Qu’est-ce qui influence la génétique du bébé ?

· 23 janvier 2019
Si vous allez être parents d'un petit garçon ou d'une petite fille et que vous vous demandez ce qui peut influencer la génétique, nous vous en parlons dans cet article.

Vous vous demandez certainement à quoi ressemblera votre bébé : sera-t-il grand ou petit, héritera-t-il d’une maladie familiale, aura-t-il des yeux bleus, verts ou bruns ? Les questions que nous nous posons avant la naissance peuvent être sans fin. Mais qu’est-ce qui influence vraiment la génétique du bébé ?

Influences génétiques et environnementales

L’expression « gène du bébé » est déterminée par une formule que voici :

Phénotype = génotype + environnement + (génotype*environnement)

Comment cela fonctionne-t-il ? L’expression génétique appelée phénotype (couleur des yeux, taille, poids, etc.) est déterminée par des facteurs génétiques, des facteurs environnementaux (dans votre entourage) et par l’interaction entre les deux.

Cependant, il faut bien comprendre que l’environnement ne peut modifier ou altérer de quelque façon que ce soit la façon dont certains gènes sont exprimés.

C’est le cas pour ceux responsables de l’apparence physique. En effet, si la charge génétique que les parents apportent détermine que la couleur des yeux sera verte, peu importe que le bébé soit né en Chine, au Sénégal ou en Argentine. La couleur de ses yeux sera verte.

rôle de la génétique chez les bébés

Néanmoins, certains gènes peuvent changer avec le temps ou en raison de l’environnement. Mais ils ne s’expriment pas forcément. L’environnement a alors une plus grande influence sur l’expression de certains gènes qui façonnent la personnalité de votre bébé.

Ainsi, certains gènes qui peuvent prédisposer à fumer ou à boire de l’alcool, ou encore à la violence ou à d’autres comportements peuvent être gérés et contrôlés. En effet, ils sont directement influencés par l’environnement.

Le registre des gènes

Le code génétique du bébé est déterminé par les deux parents. Ces gènes sont ceux qui déterminent la forme des yeux, du nez, des doigts, la taille des pieds, le tour de tête, etc. Tous ces critères sont enregistrés dans les gènes.

Par ailleurs, les chromosomes sont des dispositifs qui regroupent les gènes.

Les gènes sont des unités qui regroupent toutes les caractéristiques d’une personne. Les êtres humains comptent plus de 20 000 gènes.

Normalement, les humains possèdent 23 paires de chromosomes. Ainsi, le père apporte la moitié de la charge génétique du bébé et la mère apporte l’autre moitié.

Pourtant, on peut se demander pourquoi le bébé ressemble plus à un des deux parents. En fait, chaque gène possède deux copies, celle qui provient de la mère et celle qui provient du père.

Et celle qui sera exprimée au final est celle qui dominera l’autre. Il convient également de noter que le génome humain répond à l’énergie positive.

Sur le portail de santé Medline Plus, on explique que : « Chaque chromosome d’une paire porte fondamentalement la même information, c’est-à-dire que la même paire a les mêmes gènes. Parfois, il y a de légères variations de ces gènes. Ces variations se produisent dans moins de 1 % de la séquence d’ADN. Les gènes qui présentent ces variations sont appelés allèles. »

influence de la génétique

De quelle couleur seront ses yeux ?

On a longtemps considéré que seuls deux gènes déterminaient la couleur des yeux d’une personne. Cependant, étant donné que les progrès technologiques ont permis d’approfondir l’étude du génome humain, on sait maintenant qu’au moins huit gènes sont impliqués dans la détermination de la couleur de l’iris oculaire.

Néanmoins, on sait que le brun domine le vert et le bleu et que le vert domine le bleu.

Les gènes dominants et récessifs

Il faut garder à l’esprit qu’il existe des gènes dominants d’une part et des gènes récessifs d’autre part. Les premiers sont les « plus forts ». Ils sont donc plus susceptibles de déterminer certaines caractéristiques. Les récessifs, bien qu’ils soient « plus faibles », restent et peuvent donc se manifester quelques générations plus tard.

Qu’en est-il des cheveux ?

Le cas des cheveux est assez curieux. Il y a quelques années, on a défini que 12 gènes étaient impliqués dans la couleur des cheveux. Parmi eux, il existe environ 45 variantes de couleurs, de formes et de types.

Les cheveux foncés sont un gène dominant et les cheveux clairs sont récessifs. En ce qui concerne les cheveux roux, les parents doivent avoir ce gène récessif et que les deux allèles portent une charge rousse, ce qui est inhabituel.

Qu’est-ce qui influence le plus la génétique du bébé ?

L’environnement auquel vous êtes exposée est très important pour déterminer quels gènes finissent par s’exprimer. Par exemple, un enfant peut avoir une prédisposition génétique à être grand et fort, mais s’il ne mange pas bien pendant son enfance, il n’exprimera peut-être jamais ces gènes.

Ainsi, l’environnement a la capacité de favoriser ou d’entraver l’expression de la charge génétique du bébé au maximum de son potentiel. Cela fait partie de notre travail d’aider notre bébé à profiter pleinement de la vie avec les gènes que nous lui avons transmis.