L’approche kinesthésique dans l’apprentissage

18 novembre 2019
Si pour beaucoup de personnes, il est simple de se souvenir de ce qu'elles ont lu ou entendu, pour d'autres, il est plus naturel de faire appel à la pratique pour acquérir de nouvelles habiletés. Pour les désigner, on parle de "personnes kinesthésiques".

A mesure que nous grandissons, nous assimilons des connaissances et apprenons des leçons par le biais de diverses méthodes. C’est pourquoi, pour mûrir et s’épanouir en tant que personne, il est indispensable de tirer profit de ces techniques, parmi lesquelles figure l’approche kinesthésique dans l’apprentissage.

L’apprentissage consiste en l’habileté mentale via laquelle nous acquérons des capacités. Pour qu’une telle chose soit possible, il est important de pouvoir compter sur un guide adéquat ; ainsi, il sera bien plus facile d’apprendre. Evidemment, la personne impliquée doit aussi avoir la volonté d’apprendre ; sinon, les efforts fournis n’auraient pas de sens.

S’il est correctement exécuté, cet apprentissage, ou ce stimulus, qu’il passe par l’étude, l’expérience, l’instruction, le raisonnement ou l’observation, aura une réponse positive de la part de la personne et les résultats atteints seront ceux escomptés.

Au travers de diverses recherches, on a pu opérer de nombreuses avancées en matière d’apprentissage et de développement de nouvelles habiletés humaines. Ici, dans cet article, nous vous parlerons plus particulièrement de l’approche kinesthésique dans l’apprentissage, qui est l’une des plus efficaces et des plus fréquemment utilisées.

Qu’est-ce que l’approche kinesthésique dans l’apprentissage ?

L’approche kinesthésique dans l’apprentissage est celle qui passe par les sensations et les mouvements qu’utilise le corps pour réaliser une certaine activité. Afin d’atteindre un apprentissage de ce type, une certaine expérimentation de la personne concernée est nécessaire, ainsi que l’internalisation des mouvements qu’elle exécute.

C’est pour cette raison que parfois, on parle d’apprentissages tactiles, puisqu’ils requièrent le contact avec l’objet, l’action ou l’habileté que l’on cherche à apprendre. C’est par exemple ce type d’apprentissage dont il est question lorsqu’un enfant fait du vélo ou manipule un jouet ; il apprendra à utiliser le vélo et le jouet au travers de la pratique, en étant en contact avec eux.

Comment met-on en pratique l’approche kinesthésique dans l’apprentissage ?

Pour qu’un tel apprentissage fonctionne, il faut utiliser le corps ; la mémoire musculaire garde en mémoire chaque type d’action que l’on peut réaliser. Ainsi, c’est via des ressources, des expériences et des stimuli inconscients que l’on met en pratique cette manière d’apprendre.

Dans le cadre de l’approche kinesthésique dans l’apprentissage, il est nécessaire d’utiliser le toucher, le mouvement, l’odorat et le goût, entre autres capacités dont nous disposons ; sans elles, on ne pourrait pas apprendre.

Par le biais de cette technique d’apprentissage se forment des dynamiques et des mouvements conjointement avec les émotions et les sentiments. Lorsque l’on s’adonne à des exercices amusants et ludiques, les résultats sont considérablement favorisés, et ce chez les enfants comme chez les adultes.

Pour faire du vélo, on fait appel à l'approche kinesthésique dans l'apprentissage

Caractéristiques des personnes kinesthésiques

Les personnes qui ont cette capacité d’apprentissage ont tendance à être très actives et inquiètes. Par exemple, à l’école, ces enfants déambulent généralement dans la salle de classe ou font autre chose pendant que le professeur parle ; la théorie les ennuie, ils préfèrent toucher à tout et être actifs.

Ce type d’apprentissage est généralement bien plus lent que l’apprentissage visuel ou auditif ; cependant, les connaissances qui se forgent suite à l’exploration et la pratique sont faciles à retenir et perdurent plus longtemps.

Pour comprendre un peu mieux cette caractéristique, prenons un exemple : peut-être que beaucoup de personnes peuvent apprendre via des méthodes de lecture ou en écoutant et en regardant des vidéos. Ainsi, elles arrivent à enregistrer certaines informations temporairement… Mais en quelques jours, elles auront tout oublié.

Les choses sont très différentes lorsque l’on a l’habileté de bouger nos doigts sur le clavier, même sans regarder. Cela ne s’effacera pas de notre mémoire, mais s’inscrira profondément en nous ; ainsi, ce que l’on apprend est plus difficile à oublier.

« L’approche kinesthésique dans l’apprentissage est celle qui passe par les sensations et les mouvements qu’utilise le corps pour réaliser une certaine activité. »

Il existe d’autres formes d’apprentissage

Il est important de souligner que nous n’apprenons pas tous de la même manière. Peut-être que certaines personnes peuvent davantage solliciter la vue ou l’ouïe afin de capter et assimiler des choses. Pour cette raison, il est important que nous fassions tous l’effort de nous connaître et de déterminer quelle est, pour nous, la méthode qui facilite le plus l’apprentissage ; ainsi, nous saurons désormais laquelle appliquer.

Fillette qui explore, illustration de l'approche kinesthésique dans l'apprentissage

Cependant, cela ne veut pas dire que nous n’aurons pas recours aux autres formes d’apprentissage, comme par exemple celles passant par la vue ou l’ouïe. Tout ceci veut simplement dire que, via la kinesthésie, nous pouvons parvenir à absorber les informations de manière plus rapide et plus significative.

Ainsi, les questions à se poser sont les suivantes : « Puis-je apprendre mieux en me déplaçant d’un lieu à un autre et en manipulant les choses ? », « Est-il possible pour moi de mieux assimiler les choses en tenant un objet réel entre mes mains qu’en ne disposant que d’une image ? »

Si nous faisons ce petit auto-examen et que nos réponses à ces questions sont « oui », alors probablement que la meilleure manière d’apprendre consiste pour nous en l’approche kinesthésique. De fait, il s’agit d’une des meilleures formes d’apprentissage pour de nombreuses personnes ; plus de 55 % de la population apprend de manière plus efficace par ce biais.