7 bienfaits des amandes pendant la grossesse

La consommation d'amandes pendant la grossesse peut apporter une série d'avantages pour la santé du fœtus. De plus, c'est un aliment très polyvalent et facile à incorporer dans l'alimentation.
7 bienfaits des amandes pendant la grossesse
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 17 octobre, 2022

Les fruits secs sont des aliments recommandés dans presque tous les régimes. Par conséquent, ci-dessous, nous allons vous montrer les principaux avantages des amandes pendant la grossesse.

Il s’agit de produits qui ont une densité nutritionnelle élevée, et c’est pourquoi ils apportent des substances essentielles au bon fonctionnement de l’organisme.

Avant de commencer, nous tenons à souligner que la phase de grossesse est critique d’un point de vue nutritionnel. Les besoins augmentent et certains produits ne doivent pas être consommés car ils présentent des risques pour le fœtus. Cependant, les noix et les amandes sont généralement fortement recommandées à cette période.

Amandes : un fruit sec délicieux et polyvalent

Les amandes sont l’un des fruits secs les plus populaires au monde. C’est le fruit du Prunus amygdalus dont la graine est consommée une fois la coque retirée.

L’amande est originaire d’Iran et des pays voisins du Moyen-Orient. De là, elle a suivi le chemin de nombreux aliments pour atteindre la Grèce, Rome, le reste de l’Europe ou l’Amérique. Aujourd’hui, elle fait partie de la culture gastronomique de nombreux pays.

Sa saveur est douce, bien qu’elle puisse être différente selon la variété d’amande choisie (douce ou amère). On peut les consommer seules, dans le cadre de desserts, ou pour décorer et cuisiner de nombreux plats.

Les amandes sont présentes sur le marché tout au long de l’année et se vendent avec ou sans la coque, crues, grillées, salées, confites et même en poudre.

Bienfaits des amandes pendant la grossesse

Dans les lignes qui suivent, nous allons vous expliquer quels sont les principaux bienfaits des amandes pendant la grossesse et ce que la science en dit.

Enfant aux mains pleines d'amandes.

1. Elles améliorent la qualité de l’alimentation

Les amandes (et les fruits secs en général) sont des aliments très nutritifs. Dans ce cas, elles apportent une bonne quantité de graisses monoinsaturées, de fibres, de protéines, de minéraux (calcium, fer, zinc ou potassium) et de vitamine E.

Pour cette raison, il est très intéressant de les ajouter à l’alimentation pendant la grossesse car elles permettent de couvrir les besoins en certains de ces nutriments.

Ceci est d’autant plus notable si on incorpore les amandes au petit-déjeuner ou au goûter pour remplacer d’autres alternatives moins saines (pâtisseries, céréales sucrées, biscuits, snacks salés, etc.).

2. Apport d’énergie et de protéines

Pendant la grossesse, les besoins en plusieurs nutriments augmentent afin de répondre aux demandes de la mère et du bébé. Deux d’entre eux sont l’apport énergétique et les protéines.

Les amandes sont, en ce sens, un aliment qui peut aider à répondre à ces deux exigences. D’une part, une poignée d’entre elles permet de fournir des calories supplémentaires sans trop de volume et sans avoir besoin de manger de grandes quantités.

De plus, même s’il ne s’agit pas d’une source remarquable de protéines, elles en contiennent une bonne portion qui contribuera à améliorer et à augmenter l’apport total nécessaire.

Ces éléments se sont révélés essentiels au développement et à la croissance des tissus, tant de la mère que du fœtus.

3. Elles réduisent le risque de problèmes de développement de la moelle

Les amandes se distinguent par leur teneur en acide folique, du point de vue des micronutriments. Cet élément est essentiel pour éviter l’apparition de problèmes dans le développement de la moelle épinière du bébé, comme le spina bifida.

C’est ce qu’indique une étude publiée dans The Journal of Nutritional Biochemistry , où une supplémentation systématique en vitamine est recommandée.

Dans tous les cas, et au-delà du besoin de supplémentation, il est conseillé de maximiser les apports alimentaires en acide folique pour minimiser les risques de troubles du développement.

4. Les amandes améliorent la croissance des os du bébé

Un autre minéral caractéristique des amandes est le calcium. Ce dernier est essentiel pour une bonne croissance osseuse, comme en témoignent les recherches publiées dans le BMJ.

Ainsi, le risque de fracture à moyen terme diminue et la formation du tissu osseux chez le fœtus s’améliore.

Bien que les suppléments en calcium ne soient pas courants chez les femmes enceintes, il est important d’assurer la présence d’aliments à haute teneur en ce minéral dans l’alimentation.

5. Elles fournissent du fer qui combat l’apparition de l’anémie

L’anémie est un problème généré par un apport inefficace de vitamine B12 ou de fer qui conditionne le mode de vie et l’état de santé des femmes enceintes.

