Hypothyroïdie pendant la grossesse : traitement

· 6 novembre 2018
Une femme sur 100 en âge fertile présente une hypothyroïdie. Pendant la grossesse, votre santé et celle de votre bébé dépendent de son traitement.

Nous possédons tous une glande appelée thyroïdeCelle-ci produit des hormones thyroïdiennes. L’on appelle « hypothyroïdie » la faible production de celles-ci.

L’hypothyroïdie est plutôt commune -une femme sur 100 en âge de procréer en est atteinte. À de nombreuses reprises, elle n’est pas traitée par ignorance. En effet, ses symptômes peuvent passer inaperçus.

Les études affirment que l’on peut confondre les symptômes de l’hyperthyroïdie avec ceux du stress ou de la dépression. En outre, sa subtilité peut faire que l’on ignore la maladie pendant longtemps.

C’est pourquoi il convient de prêter attention à tous les symptômes de notre corps. Nous devons veiller en particulier à la régularité de nos règles, un indice clair de désordre hormonal.

Lisez également :
Comment surmonter la dépression post-partum ?

L’hypothyroïdie peut affecter la fertilité

L’hypothyroïdie peut affecter la fertilité de plusieurs manières. Par exemple, elle peut empêcher que l’ovule soit fécondé.

De fait, cette condition est considérée comme l’une des causes d’infertilité chez les femmes. Leur corps contient de faibles indices d’hormones thyroïdiennes. Il n’a ainsi pas la capacité de produire suffisamment d’ovules.

L’anovulation -la non-production d’ovules- empêche que la spermatozoïde remplisse son rôle. En effet, il n’y a pas d’ovule à féconder. L’hypothyroïdie peut également produire des irrégularités dans le cycle menstruel. 

Cela est de fait, l’un des symptômes qui permet aux femmes de savoir qu’elles sont atteintes de cette maladie.

Une femme en consultation chez le médecin

Cela peut également affecter le processus de la grossesse

En dépit de son incidence sur la fertilité, il existe des cas de femmes qui ont réussi à tomber enceinte.

Cependant, l’hypothyroïdie peut également nuire au développement de la grossesse. En effet, son action augmente la probabilité qu’une fausse couche ne survienne pendant les trois premiers mois de grossesse. En outre, le risque d’hypertension pendant la grossesse augmente pour la mère.

De l’importance des hormones thyroïdiennes pendant la grossesse

Pendant le premier trimestre de grossesse, le bébé se nourrit exclusivement des hormones thyroïdiennes que produit sa mère. Une fois cette période passée -la plus délicate, le bébé commence à produire ses propres hormones thyroïdiennes.

Néanmoins, pendant toute la grossesse, il aura besoin des nutriments produits par le corps de la mère pour grandir sainement. C’est pourquoi l’on recommande que les femmes enceintes atteintes d’hypothyroïdie consomment suffisamment d’iode. Cela permet de favoriser la production d’hormones thyroïdiennes.

« L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande une consommation d’iode de 200 mg par jour pendant la grossesse afin de maintenir une production adéquate d’hormones thyroïdiennes. »

Traitement de l’hypothyroïdie pendant la grossesse

L’hypothyroïdie est une maladie chronique, à l’instar du diabète, par exemple. Cela signifie qu’il ne possède pas de remède mais il est bel et bien contrôlable.

Son traitement -que vous soyez enceinte ou non, se base sur le remplacement adéquat de l’hormone thyroïdienne grâce à de lévothyroxine synthétique. C’est l’endocrinologue qui doit prescrire les doses et le traitement adéquat.

Une femme prend des remèdes naturels

Quelques conseils

  • De nombreuses associations médicales recommandent aux femmes qui veulent tomber enceinte d’effectuer les tests de prévention et de détection des maladies thyroïdiennes (hypothyroïdie et hyperthyroïdie).
  • Les femmes qui souffrent de goitre -l’augmentation du volume de la thyroïde- doivent particulièrement réaliser des examens pour contrôler leur état.
  • Les femmes qui contrôlent leur hypothyroïdie avant de tomber enceinte doivent impérativement réaliser des examens pour vérifier que leurs niveaux hormonaux soient corrects. L’évaluation d’un médecin est essentielle dans ce cas.
  • Si vous êtes enceinte et que vous souffrez d’hypothyroïdie, consultez votre médecin pour planifier votre suivi ainsi que le traitement pendant cette nouvelle étape de votre vie.
  • Essayez de ne pas trop vous inquiéter. Le traitement adéquat garantira votre santé ainsi que celle de votre bébé.

Enfin, pour être sûre que tout va bien, prenez les médicaments adéquats que vous a prescrits votre médecin pour contrôler l’hypothyroïdie. N’oubliez pas d’emporter vos médicaments si vous voyagez.