Comment défaire les peurs des enfants ?

La peur est réponse physiologique face à un stimulus dangereux. Mais si elle survient lors d'une situation qui ne semble pas dangereuse, c'est là que le problème se pose. Dans cet article, nous évoquerons les moyens pour défaire ces peurs.
Comment défaire les peurs des enfants ?

Dernière mise à jour : 23 décembre, 2020

Cela est plutôt commun que les enfants aient des peurs, différentes en fonction de l’âge. Mais, parfois, ces peurs les bloquent et interfèrent dans leur vie quotidienne. Nous vous proposons donc quelques conseils qui peuvent aider à défaire et surmonter les peurs des enfants.

Pour pouvoir surmonter une peur qui nous semble irrationnelle, il ne faut pas la fuir ou l’éviter. Mais plutôt l’affronter et défaire sa structure en confrontant la pensée qui génère la peur avec celle qui est réaliste.

D’autre part, les peurs ont leurs côtés positifs et négatifs. Voulez-vous savoir pourquoi ? Comment les parents peuvent-ils aider leurs enfants à défaire leurs peurs ? Nous vous invitons à le découvrir dans cet article.

Comment défaire les peurs des enfants ?

Tout d’abord, il est important de savoir différencier entre la peur, la phobie et l’anxiété.

  • Peur. Notre corps réagit par la peur face à certaines situations. C’est tout à fait normal. Cette réaction nous aide effectivement à nous mettre en sécurité face à quelque chose que nous considérons comme dangereux.
  • Phobie. C’est lorsque la peur devient irrationnelle et interfère de manière significative dans la vie de la personne qui en souffre.
  • Anxiété. Elle se produit généralement pour des raisons diffuses et il n’existe pas de cause concrète. Toute situation est interprétée avec certitude et génère un état.
Un enfant qui fait un câlin à une peluche.

Comment les enfants apprennent-ils à avoir peur ?

Normalement, les enfants ne naissent pas avec des peurs, mais elles apparaissent tout au long de l’enfance. Elles sont généralement influencées par les parents. Par exemple, lorsqu’ils crient “Ne t’approche pas de ce chien qui peut te mordre !”. 

Cela entraîne alors chez l’enfant la peur du chien. C’est pourquoi, il est essentiel de faire attention aux phrases qui peuvent effrayer ou générer des craintes chez les enfants.

Nous devons également être prudents lorsque nous faisons preuve d’insécurité face à une quelconque peur que nous avons nous-même. En effet, si le petit observe sa figure de référence apeurée, il intègrera donc la peur de cette situation.

Est-il bon d’avoir peur ?

La peur est quelque chose de normal, tant qu’il ne s’agit pas d’une réaction physiologique face à une stimulation ou une situation dangereuse. Elle active l’organisme pour qu’il s’échappe, en augmentant la fréquence cardiaque, nous faisant respirer plus vite. Nos muscles se tendent et se préparent à courir si quelque chose met notre intégrité physique en danger.

A quel moment le problème survient-il ? Lorsque l’enfant a peur d’une chose qui ne met pas sa vie en danger, comme par exemple l’obscurité ou les fantômes. Ces peurs sont irrationnelles, face à des situations qui ne sont pas dangereuses. Par conséquent, la réponse physiologique produite est erronée.

Peut-on éduquer avec la peur ?

Avec la peur non, mais il est important d’expliquer aux enfants certaines situations qui peuvent comporter un danger pour eux. Par exemple, traverser la route sans tenir la main ou sans regarder, sans respecter le feu de circulation.

Une autre chose qu’ils doivent savoir, mais sans prononcer le mot “peur”, est qu’il ne faut pas parler ni accepter quoi que ce soit de quelqu’un que l’on ne connaît pas.

Par conséquent, au lieu d’utiliser des expressions du type “avoir peur des étrangers” ou “avoir peur de traverser la route”, il vaut mieux dire “soit prudent pour traverser la route ou lorsque tu parles avec des inconnus”.

Défaire les peurs des enfants : comment les peurs se manifestent-elles en fonction de l’âge ?

  • De 6 mois à 2 ans. Avant l’âge de 6 mois, on a pu constaté qu’il n’existe pas de peur. Seulement la peur du détachement quand les petits sont loin de leurs parents ou se trouvent avec une personne qu’ils ne connaissent pas.
  • Entre 2 et 6 ans. C’est là que commencent à surgir les peurs des êtres imaginaires, des fantômes, monstres… C’est à cet âge que les phobies commencer à se manifester, en particulier envers certains animaux.
  • De 7 à 11 ans. A cet âge, la peur des êtres imaginaires disparaît et commencent à surgir les peurs relatives à la vie quotidienne, telles que les accidents, les traitement médicaux, etc.
  • De 12 à 14 ans. A ce stade de la préadolescence, surviennent des peurs liées aux relations sociales. Par exemple, la peur de ne pas avoir d’amis, de l’échec scolaire, de ne pas être accepté par un groupe…
  • Entre 15 et 18 ans. Aux craintes de l’étape précédente, s’ajoutent la peur des relations personnelles ou la crainte de ne pas réussir dans le sport ou le loisir de l’enfant.
Un enfant qui fait des cauchemars avec des fantômes.

Astuces pour défaire les peurs des enfants

L’essentiel est que les enfants voient leurs parents, qui représentent les modèles à suivre, comme des personnes sûres. En effet, cette attitude va générer une sécurité en eux.

“J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais le triomphe sur elle. L’homme courageux n’est pas celui qui ne ressent pas de peur, mais plutôt celui qui vainc cette peur”.

-Nelson Mandela-

Ne pas empêcher l’enfant d’affronter ce qu’il craint

Cela ne fera qu’engendrer une plus grande peur. En revanche, il faut créer des stratégies pour affronter cette peur et la surmonter. C’est pourquoi, il ne faut pas empêcher un enfant d’être face à la situation qui déclenche une peur chez lui. Comment faire ?

  • Le mettre progressivement face à la situation qu’il craint.
  • Lui donner des ressources ou des outils pour savoir affronter la situation.
  • Avoir un adulte de référence à ses côtés qui lui apporte une sécurité.

Ne pas gronder l’enfant

Ne vous mettez pas en colère contre lui si votre enfant éprouve de la peur pour quelque chose qui vous semble ridicule. Expliquez-lui plutôt que c’est normal de ressentir de la peur et qu’il ne faut pas en avoir honte. Mais que cette situation n’est pas dangereuse pour lui.

Analyser la situation redoutée

Apprenez à votre enfant à analyser la situation. Qu’il peut avoir peur de certaines choses concrètes car elles sont inconnues, mais que d’autres situations ne sont pas dangereuses pour lui.

Donner à l’enfant quelques conseils pour se calmer

Apprenez des techniques de respiration ou de relaxation à votre enfant lorsqu’il a peur. Donnez-lui également des alternatives rationnelles pour réfléchir au fondement de sa peur.

Défaire les peurs des enfants : conclusion…

Nous venons de parler de la peur chez les enfants et des moyens pour la dissiper. Si vous appliquez ces conseils et que votre enfant continue à ressentir une peur irrationnelle, qui peut devenir une phobie, il faudra consulter un spécialiste qui pourra l’aider à la surmonter.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les peurs des enfants les plus fréquentes ?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Quelles sont les peurs des enfants les plus fréquentes ?

Certains petits éprouvent moins de peurs que d'autres, mais généralement les peurs des enfants sont les mêmes ! Quelles sont les plus fréquentes ?



  • Mendez Carrillo, F.J. (2012). Miedos y temores en la infancia: Ayudar a los niños a superarlos. Murcia, Piramide.