Un apport adéquat en ce minéral minimise le risque que cette pathologie se manifeste. Les amandes en contiennent une concentration importante.

Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que le fer d’origine végétale a un faible taux d’assimilation. Pour maximiser l’absorption, il est recommandé de consommer ce nutriment avec des aliments qui apportent de la vitamine C.

6. Protection contre les allergies

Il existe une controverse considérable sur la consommation d’arachides et de fruits secs en raison de leur relation possible avec l’apparition de futures allergies chez les enfants.

Cependant, à l’heure actuelle, aucune preuve scientifique ne vient corroborer cette possibilité. Des études récentes n’ont trouvé aucune relation entre la restriction des aliments allergènes et la prévention des maladies atopiques, des allergies alimentaires ou des problèmes respiratoires.

Certaines données ont montré qu’ils pourraient même protéger contre l’asthme et les allergies puisque les fruits secs aident à favoriser la tolérance immunitaire.

Pour cette raison, les experts soulignent aujourd’hui qu’il n’est pas conseillé d’arrêter de consommer des fruits secs afin de ne pas compromettre la qualité de l’alimentation et l’apport de nutriments tels que les fibres, les antioxydants et les acides gras polyinsaturés.

7. Apport de graisses saines

Les acides gras qui proviennent d’aliments contenant plus de lipides (comme les amandes ou les fruits secs) jouent un rôle crucial dans le développement d’une grossesse saine.

Les oméga 3 et oméga 6 polyinsaturés sont des composants structurels et des modulateurs importants du cerveau et de la rétine. Leur contribution pendant la grossesse est donc essentielle pour un développement et une fonctionnalité optimaux du cerveau.

Comment consommer des amandes pendant la grossesse ?

L’un des aspects positifs des amandes est leur polyvalence. On peut les consommer seules (crues ou grillées) en collation, mais aussi comme ingrédient dans des plats salés et sucrés :

  • Dans les salades de toutes sortes.
  • Pour des sauces et vinaigrettes épaisses.
  • Avec des flocons d’avoine, des flocons grillés ou d’autres céréales. On peut les servir avec du yaourt et/ou des fruits.
  • Dans les smoothies aux fruits avec du lait ou des boissons végétales.
  • Les amandes effilées ajoutent une touche croquante à de nombreux sautés et gratins.
  • En crème étalée sur du pain ou des tranches de fruits.
Crème d'amande.

Les amandes pendant la grossesse sont fortement recommandées

On conseille de consommer des amandes pendant la grossesse pour les raisons qui viennent d’être expliquées, mais surtout parce que ce sont des aliments nutritifs et très sains.

Gardez à l’esprit qu’il est optimal d’introduire ces fruits secs dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée. Il est nécessaire de fournir au fœtus l’énergie nécessaire à son développement, ainsi que les nutriments essentiels dont il a besoin.

Parfois, une supplémentation peut être nécessaire, même s’il vaut mieux consulter votre médecin avant de commencer à consommer cette classe de produits.



  • Chatzi L, Torrent M, et al. Mediterranean diet in pregnancy is protective for wheeze and atopy in childhood. Thorax. Julio 2008. 63 (6): 507-13.
  • Deniz BF, Confortim HD, Deckmann I, Miguel PM, Bronauth L, de Oliveira BC, Barbosa S, Cechinel LR, Siqueira IR, Pereira LO. Folic acid supplementation during pregnancy prevents cognitive impairments and BDNF imbalance in the hippocampus of the offspring after neonatal hypoxia-ischemia. J Nutr Biochem. 2018 Oct;60:35-46.
  • Duttaroy A, Basak S. Maternal fatty acid metabolism in pregnancy and its consequences in the fete-placental development. Frontiers in Physiology. Febrero 2021. 12:787848.
  • Elango R, O’Ball R. Protein and amino acid requirements during pregnancy. Advances in Nutrition. Julio 2016. 7 (4): 839S-844S.
  • Federación Española Nutrición. Almendra.
  • Friel L. A. Anemia in pregnancy. MSD Manual. Octubre 2021.
  • Kramer M. S, Kakuma R. Dietary antigen avoidance during pregnancy or lactation, or both, for preventing or treating atopic disease in the child. Cochrane Database Systematic Review. Julio 2006. 19 (3).
  • Maslova E, Granström G, et al. Peanut ant tree nut consumption during pregnancy and allergic disease in children -should mothers decrease their intake? Longitudinal evidence from the Danish National Birth Cohort. The Journal of Allergy nd Clinical Immunology. Septiembre 2012. 130 (3): 724-732.
  • Tai V, Leung W, Grey A, Reid IR, Bolland MJ. Calcium intake and bone mineral density: systematic review and meta-analysis. BMJ. 2015 Sep 29;351:h4183. doi: 10.1136/bmj.h4183. PMID: 26420598; PMCID: PMC4784773.
  • UCSF Health. Eating right during pregnancy. University of California.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.