Faire du sport après l’accouchement

· 19 septembre 2018
Pratiquer un sport après l'accouchement vous aidera non seulement à vous remettre en forme, mais cela vous permet également de produire de la sérotonine, l'hormone du bonheur.

Bien que le corps ait besoin de récupérer petit à petit et qu’il faille faire attention à plusieurs choses, faire du sport ou une activité après l’accouchement n’est pas seulement positif, mais il est aussi indispensable pour l’organisme. Nous allons développer ce point ci-dessous.

Comme nous le savons, l’activité physique est toujours favorable pour l’être humain. Le sédentarisme n’apporte que des conséquences peu bénéfiques qui peuvent s’aggraver avec le temps. Dans le cas des femmes, pendant la période qui suit l’accouchement, faire du sport les aide à regagner une bonne condition physique, mais cela les aide aussi moralement.

Néanmoins il faut rappeler qu’il ne faut pas prendre de décision trop rapide sans consulter au préalable un médecin. En effet, bien que cela puisse vous apporter des bénéfices, cela peut également vous apporter des inconvénients. Le mieux est de demander conseil et de décider avec votre médecin quand et comment vous pouvez commencer à faire du sport. Cela est particulièrement important pendant les premiers mois qui suivent l’accouchement.

Quand commencer à faire du sport après l’accouchement ?

Ne soyez pas trop rapide. En général, il est recommandé d’atteindre au moins jusqu’au retour de couches. Une fois cette période terminée, vous pouvez commencer à planifier une routine d’exercices doux en fonction de vos possibilités. Vous devez veiller à ce que ces exercices n’aient pas un impact trop important et ils ne doivent pas être faits pendant une durée trop longue non plus.

Vous augmenterez votre exigence physique peu à peu. Ce n’est pas la peine de forcer votre corps à faire des exercices de champion du jour au lendemain. Il est plus important d’investir votre temps pour faire les choses bien au lieu d’aller trop vite et de finir par se blesser. Il faut vous occuper correctement de vous pour vous-même et votre bébé.

faire du sport après l'accouchement

Le temps de récupération varie selon le type d’accouchement

Si vous avez eu un accouchement naturel, vous avez certainement subi certaines élongations musculaires dans la zone pelvienne. Ceci peut parfois être responsable d’incontinence chez les femmes. Dans ce cas, le sport n’est pas recommandé, car cela serait contre-productif et ne ferait qu’aggraver la situation.

Les exercices d’aérobic qui comportent des sauts et des abdos entre autres sont les moins recommandés pendant la période après l’accouchement

Si vous avez accouché par césarienne, alors le temps de récupération sera un peu plus long qu’après un accouchement vaginal. La cicatrice de cette intervention est interne et externe et vous devrez donc attendre un peu plus pour être prudente. Vous devrez également consulter votre médecin traitant. Néanmoins, chaque femme est différente. Il n’y a pas de règle commune et il faut regarder au cas par cas.

Les bénéfices immédiats

  1. Vous luttez contre la dépression post-partum grâce à la distraction, la libération des toxines et l’augmentation de la production d’hormones comme la sérotonine.
  2. Par ailleurs, vous développez une résistance, ce qui est fondamental au quotidien et notamment pour s’occuper de votre bébé.
  3. Cela permet également d’améliorer votre qualité de sommeil. Nous vous rappelons qu’il ne s’agit pas de dormir plus, mais de dormir mieux.

Faire du sport après l’accouchement est une excellente option pour récupérer la forme et le moral. Cependant, il faut prendre en compte ce qui nous convient le mieux.

Faire du sport après l’accouchement : les activités recommandées

1. L’aquagym

L’aquagym est un sport avec un impact peu élevé qui améliore considérablement plusieurs groupes musculaires. Cela consiste à faire de la gym dans l’eau. De cette façon, le poids du corps ne pèse pas autant et cela favorise la récupération après l’accouchement.

Les exercices dans cette discipline travaillent les muscles lombaires et pectoraux en plus du périnée et de la zone abdominale. De plus, l’eau est très relaxante donc vous ne pourrez qu’en tirer des bénéfices.

2. Le yoga

Grâce à ses bénéfices physiques et mentaux, le yoga est idéal pour la récupération post-partum. Pratiquer cette discipline permet d’améliorer l’équilibre de ses émotions et sa posture. De plus, vous apprendrez à pratiquer la respiration profonde qui vous permet d’oxygéner beaucoup mieux le cerveau.

Bien entendu, vous devez vous tourner vers l’aide d’un professionnel. De cette façon, vous recevrez les indications concernant les postures qui vous sont adaptées et de quelle façon les réaliser correctement. De même que dans n’importe quelle autre discipline, vous commencerez avec des mouvements doux et peu de difficulté pour ensuite augmenter les exigences selon ce que votre corps est capable de faire.

Faire du sport après l'accouchement

3. Le pilate

Cette discipline aide à tonifier les muscles et surtout, elle aide a soulager la zone des lombaires. La musculature pelvienne et abdominale sont les zones qui en bénéficient le plus. Vous travaillez aussi la zone du périnée en faisant des étirements dont la difficulté et l’intensité augmente au fur et à mesure.

Le pilate comporte également de très bonnes techniques de respiration qui vous permettent de renforcer vos muscles et de vous détendre en même temps. Le plus important lorsque vous souhaitez reprendre le sport après l’accouchement, c’est que vous le fassiez sans pression. C’est-à-dire que vous ne devez pas vous forcer à faire des efforts que vous ne pouvez pas supporter pour avoir des résultats immédiats. Soyez à l’écoute et occupez-vous de votre corps. Laissez-vous du temps.

Lorsque vous êtes prête à faire du sport après l’accouchement, considérez ces options, car elles sont idéales pour remplir ce dont a besoin votre corps à ce moment. Souvenez-vous que l’intensité de l’activité physique doit toujours être douce et modérée. De plus, la priorité au début de cette routine est de redonner de la force au plancher pelvien.