La déchirure vaginale pendant l’accouchement

· 19 novembre 2018
Les déchirures vaginales sont très courantes lors de l'accouchement. Dans la suite de cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Presque toutes les femmes ressentent des douleurs pendant et après l’accouchement, bien qu’elles ne nécessitent aucun traitement médical.

Cependant, bien que le vagin soit étiré pendant le travail, la pression du bébé qui se déplace dans le pelvis peut tendre la peau et les muscles sous-jacents jusqu’à ce qu’une déchirure vaginale se produise. Dans ce cas, il faudra réparer la déchirure.

La déchirure vaginale est très fréquente pendant l’accouchement. Les femmes les plus exposées sont les mères primipares, les mères qui ont des enfants qui ont un poids assez conséquent à la naissance ou celles qui ont eu un accouchement assez long.

Selon la gravité de la déchirure, des points de suture ou une crème cicatrice peuvent être nécessaires. Dans la suite de cet article nous allons découvrir quels types de déchirures vaginales existent :

Types de déchirures vaginales lors de l’accouchement

Il existe plusieurs types de déchirures vaginales. Nous vous en disons plus :

  • Déchirure au premier degré. Il y a une petite déchirure dans le périnée, qui ne touche que la peau. Normalement, cela ne nécessite pas de point.
  • Déchirure au deuxième degré. Lésion au périnée, à la peau et aux muscles du plancher pelvien. Quelques points sont nécessaires.
  • Déchirure du troisième degré. Cela affecte encore plus les muscles du plancher pelvien qui s’étendent dans le sphincter anal.
  • Déchirure du quatrième degré. Elle survient lorsque la déchirure s’étend complètement du vagin au rectum, de sorte que tout le périnée est déchiré. La mère aura donc besoin de suture en salle d’opération.
déchirure vaginale

Comment éviter les déchirures vaginales pendant le travail ?

Bien que ces recommandations ne soient pas infaillibles, vous pouvez les appliquer pour éviter ce type de blessure. Nous vous expliquons comment vous pouvez éviter les déchirures vaginales pendant le travail. Prenez note !

1. Préparez votre corps

Pendant les neuf mois de la grossesse, il est nécessaire de préparer le corps au travail. Par exemple, il est important d’inclure de l’exercice dans votre routine quotidienne au cours de la grossesse.

Parmi ses nombreux avantages, l’exercice améliore la circulation, ce qui améliore l’élasticité de la peau. De plus, il favorise la circulation sanguine dans le périnée et le vagin.

D’autre part, nous vous recommandons de maintenir une alimentation équilibrée et une bonne hydratation pour prendre soin de la santé de votre peau et de vos muscles.

Vous devez consommer suffisamment d’aliments contenant des oméga-3, des protéines maigres et un large éventail de légumes pour compléter un régime alimentaire sain.

De plus, la vitamine E, la vitamine C et le zinc permettent à votre corps d’être plus élastique et se remettre plus vite après l’accouchement.

2. Un massage du périnée

La préparation du périnée pendant la grossesse réduit le risque de déchirure chez les mères qui accouchent pour la première fois par voie vaginale.

Le massage peut aider une femme à se familiariser avec son propre corps et à avoir davantage confiance en sa capacité à donner naissance au bébé.

Si, au contraire, vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée du massage du périnée, sachez que ce n’est pas une exigence indispensable.

3. La position au moment de l’accouchement compte

Sans aucun doute, la position dans laquelle vous vous trouvez lorsque vous poussez a une grande influence sur les risques de déchirure vaginale.

Par exemple, si vous êtes couchées et les jambes sont relevées ou si vous appuyez sur le coccyx et le périnée, vous réduisez la taille du plancher pelvien et augmentez le risque de rupture.

« Au cours des neuf mois de grossesse, il est nécessaire de préparer le corps au travail »

En outre, on considère que la meilleure position pour accoucher est celle que vous choisissez instinctivement et dans laquelle vous vous sentez le plus à l’aise.

Par conséquent, il est nécessaire que vous vous déplaciez librement jusqu’à ce que vous trouviez une position qui vous aide à faire face aux contractions. Dans tous les cas, la position la moins stressante pour le périnée est à quatre pattes, sur les mains et les genoux.

4. Les exercices du plancher pelvien

Les exercices du plancher pelvien sont utilisés pour renforcer les muscles du bassin. L’idée est que, après la naissance, les muscles retrouvent leur forme normale. Tout ceci dans le but de moins souffrir d’incontinence.

Il est également important d’apprendre à détendre les muscles pelviens, car cela maximise l’espace disponible pour le bébé. Avec quelques minutes par jour, vous pouvez faire de grands progrès à cet égard.

déchirure vaginale

5. Évitez l’épisiotomie

Une épisiotomie est une coupe chirurgicale que l’on fait dans la peau et le muscle de la région périnéale pour élargir l’ouverture vaginale. Les épisiotomies ne protègent pas le périnée lors de la naissance et, en fait, augmentent les risques de blessure.

Ce qui se passe, c’est qu’une fois que le médecin a effectué l’épisiotomie, la tête du bébé provoque une déchirure plus profonde du muscle.

En fin de compte, rappelez-vous que la déchirure vaginale au cours de l’accouchement ou est quelque chose qui, malheureusement, est commun chez un grand nombre de femmes.

La meilleure chose à faire pour récupérer et réduire la douleur est d’éviter les activités qui requièrent de trop grands efforts, de prendre des bains d’eau chaude pour calmer la douleur ou d’appliquer des coussinets de glace pour soulager les sensations de brûlures.