Comment combattre la fatigue pendant l’allaitement ?

· 18 novembre 2018
Si vous êtes en train d'allaitez votre petit et que vous vous sentez plus fatiguée que d'habitude, voici quelques conseils pour vous aider à combattre la fatigue. Dans cet article, nous vous expliquons comment y parvenir.

Comment combattre la fatigue ? L’allaitement maternel provoque chez de nombreuses femmes une grande fatigue et un manque de force. Toutefois, vous n’avez pas à vous en faire pour ce symptôme car dans la plupart des cas il disparaît en quelques semaines.

L’allaitement est une option très saine pour le nouveau-né car il lui fournit les nutriments dont il a besoin pour sa croissance et son développement.

Néanmoins, cela demande beaucoup d’énergie et génère souvent de la fatigue chez les mamans. Heureusement, il existe de nombreuses façons de combattre la fatigue. Voici comment y parvenir.

Comment combattre la fatigue pendant l’allaitement ?

1. Une bonne alimentation

Une alimentation correcte est l’une des meilleures manières de combattre la fatigue pendant l’allaitement. Essayez d’augmenter votre énergie en ingérant les nutriments dont votre corps a besoin.

Dans ce sens, il est conseillé d’inclure beaucoup de protéines dans votre alimentation pour vous sentir pleine d’énergie. De simples changements dans votre alimentation quotidienne peuvent remédier à la situation et vous aider à vous sentir dynamique.

Ajouter de la viande maigre, du poisson, du fromage ou des légumineuses à votre alimentation vous permettra d’augmenter la prise de protéines. Les aliments riches en fibres peuvent également stimuler l’énergie puisqu’ils se digèrent plus lentement que les aliments pauvres en fibres.

De même, les aliments riches en fer doivent être présents. En effet, une carence en fer à cette étape peut générer une grande fatigue.

La meilleure manière de combattre la fatigue pendant l'allaitement est d'avoir une alimentation riche en protéines et en vitamines.

2. Dormir davantage

Depuis la naissance du bébé, vous dormez moins que d’habitude. Le besoin d’allaiter le bébé pendant la nuit et les cycles de sommeil courts perturbent le sommeil normal, ce qui entraîne une grande fatigue.

Si vous vous sentez très fatiguée pendant l’allaitement, un des changements indispensables est de vous reposer davantage. Bien qu’il soit difficile de dormir suffisamment lorsque le bébé se réveille la nuit en pleurant, c’est une manière de combattre la fatigue et de reprendre de l’énergie.

Essayez de dormir vos 7-8 heures chaque fois que c’est possible la nuit. Vous pouvez également faire une sieste pendant la journée quand votre petit dort. Vous avez même le droit d’envisager de demander à la famille une aide pour s’occuper du bébé quand vous vous sentez particulièrement fatiguée.

« L’allaitement maternel demande beaucoup d’énergie et génère souvent de la fatigue chez les mamans »

3. Une bonne hydratation

D’autre part, rester bien hydratée pendant l’allaitement et à jour avec les liquides peut vous aider aussi à retrouver de l’énergie. La déshydratation peut provoquer une fatigue et réduire vos fonctions corporelles tout au long de la journée.

Il est donc recommandé de prendre un verre d’eau chaque fois que vous vous asseyez pour nourrir votre petit. Vous pouvez même boire entre deux tétées. Dans tous les cas, assurez-vous d’avoir toujours une bouteille d’eau avec vous pour favoriser une bonne hydratation.

4. Faire de l’exercice

Bien que cela puisse sembler contradictoire, l’exercice vous permet de combattre la fatigue pendant l’allaitement. Lorsque vous faites de l’exercice, une augmentation de la sécrétion d’endorphines se produit.

Cela vous donne le sentiment d’être remplie d’énergie. De plus, l’activité physique permet d’accroître les taux d’oxygène dans le sang.

Cependant, n’oubliez pas que vous ne devriez commencer à faire du sport qu’une fois que le médecin vous a donné le feu vert. Cela signifie que votre corps devra avoir récupéré à 100% après la naissance de votre bébé.

Par ailleurs, l’exercice physique vous permettra de récupérer la silhouette que vous aviez avant de tomber enceinte.

Lors des tétées du bébé, il est conseillé de boire un verre d'eau afin de rester bien hydratée et de combattre la fatigue.

5. Prendre soin de soi

Enfin, le dernier conseil pour combattre la fatigue pendant l’allaitement est de prendre soin de vous. Dans ce sens, n’oubliez pas d’effectuer les contrôles et de recevoir l’attention médicale nécessaire.

De même, si vous vous sentez fatiguée, il est judicieux de faire une révision chez le médecin pour détecter une éventuelle anémie, des problèmes de thyroïdes ou d’autres complications médicales qui peuvent surgir après la naissance du bébé et provoquer la fatigue.

D’autre part, ne négligez pas non plus vos besoins émotionnels. Effectivement, l’arrivée du bébé peut entraîner chez vous un sentiment de déprime et d’épuisement. N’oubliez pas de faire confiance à votre famille et d’obtenir l’aide professionnelle dont vous avez besoin.

Enfin, rappelez-vous que si vous continuez à vous sentir fatiguée après ces changements dans votre alimentation et votre mode de vie, il est recommandé de consulter un médecin. 

Il envisagera des traitements possibles pour contrôler les symptômes et augmenter votre énergie.