Le développement de la personnalité chez les enfants

04 décembre, 2020
Le développement de la personnalité chez les enfants se fait de façon progressive. Découvrez, dans cet article, les phases que les petits traversent pour créer leur propre identité.

La personnalité est une construction psychologique qui fait référence à un ensemble de traits émotionnels, cognitifs et comportementaux, plus ou moins stables et durables, qui caractérisent une personne et la différencient des autres.

Vous devez néanmoins savoir que l’on ne naît pas avec un caractère clairement marqué : le développement de la personnalité se fait en effet de façon progressive et au fil du temps.

Les expériences et les relations affectives qui s’établissent au cours des premières années de vie sont essentielles pour le développement de la personnalité. Vous voulez savoir comment évoluera cette dernière lors de la première enfance ? Découvrez toutes les étapes que vont franchir les petits !

Le développement de la personnalité chez les enfants

Selon le psychologue français Henri Wallon, on peut différencier plusieurs étapes dans le développement de la personnalité lors de la première enfance. Nous allons vous les décrire dès maintenant.

Un petit garçon.

Le développement de la personnalité de la naissance jusqu’à 3 ans

Dès leur naissance, les bébés commencent à développer leur personnalité. Petit à petit, et jusqu’à leurs 3 ans, les petits acquièrent des compétences liées à la construction d’une identité personnelle :

  • Ils font la différence entre le moi et le non-moi, entre le monde interne et le monde externe. De cette façon, les enfants commencent à se percevoir comme des personnes individuelles et différentes des autres.
  • Ils acquièrent une conscience de leurs propres actions (ce qu’ils font eux-mêmes) et les différencient des actions des autres personnes (ce que les autres font).
  • Ils apprennent à faire la différence entre ce qui leur appartient et ce qui appartient aux autres.

De 3 à 6 ans

Entre 3 et 6 ans, l’étape du personnalisme a lieu. Elle se divise en trois phases :

  • Phase d’opposition et d’inhibition. À 3 ans, les enfants ont besoin de réaffirmer leur propre identité, en favorisant le développement de l’indépendance. C’est pour cela qu’ils affichent constamment une attitude d’opposition, de rejet et de négativisme envers les autres, surtout vis-à-vis des adultes de référence. On l’appelle aussi la phase du “non”.
  • Phase de grâce. À 4 ans, les enfants ont besoin de l’affection et de l’approbation constante des autres. Pour y parvenir, ils essaient de séduire les personnes de leur entourage à travers des gestes, des mots et des actions. Il s’agit de l’étape du narcissisme.
  • Phase d’imitation ou de représentation de rôles. Entre 5 et 6 ans, les petits essaient d’assimiler, d’intérioriser et de copier les caractéristiques des personnes qu’ils admirent (normalement, un de leurs parents ou les deux) afin de s’identifier à elles.

Quels facteurs influent sur le développement de la personnalité des enfants ?

Comme nous l’avons vu jusque maintenant, le développement de la personnalité des enfants se fait à travers différentes périodes. Il existe cependant d’autres facteurs qui influent et conditionnent ce processus :

  • Facteurs héréditaires : il s’agit de la dotation génétique héritée des parents. On fait ici référence aux aspects de la personnalité les plus stables et immuables que l’on observe chez les enfants dès qu’ils sont tout petits.
  • Facteurs environnementaux : l’environnement dans lequel les enfants grandissent joue un rôle très important dans le développement de la personnalité. En effet, en fonction du contexte culturel et social dans lequel ils vivent et des relations affectives qu’ils établissent avec leur entourage, ils interpréteront le monde et lui répondront de différentes façons. Ainsi, parmi les facteurs environnementaux, nous retrouvons :
La personnalité des enfants.

    • Expériences affectives et sociales. Ce sont tous les événements importants qui ont lieu dans l’environnement proche des enfants. Les premières expériences sont marquées par les liens d’attachement qui se créent avec les principaux tuteurs. Après cela, et au fur et à mesure que les petits grandissent, ils doivent faire face à des situations affectives et sociales de plus en plus complexes. Par exemple : la naissance d’un frère ou d’une sœur, l’entrée en maternelle, etc.
    • Valeurs et croyances. Les enfants, dès leur plus jeune âge, assimilent et acquièrent les valeurs et croyances que leurs parents leur transmettent. Leurs comportements seront donc déterminés par une série de règles et de normes sociales.

« Nous naissons tous avec une carte génétique unique, qui établit les caractéristiques de base de notre personnalité, ainsi que de notre santé physique et de notre apparence. Et pourtant, nous savons tous que les expériences de la vie nous changent. »

-Joan D. Vinge-

En définitive : les premières années de vie des enfants sont cruciales pour le développement de leur personnalité.

  • Carrillo-Siles, B. (2009). La personalidad infantil. Revista digital Innovación y Experiencias Educativas, (15)
  • Wallon, H. (1965). Estudios sobre psicología genética de la personalidad. Buenos Aires: Lautaro.