Les bienfaits des fruits secs pour les enfants

Les bienfaits des fruits secs pour les enfants

Dernière mise à jour : 28 avril, 2021

Saviez-vous que les fruits secs présentent de nombreux bienfaits pour les enfants ? Riches en graisses saines, en fibres, en vitamines et en minéraux antioxydants, ils permettent de leur fournir un apport énergétique important. Ils constituent réellement une collation idéale pour leur santé et leurs performances scolaires. Etonnement, vous constaterez qu’ils n’en consomment pratiquement pas. Peut-être est-il temps d’augmenter leur présence dans leur alimentation.

Tout d’abord, gardez à l’esprit que jusqu’à l’âge de 3 ans, l’enfant se nourrit d’aliments écrasés ou mixés pour éviter tout risque d’étouffement. Ces aliments sont mieux appréciés crus ou cuits, sans sel ou sucre ajoutés, et non frits.

Voyons maintenant les bienfaits de la consommation quotidienne d’une poignée de noix et de fruits secs (15-20 grammes) sur la santé métabolique, cardiovasculaire et cérébrale des enfants.

Bienfaits des fruits secs chez les enfants

Bol de fruits secs.

Réduction des risques cardiovasculaires

Savez-vous que les maladies liées au cœur sont celles qui causent le plus de décès ? Or, leur prévention passe par l’alimentation. C’est là qu’interviennent les noix et les fruits secs, essentiels en raison de leur richesse en acides mono et polyinsaturés.

Grâce aux composés phénoliques, dont la fonction est antioxydante, et aux acides gras oméga 3, ces deux graisses réduisent les taux de cholestérol LDL, de triglycérides et l’oxydation des lipides, et produisent du cholestérol HDL.

Chez les enfants souffrant de surpoids ou d’obésité, on a pu observer une amélioration après avoir remplacé les collations malsaines par des noix. Elles contribuent non seulement à réduire l’épaisseur de l’artère carotide, un indicateur fiable des lésions vasculaires précoces mais aussi à faire baisser la pression artérielle.

Diabète, obésité et consommation de fruits secs chez les enfants

Les fruits secs contribuent à réduire la résistance à l’insuline et les valeurs de glycémie. En d’autres termes, ils minimisent le risque de développer un diabète. A condition de garder une alimentation générale équilibrée, pauvre en sucres ajoutés et en graisses trans.

Un autre bienfait des fruits secs, bien que très énergiques, est qu’ils n’entraînent aucune prise de poids ni de bouée abdominale. En effet, ils contiennent 160 à 180 kilocalories par 100 grammes, mais ne sont pas entièrement absorbées en raison des dépenses liées à leur métabolisation.

De plus, ces fruits rassasient beaucoup grâce à leur teneur élevée en fibres. Les enfants sont ainsi calés pendant plusieurs heures. Enfin rien de mieux qu’une poignée d’oléagineux pour réduire la constipation et le risque de cancer colorectal.

Amélioration des performances scolaires et du système immunitaire

La consommation de fruits secs est liée à l’amélioration des fonctions cérébrales, car le cerveau est composé à 60 % de graisses. Il est donc essentiel d’inclure des aliments riches en graisses, tels que les noix, dans votre routine quotidienne pour réduire le déclin cognitif à l’âge adulte. En outre, ils sont parfaits pour augmenter la mémoire, l’apprentissage et la rapidité des tâches cognitives.

Concernant le système immunitaire, les fruits secs sont riches en vitamine E, en sélénium et en magnésium. Ils aident donc à lutter contre les infections causées par les virus, les bactéries et les agressions extérieures comme le froid.

Tartines de purées de fruits secs.

Il faut également savoir que les fibres et les polyphénols sont fermentés par les bactéries de l’intestin. Ils agissent donc comme des prébiotiques qui augmentent la diversité du microbiote et maintiennent l’intégrité de la muqueuse digestive. De plus, ils sont anti-inflammatoires, ce qui expliquerait leur protection contre l’obésité et d’autres pathologies métaboliques.

Conclusion…

En résumé, les fruits secs sont des aliments très sains à inclure dans les petits-déjeuners et les collations des enfants en guise de complément. Comme vous avez pu le constater, ils sont d’une grande aide pour leur concentration et leur mémoire. Ils servent également à réduire l’apparition des maladies les plus répandues aujourd’hui. Par ailleurs, ils sont utiles pour prévenir la détérioration neuronale progressive qui se produit avec l’âge.

Bien que la meilleure façon de les consommer soit entière, nous trouvons aujourd’hui au supermarché des pâtes à tartiner sans sucres ajoutés. Elles sont superbes sur du pain avec quelques tranches de banane, de pomme ou de poire et de la cannelle. Et même comme garniture dans les yaourts ! Souhaitez-vous essayer ?

Cela pourrait vous intéresser ...
5 idées de collations à l’extérieur de la maison
Être parents
Lisez-le dans Être parents
5 idées de collations à l’extérieur de la maison

Saveurs sucrées et salées, boissons nutritives, produits laitiers et fruits. Il existe de nombreuses idées de collations pour amener à l'extérieur.



  • Ros, E (2010) Health benefits of nut consumption. Nutrients, 2(7): 652-82.
  • Machado de Souza, R G; Machado Schincaglia, R; Duarte Pimentel, G; Felipe Mota, J (2017) Nuts and Human Health Outcomes: A Systematic Review. Nutrients, 9(12): 1311.
  • Alasalvar, C; Salas-Salvadó, J; Ros, E (2020) Bioactives and health benefits of nuts and dried fruits. Food Chem, 314.
  • Shah, R; Murthy, V; Freedman, J E (2019) Nuts, Cardiovascular Health, and Diabetes. Circ Res, 124(6): 825-26.
  • Alasalvar, C; Bolling, B W (2015) Review of nut phytochemicals, fat-soluble bioactives, antioxidant components and health effects. Br J Nut, 113 (S2): 68-78.
  • Guasch-Ferré, M; Liu, X; Malik, V S; Sun, Q; Willett, W C; Manson,  J E et al (2017) Nut Consumption and Risk of Cardiovascular Disease. J Am Coll Cardiol, 70(20): 2519-32.
  • Aghayan, M; Asghari, G; Yuzbashian, E; Dehghan, P; Khadem Haghighian, H et al (2019) Association of nuts and unhealthy snacks with subclinical atherosclerosis among children and adolescents with overweight and obesity. Nutr Metab, 16:23.
  • Pribis, P; Shukitt-Hale,  B (2014) Cognition: the new frontier for nuts and berries. Am J Clin Nutr, 100(S1): 347-52.
  • Miller, M G; Thangthaeng, N; Poulose, S M; Shukitt-Hale, B (2017) Role of fruits, nuts, and vegetables in maintaining cognitive health. Exp Gerontol, 94: 24-8.
  • Arias-Fernández, L; López García, E; Struijk, E A; Rodríguez Artalejo, F; Lana Pérez, A(2019) Nut consumption and cognitive function: a systematic review. Nutr Hosp, 36(5): 1179-88.
  • Fitzgerald, E; Lambert, K; Jordan Stanford, J; Elizabeth P Neale, E P (2020)  The effect of nut consumption (tree nuts and peanuts) on the gut microbiota of humans: a systematic review. Br J Nutr, 27:1-13.
  • Gómez Fernández-Vegue, M. (2018). Recomendaciones de la Asociación Española de Pediatría sobre la alimentación complementaria. Asociación Española de Pediatría. https://www.aeped.es/sites/default/files/documentos/recomendaciones_aep_sobre_alimentacio_n_complementaria_nov2018_v3_final.pdf