Le syndrome de l'enfant accro aux écrans

Vous pensez que votre enfant ne peut pas vivre sans les écrans ? Il se peut qu'il souffre du syndrome de l'enfant accro aux écrans. Nous vous en disons davantage dans cet article.
Le syndrome de l'enfant accro aux écrans

Dernière mise à jour : 07 janvier, 2021

Le syndrome de l’enfant accro aux écrans n’est reconnu dans aucun manuel médical ou de psychiatrie. Cependant, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une réalité qui existe bel et bien et qui est de plus en plus présente dans la société. En effet, de nombreux enfants passent de longues heures “accrochés” aux nouvelles technologies.

Face à cette situation problématique, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de “remplacer les longues périodes pendant lesquelles les jeunes enfants restent dépendants aux nouvelles technologies ou se consacrent à des activités sédentaires devant un écran par des jeux plus actifs. Tout en veillant à ce qu’ils aient un sommeil suffisant et de bonne qualité”.

Par ailleurs, elle conseille de remplacer les écrans par des livresdes histoires, des chansons, des puzzles, etc. Autrement dit, par des ressources pédagogiques plus adaptées au développement correct des petits.

Un enfant qui joue avec un téléphone portable.

Sachant cela, vous vous demandez peut-être si votre enfant est atteint du syndrome de l’enfant accro aux écrans. Que signifie ce terme ? Quelles sont les conséquences ? Ne vous en faites pas ! Vous découvrirez la réponse à toutes vos questions dans les lignes qui suivent.

Le syndrome de l’enfant accro aux écrans

Le sédentarisme et la numérisation qui caractérisent la société actuelle affectent le mode de vie adopté par les nouvelles générations.

Par conséquent, les enfants, presque dès leur naissance, sont entourés d’une multitude de dispositifs électroniques qui, s’ils ne sont pas traités avec prudence, peuvent se convertir en un véritable problème. L’une des plus graves conséquences de l’exposition excessive des enfants aux écrans est le fameux syndrome de l’enfant accro aux écrans.

Ce terme est utilisé par la pédagogue et thérapeute du langage Tamara Chubarovsky, pour désigner l’addiction de certains enfants aux écrans. Autrement dit, l’abus que les enfants font des nouvelles technologies, en passant la plupart de leur temps “collés” à un écran. Que ce soit la télévision, la tablette, la console de jeu, l’ordinateur, etc.

Quelles sont les conséquences de ce syndrome ?

Le syndrome de l’enfant accro aux écrans est particulièrement préjudiciable aux petits qui sont en pleine phase de croissance et de développement, entre 0 et 6 ans. Voici donc quelques conséquences et affections négatives que l’on peut observer chez les enfants souffrant de ce syndrome :

  • Risque accru de surpoids en raison du sédentarisme qui implique de rester longtemps devant les écrans.
  • Perte d’agilité.
  • Difficulté à faire appel à son imagination et à être créatif.
  • Difficulté pour développer des aptitudes liées aux compétences linguistiques.
  • Incapacité à s’amuser sans avoir recours aux technologies, en montrant de l’ennui et de l’apathie dans ces situations.
  • Peu d’intérêt pour l’environnement et pour le monde autour de l’enfant.
  • Difficulté à développer l’intelligence interpersonnelle.
  • Troubles du sommeil.

Faire face au syndrome de l’enfant accro aux écrans

Pour faire face au syndrome de l’enfant accro aux écrans, les parents doivent s’engager à passer du temps de qualité avec leurs enfants sans, pour cela, utiliser les nouvelles technologies.

Il s’agit plutôt de réaliser ensemble des activités amusantes qui stimulent leur esprit et leur créativité. Par exemple, la lecture de contes, chanter des chansons, jouer avec des poupées ou à des jeux de société, faire des recettes, etc.

Par ailleurs, il est essentiel de faire des activités physiques en famille, comme une promenade, un tour en vélo, faire du sport, etc. L’objectif est effectivement d’assurer le développement physique et mental des jeunes enfants.

Un enfant qui joue avec une tablette.

“Lorsque les parents profitent réellement de la compagnie de leurs enfants, ils deviennent les meilleurs professeurs que les jeunes filles et garçons puissent avoir.”

-Glenn Doman-

Cela ne veut pas dire que les écrans doivent être interdits à la maison. Après tout, il faut accepter que les nouvelles générations appartiennent à l’ère numérique. C’est une réalité dont on ne peut les priver. Toutefois, nous devons rester conscients des complications et conséquences désastreuses résultant d’une utilisation abusive et d’une exposition excessive à ce type d’appareil.

Pour conclure, il est fondamental de surveiller et de limiter le temps que les enfants passent chaque jour devant les écrans puis leur proposer d’autres options pour s’amuser. Souhaitez-vous mettre ces conseils en pratique après la lecture de cet article ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Alternatives de jeux à l’usage des écrans
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Alternatives de jeux à l’usage des écrans

Pour les parents qui désirent trouver des alternatives de jeux à l'usage des écrans, cet article vous propose quelques bons exemples.



  • Vara Robles, E., Pons Grau, R., Lajara Latorre, F., Molina, S. M., Villarejo Romera, V. y Planas Sanz, E. (2009). Impacto del abuso de pantallas sobre el desarrollo mental. Pediatría Atención Primaria11(43), 413-423.