Une maison se construit avec les mains, une famille avec le coeur

24 juillet 2018
Une famille peut se composer de quelques membres ou de beaucoup. Les familles authentiques, celles qui garantissent le bien-être des plus jeunes sont celles qui se construisent avec le coeur, avec les liens de l'empathie et les piliers de cette sécurité leur permettent de grandir dans le bonheur et la dignité.
Regardons les choses en face, à l’heure actuelle le concept de la famille a beaucoup changé et c’est certainement une chose positive.  Nous intégrons d’autres types de dynamiques. La figure de la mère célibataire est considérée différemment avec la normalisation de la famille monoparentale. Cela ne choque pas non plus de voir tant de pères élever seuls leurs enfants.

Le lieu où naissent les enfants, où la liberté et l’amour fleurissent, ce n’est ni le bureau, ni l’entreprise, ni l’usine. C’est là que je vois l’importance de la famille.

-Gilbert Keith Chesterton-

Par ailleurs, nombreux sont ceux qui préfèrent dire qu’ils élèvent une « tribu », c’est à dire un système qui ne se limite pas au couple et ses enfants, mais auquel s’ajoute sans doute le rôle indispensable des grands-parents, de la fratrie, des amie et même des éducateurs. Toutes ces figures sont très importantes pour l’éducation des plus petits.

Néanmoins, il y a un détail auquel on ne peut pas échapper. Peu importe la nature de la famille, petite ou grande, qu’elle habite une grande demeure ou une humble maison avec seulement quelques pièces. Ce qui construit le meilleur foyer du monde c’est l’amour entre ses membres.

Et vous… quel genre de famille avez-vous construit ?

Une famille heureuse

Une famille est plus qu’une scène qui fait office d’agent socialisation de nos enfants. En plus de toute autre chose, c’est ce contexte proche qui est capable de nous nourrir émotionnellement ou, au contraire, de faire naître des carences, des vides ou déficits qui seront autant de barrières au développement complet des enfants qui sera demain une grande personne.

Ainsi, en premier lieu nous devons apprendre à distinguer la famille fonctionnelle de la famille disfonctionnelle. La première garantit le développement social et psychologique de ses membres alors que la seconde affecte ce développement affectif et relationnel des plus petits.

Au-delà de cette différence essentielle, nous pouvons d’ors et déjà  distinguer les noyaux familiaux en fonction des liens tissés entre ses membres. Ainsi, il est important de signaler une fois de plus la taille, les formes ou les liens qui composent ces relations établies dans un foyer sain n’importent pas.

Peu importe qu’une mère soit seule ou qu’un enfant soit adopté, la qualité d’une famille s’appuie sur l’authenticité des liens émotionnels.

Les différents types de familles

  • La famille nucléaire : c’est la composition dite typique, c’est à dire le couple parental et les enfants.
  • La famille monoparentale : cette configuration est de plus en plus fréquente, où le père ou la mère a la charge de l’unité familiale, qui se voit échoir la tâche de prendre en charge les enfants et leur éducation.
  • La famille adoptive : il s’agit d’un couple qui décide d’adopter un enfant.
  • La famille avec parents séparés : cette autre dynamique est également fréquente et il est important de la distinguer des familles monoparentales. Dans ce cas, malgré le fait que le couple ne vive plus sous le même toit, les parents s’occupent conjointement des enfants, même s’ils le font pour des fonctions et des foyers distincts.
  • La famille recomposée : au début de cet article, nous avons évoqué le concept de « tribu ». Un exemple de ce type de réalité est bien illustré dans le cas des familles recomposées où peuvent cohabiter sous un mêmes toit plusieurs familles nucléaires.
  • La famille homoparentale :  dans ce cas, deux papas ou deux mamans, deux personnes du même sexe élèvent ensemble un ou plusieurs enfants. C’est un autre exemple de famille qui se normalise de plus en plus dans notre société.

Trois choses pour une famille heureuse

Trois choses pour une famille heureuse

Quand nous bâtissons notre propre famille, c’est très courant d’avoir comme repère ce qui a façonné notre enfance. Tout ce qui l’a définie, ce qui pour le meilleur ou pour le pire a fait de nous la personne que nous sommes aujourd’hui. Cela nous aide souvent à comprendre les lignes directrices à suivre ou les aspects à éviter à tout prix, afin d’élever nos enfants le mieux possible, de leur donner la meilleur éducation.

Ainsi, bien que nous sachions que le ciment de l’édification de la familles la plus heureuse est l’amour,  nous ne savons pas toujours comment le manifester correctement. Nous ne savons pas toujours le laisser s’exprimer ou les autres ne le reçoivent pas toujours comme nous le pensons. Par conséquent, il est essentiel que ayons en tête quelques stratégies simples.

Le lien qui t’unit à ta véritable famille n’est pas celui du sang mais celui du respect et de la joie mutuelle.

-Richard Bach-

Partager des moments ensemble

Il est nécessaire de se souvenir que le fait de partager des moments signifie ni plus ni moins savoir rendre heureux son prochain. Parce qu’il ne suffit pas « d’être », il faut « savoir être ». Cela implique prendre soin des nôtres, observer leur visage, lire leurs émotions, les écouter, les faire sourire, leur offrir du soutien, leur donner espoir, être proche et tendre avec eux…

Parler de la journée que l’on a passée

Chaque jour est unique et en ce qui concerne les plus petits, chaque journée apporte son lot de découvertes et de défis. Nous intéresser à ce qu’ils ont vécu, pensé ou ressenti est essentiel pour construire une véritable confiance avec  nos enfants. Il en est évidemment de même avec notre conjoint.

Faire attention aux détails

Celui qui prête attention aux détails soigne en réalité sa qualité de vie ainsi que celle des autres. Celui qui se concentre sur les petites choses cultive les grandes.

Celui qui est capable de remarquer les petites subtilités de la vie pourra jouir d’un savoir qui lui permettra de bâtir une vie plus consciente, plus pleine et plus heureuse. 

Souvenons-nous également que pour les enfants, chaque détail peut être un univers fantastique à contempler et à apprécier. Si nous sommes ici pour leur montrer et partager cet émerveillement avec eux, nous investirons dans le bonheur.

 

A découvrir aussi