Dermatite du baigneur : symptômes, causes et traitement

La dermatite du baigneur est une affection cutanée assez courante. Elle se produit en raison d'un contact direct avec un parasite présent dans l'eau. La connaissiez-vous ?
Dermatite du baigneur : symptômes, causes et traitement

Dernière mise à jour : 28 avril, 2022

La dermatite du baigneur est une affection dermatologique dont sont atteints ceux qui pratiquent des activités en eau libre, qu’elle soit salée ou douce.

C’est une condition qui provoque généralement un grand inconfort et des démangeaisons, en plus de limiter l’utilisation récréative de l’eau.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie contagieuse, le nombre de crises augmente avec le temps et les expositions aquatiques successives. Et, de fait, la réponse de l’organisme qui en souffre est de plus en plus intense, tout comme ses symptômes.

Nous allons ici vous dire tout ce que vous devez savoir sur la dermatite du baigneur.

Causes de la dermatite du baigneur

La dermatite du baigneur est déclenchée par un contact cutané direct avec des parasites d’origine hydrique appelés cercaires. Habituellement, ces parasites vivent aux dépens des organismes des escargots et de certains oiseaux.

Au stade larvaire, le parasite se trouve dans les escargots qui vivent dans l’eau. Après un certain temps, cet organisme grandit, mûrit et quitte son hôte (l’escargot) et commence son stade infectieux. De là, il cherchera à envahir un hôte vertébré à sang chaud, tel qu’un humain.

Une fois que les cercaires entrent accidentellement en contact avec la peau, elles y adhèrent fortement. En fait, elles ne peuvent vivre qu’un jour sans contact avec le nouvel hôte.

Comme nous l’avons mentionné, les escargots ne sont pas les seuls animaux qui abritent ces parasites. Certains animaux qui habitent à proximité des étangs et des lacs peuvent également fonctionner comme vecteurs du parasite et sont les suivants :

  • Mouettes.
  • Castors.
  • Canards.
  • Rats musqués.
  • Oies.
mère et fils nagent dans la rivière en eau libre
Les cercaires peuvent rester dans l’eau jusqu’à 24 heures et recherchent un organisme à sang chaud auquel s’attacher pour subsister.

Prévention

Les personnes qui ont tendance à être infectées par les larves sont généralement celles qui y sont exposées pour des raisons récréatives ou professionnelles. Heureusement, ce n’est pas une maladie contagieuse entre les personnes.

Par conséquent, toute personne qui pratique des activités dans des eaux infectées a une forte probabilité de développer la dermatite caractéristique des cercaires. Ainsi, il est recommandé d’éviter de nager dans des eaux peu profondes ou près de la côte, car c’est là que peut se trouver la plus forte concentration de parasites.

Dans le cas d’eaux fermées, comme les piscines, il est conseillé de maintenir un traitement chloré adéquat pour qu’elle soit considérée comme sûre pour la baignade. En cas de doute, après une baignade dans des eaux douteuses, il est préférable de rincer la peau à l’eau claire et de la sécher correctement.

Symptômes de la dermatite du baigneur

De légères démangeaisons et des lésions cutanées caractéristiques de cette pathologie apparaissent après une ou deux heures de contact avec l’eau. Elles sont généralement beaucoup plus visibles après 12 heures et durent une semaine.

Certains des signes et symptômes les plus caractéristiques de la dermatite du nageur sont les suivants :

  • Démangeaisons ou brûlures dans la zone de peau exposée.
  • Paresthésies (picotements dans les membres).
  • Petites bosses ou papules rouges.
  • Ampoules (rarement).

L’idéal est de ne pas se gratter car cela peut blesser la peau et la rendre plus sujette aux surinfections bactériennes. Cela peut même provoquer des crises d’impétigo qui évoluent et se propagent très facilement avec un minimum de contact.

Options thérapeutiques pour la dermatite du baigneur

Dans la plupart des cas, les manifestations cliniques de la dermatite du baigneur disparaissent spontanément, sans séquelles ni complications. En général, il est possible de voir une tache plus foncée sur la peau où les lésions étaient auparavant localisées.

Lorsque la maladie se manifeste, il est nécessaire d’envisager certains diagnostics alternatifs, avec des manifestations qui se ressemblent. En fait, la dermatite provoquée par ces parasites est assez difficile à différencier des autres réactions cutanées.

Certains des diagnostics différentiels sont les suivants :

Selon certaines publications des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) , la plupart du temps, cette condition ne nécessite pas d’intervention médicale. Cependant, lorsque l’enfant développe une dermatite intense, on peut appliquer les stratégies suivantes :

  • Bains d’avoine colloïdale.
  • Compresses froides sur les emplacements de l’éruption.
  • Crèmes ou lotions corticostéroïdes.
  • Médicaments pour réduire les démangeaisons et prévenir les lésions dues au fait de se gratter.
Garçon nageant dans la piscine.
Les traitements au chlore de l’eau des piscines favorisent l’éradication du parasite et autres germes infectieux pour l’homme.

Quand faut-il aller chez le médecin ?

Comme mentionné ci-dessus, les symptômes de cette maladie disparaissent généralement d’eux-mêmes au fil des jours.

Cependant, si cela ne se produit pas et si l’inconfort dure plusieurs jours, il est conseillé d’aller chez le dermatologue. Surtout quand les lésions paraissent surinfectées.

Considérations au sujet de la dermatite du baigneur

Bien que la dermatite causée par les cercaires puisse être désagréable et gênante, elle n’est pas grave et ne cause pas de dommages importants à la peau de l’enfant. Heureusement, elle disparaît au bout de 7 jours, n’est pas contagieuse entre les personnes et ses symptômes peuvent être soulagés avec des médicaments couramment utilisés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Dermatite atopique chez les enfants : prévenir l’éruption
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Dermatite atopique chez les enfants : prévenir l’éruption

Connaissez-vous les symptômes de la dermatite atopique ? Comment prévenir les éruptions et l'aggravation de la maladie ? Vous saurez tout dans cet ...



  • OLIVIER L. Schistosome dermatitis, a sensitization phenomenon. Am J Hyg. 1949 May;49(3):290-302. doi: 10.1093/oxfordjournals.aje.a119279. PMID: 18121209.
  • Mulvihill CA, Burnett JW. Swimmer’s itch: a cercarial dermatitis. Cutis. 1990 Sep;46(3):211-3. PMID: 2225928.
  • Swimmer´s Itch FAQs. [Internet] Disponible en: https://www.cdc.gov/parasites/swimmersitch/faqs.html
  • Ilnytska O, Kaur S, Chon S, Reynertson KA, Nebus J, Garay M, Mahmood K, Southall MD. Colloidal Oatmeal (Avena Sativa) Improves Skin Barrier Through Multi-Therapy Activity. J Drugs Dermatol. 2016 Jun 1;15(6):684-90. PMID: 27272074.
  • Avian Schistosomes and Outbreaks of Cercarial Dermatitis[Internet] Disponible en: https://journals.asm.org/doi/full/10.1128/cmr.00043-14

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.