Qu’est-ce que la crise de l’allaitement ?

28 décembre 2017
Le phénomène connu sous le nom de crise de l'allaitement, est un phénomène qui se produit quand le bébé ne reçoit pas suffisamment de lait à téter. Pendant l’allaitement, la production de lait se régule automatiquement, selon la demande du bébé. C’est à dire que quand la demande est plus grande, la production est plus importante, et vice versa. Cependant, cela ne se passe pas toujours ainsi.

Pour différentes raisons, le bébé peut ne pas avoir suffisamment à boire pendant l’allaitement. Il se peut qu’il ne soit pas à l’aise, ou que le lait ne l’attire pas beaucoup. Ce genre de comportement est impossible à prévoir, ce qui génère beaucoup d’angoisse chez les mamans. Et malheureusement, par erreur, on s’aventure parfois à changer drastiquement notre façon de les nourrir.

Il est courant que des mères choisissent d’interrompre l’allaitement, ou de l’abandonner entièrement. Par exemple, si le bébé semble ne pas être intéressé par le sein de sa mère, on décide de commencer à le nourrir avec du lait en poudre. Et alors, pendant le temps que cette crise de l’allaitement continue, le petit ne changera pas de comportement. A ce sujet, les spécialistes nous donnent des explications, que nous vous détaillons ici.

La crise de l’allaitement est un comportement que l’on identifie très bien

Pendant une crise de l'allaitement, le bébé peut avoir différents problèmes, et peut donner l'impression de ne plus avoir d'appétit

Les spécialistes appellent aussi ce phénomène les étapes ou les bourgeons de la croissance. On a déterminé que cette crise se produit à des âges bien spécifiques. La raison principale pour laquelle cela peut arriver, c’est que le bébé ajuste la production de lait. Il s’agit d’un instinct de base du petit, car personne ne lui a montré comment faire ça. D’après ce qu’on constate, même sa mère ne sait pas quand il le fait.

En général, la crise de l’allaitement se produit à des âges qui sont toujours les mêmes. Cela peut apparaitre dès les premiers jours après la naissance. Et pour cette raison, il y a beaucoup de bébés qui n’allaitent pas du tout. C’est à dire qu’ils ont eu cette crise quelques jours après être nés, et que leurs mamans ont décidé de changer de méthode d’alimentation.

Dans la plupart des cas, la crise de l’allaitement arrive de la façon suivante :

Entre 17 et 20 jours après la naissance

Pendant cette étape, le bébé qui présente une crise semble abandonner tout à coup la régularité qu’il avait. En général, pendant les premiers jours, les petits mangent et dorment normalement. Cependant, après trois semaines, le comportement peut changer sans prévenir. Il n’y a pas seulement des cas ou le bébé arrête de téter. Parfois, ils augmentent en fait leurs doses et leurs demandes.

Il est possible qu’ils commencent à téter sans s’arrêter pendant des périodes de 30 minutes environ. Et alors, ils ont des régurgitations continues aussi, même quand ils veulent continuer à téter.

Cela arrive parce que le bébé a besoin d’augmenter la quantité de lait qu’il boit. Et donc d’augmenter la production de lait de sa maman. Ils vont se comporter de cette façon pendant environ trois jours. S’ils atteignent leur objectif sans problèmes, ils recommenceront à téter normalement.

Les bébés de 7 à 8 semaines

La crise de l'allaitement est quelque chose d'entièrement naturel

Quand on arrive à cette étape, une deuxième crise peut se produire. Cela peut être la première, s’il n’y a pas eu de crise des premières semaines. A l’âge d’un mois et demi, le petit demande un nouvel ajustement du volume de lait qu’il va boire. Il commencera alors à téter plus souvent, et il peut pleurer beaucoup. Il aura le dos arqué, de la tension dans les jambes, et il sentira comme des coups dans la poitrine.

Parfois, la crise ne se termine pas bien, car il est possible que le gout du lait déplaise à l’enfant. Pendant cette étape, la composition du lait change, et elle est tellement modifiée que le lait peut devenir plus salée. Peut-être que l’enfant n aimera pas ce nouveau goût, et qu’il va rejeter le lait. Cela peut vous faire prendre la décision de changer d’alimentation, au bout d’une semaine à peine.

La crise des trois mois

Il est entendu que ce moment est le plus difficile en ce qui concerne la crise de l’allaitement. Quand cela arrive à l’âge de trois mois, cela peut représenter un changement pour le bébé et pour sa mère. Surtout parce que la crise peut durer un mois entier. Le phénomène est très complexe, et il se passe les choses suivantes :

  • Il est courant que le bébé commence à refuser le sein. Il ne voudra manger que rarement, voire même pas du tout. Face à cette situation, la mère ne sait pas comment interpréter ce qui arrive à son enfant. Si elle ne prête pas suffisamment attention, l’enfant peut avoir faim, même s’il semble ne pas avoir d’appétit. Et elle peut alors ne pas le nourrir assez.
  • Il peut commencer à téter sur des périodes beaucoup plus courtes que quelques jours avant, quand il semblait être entièrement ravi de téter le sein.
  • Le sein de la mère peut devenir mou, et elle peut alors commencer à penser qu’elle ne produit pas assez de lait.
  • Les prises sont chaotiques, il y a des pleurs, l’enfant est distrait et dérangé.

Les changements qui se produisent dans le cerveau du bébé au fur et à mesure qu’il grandit sont les causes principales de la crise de l’allaitement. C’est pour cela qu’à l’âge de trois mois, la crise est très complexe. Ce qui veut souvent dire que la maman va arrêter d’allaiter, et qu’elle va opter pour le biberon.

 

A découvrir aussi