage frais : 40 grammes
aliments à éviter durant l'allaitement

Néanmoins, tout comme il existe des aliments sains il existe également des aliments à éviter durant l’allaitement pour la maman. Le plus recommandé est de les éviter pour la santé de votre bébé et la vôtre.

Les 8 aliments à éviter durant l’allaitement

Parmi les aliments à éviter durant la période de lactation on retrouve :

Les légumineuses

Les pois-chiches et les haricots secs sont à éviter. En effet, ils altèrent le bon fonctionnement du gros intestin du bébé. Cela peut lui causer des flatulences et des troubles digestifs.

Les agrumes

Dans ce groupe, nous avons, par exemple, l’orange, la mandarine, la goyave et le fruit de la passion. Ceux-ci peuvent se révéler nocifs pour la fonction digestive du bébé et peuvent causer des brulures d’estomac.

Cependant, leur apport en vitamines est très positif. Leur consommation dépendra de la tolérance de la mère face à ce type d’aliments.

Les épices

C’est l’un des condiments que la mère devra limiter grandement durant l’allaitement si elle a l’habitude d’en consommer. Les épices perturbent la fonction digestive et perturbent le rythme d’évacuation des déchets. Cela peut provoquer des symptômes très gênants pour l’enfant.

« Une trop grande consommation de nourriture durant cette période peut être néfaste car elle peut nuire à certains organes comme le foie ou le coeur »

L’oignon

Bien qu’il semble étrange de chercher à éliminer cet aliment durant la période d’allaitement il est courant de le faire. En effet, ce dernier a tendance à avoir des répercussions négatives sur le développement émotionnel et l’humeur du bébé.

Sa consommation peut provoquer une irritabilité et même des coliques chez le nourrisson.

Cependant, il est important de souligner que certains spécialistes avancent que ce légume ne pose pas problème et qu’il est même très bénéfique en raison de sa forte teneur en polysaccharides, flavonoïdes et fructosamine autres nutriments.

Le brocoli et le chou-fleur

La consommation de ces légumes peut entrainer des crampes abdominales inconfortables chez le bébé. De plus, il a été remarqué que leur consommation provoque une modification du goût du lait. Cependant, les enfants ne perçoivent pas cette différence.

Le café

Le café est un autres des aliments à éviter durant l’allaitement car il perturbe la phase de sommeil normale du bébé. De cette manière, la caféine encourage l’insomnie et la nervosité et interrompent le bon déroulement cérébrale du bébé.

aliments à éviter durant l'allaitement

Le poisson à chair rouge

Il est nécessaire d’éviter de consommer ce type de poisson jusqu’à ce que l’enfant atteigne au moins un an. En effet, cette précaution vise à limiter les risques d’allergies.

Nous vous avons donné plusieurs aliments à éviter durant la grossesse mais il est important de souligner que chaque organisme est différent. Par conséquent, la manière dont réagit le corps à un régime alimentaire peut être différent selon la mère.

Grâce à l’aide précieuse de votre médecin traitant et en fonction de l’état physiologique du bébé, vous devez organiser un régime alimentaire approprié pour vous deux.

Ne prenez jamais de décision pour vous seule. Vous pouvez vous tourner vers de la documentation spécialisée mais les conseils d’un médecin pourront grandement vous aider.