Excuses des enfants pour ne pas manger

· 10 janvier 2019
Découvrez les excuses des enfants pour ne pas manger. Beaucoup d'entre elles, contrairement à ce que nous croyons, sont liées au processus naturel de la croissance.

Depuis la naissance du bébé, au fil des mois le processus de croissance varie en vitesse. Pendant la première année, les enfants peuvent prendre jusqu’à 6 kilos et 25 centimètres.

Durant la deuxième et troisième année, l’évolution change et les enfants commencent à trouver des excuses pour ne pas manger. Plus leur croissance est lente, plus la demande nutritionnelle est moindre.

C’est pour cette raison que les habitudes alimentaires des enfants seront très différentes à chaque étape. C’est un aspect à prendre en compte avant de commencer à s’inquiéter du manque d’appétit de nos enfants.

Parfois, les enfants sont plus intéressés à jouer et à s’amuser qu’à manger. Cela est tout à fait normal.

« Il n’est pas bon de donner des aliments ou des boissons à n’importe quel moment de la journée pour que l’enfant mange absolument quelque chose. Ou de remplacer les repas principaux avec des compléments, des boissons, des plats ou des snacks à son goût. Car la perte normale et physiologique d’appétit peut devenir un trouble alimentaire, induit par l’environnement familial ou par des conseils malsains »

-Silvana Dadan, nutritionniste-

Les excuses des enfants les plus courantes pour ne pas manger

  1. « Je n’ai pas faim »
  2. « Je n’aime pas ce plat »
  3. « J’ai mal à l’estomac »
  4. « Ça sent pas bon/ ça n’a pas l’air bon »
  5. « C’est trop froid/ trop chaud »
  6. « Je le mangerai plus tard »
  7. « Je n’ai plus faim »

Pourquoi les enfants inventent des excuses pour ne pas manger ?

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les enfants refusent de manger :

  • Des maux d’estomac. Si un enfant ne digère pas bien, son appétit diminuera considérablement.
  • Problèmes dentaires. La douleur dans les gencives, dans le palais ou d’autres zones peut amener l’enfant à ne pas vouloir manger.
  • L’asthme, la toux et la fièvre provoquent une perte d’appétit. Les enfants souffrant de problèmes de santé préféreront consommer des liquides plutôt que des aliments solides.
  • Perturbations émotionnelles. La mort, le divorce, un changement de maison ou d’école peuvent faire perdre le désir de manger. La dimension émotionnelle est étroitement liée à la partie physiologique.
  • La pression ou le stress. Lorsque l’on oblige des enfants à manger, il se peut qu’ils refusent ou inventent des excuses. Le stress à l’école entraîne également un manque d’appétit.
Les excuses des enfants pour ne pas manger sont diverses et souvent liées à la croissance.

  • Manque de nourriture maison. Si votre enfant s’habitue aux repas maison, il est possible qu’il n’apprécie plus les aliments tout prêts.
  • Absence d’activité physique. La vie sédentaire ralentit le métabolisme et le goût pour la nourriture est plus faible.
  • Manger des sandwichs entre les repas. Ce n’est pas mauvais de grignoter un peu entre les repas. Toutefois, l’excès de nourriture modifie les habitudes alimentaires.
  • Des repas répétitifs ou très variés. Quand il y a trop de choix, il est difficile pour l’enfant de choisir. Et, au contraire, l’enfant peut en avoir assez de manger toujours la même chose.
  • Attitude des parents. Les enfants réagissent de manière négative lorsqu’ils sentent une pression. Par conséquent, il est important que le moment des repas soit tranquille et organisé.

Que faire en tant que parents ?

  • S’instruire et éduquer les enfants. Apprendre les bases de la bonne nutrition et enseigner aux enfants à avoir des habitudes saines.
  • La fermeté est la clé. Établir une alimentation quotidienne, constante et bien planifiée est nécessaire pour les enfants. Afin de faciliter la tâche, vous pouvez planifiez chaque semaine les repas des enfants.
  • Eviter l’habitude de « l’alimentation émotionnelle« . En aucun cas, la nourriture ne peut être utilisée comme récompense ou punition. L’association de l’alimentation avec le bien-être sentimental devient alors quelque chose de négatif.
Les excuses des enfants pour ne pas manger ne doivent pas inquiéter les parents.

  • Les enfants doivent manger la même chose que les adultes. Evitez donc de proposer des alternatives aux repas sains. Les enfants doivent s’habituer à manger sainement et en famille.
  • Rassembler la famille pour le dîner. Manger seul est ennuyeux et ne permet pas la conversation qui a lieu lors d’un dîner en famille. Inclure tous les membres de la famille au moment des repas.

Comme vous pouvez le constater, le fait que les enfants trouvent des excuses pour ne pas manger ne doit pas toujours être une source d’inquiétude. Cela peut être dû à de nombreuses raisons. Plusieurs d’entre elles sont liées au processus normal de la croissance.

Les parents doivent seulement s’assurer de semer chez les enfants des pratiques saines et équilibrées. En effet, avec le temps, ils les intégreront dans leur routine.