L’étouffement chez l’enfant : comment réagir ?

· 21 octobre 2018
La meilleure manière de traiter ce problème est d'en établir les causes les plus fréquentes. Ainsi, vous aurez un modèle pour éviter cela et des actions à mettre en place si vous vous retrouvez face à un étouffement d'enfant 

Un étouffement chez l’enfant n’est pas seulement un problème qui met en danger les bébés. Au cours de leur croissance et même après leur sevrage, les enfants ont pour habitude de mettre à la bouche leurs mains et des objets.

Ils peuvent aussi introduire des objets dans leur nez. Ces actes sont ceux qui peuvent entrainer une situation éventuelle d’asphyxie.

Au lieu d’essayer de comprendre pourquoi votre enfant s’est introduit une bille dans le nez ou a avalé une pièce de monnaie, vous devez essayer de comprendre qu’il s’agit d’une phase normale d’exploration du monde qui l’entoure.

En revanche, nous devons nous assurer que l’enfant comprend bien le danger auquel il s’expose lorsqu’il introduit des objets dans son nez ou sa bouche.

Nous nous devons de souligner les différences entre un étouffement chez l’enfant et une autre cause d’asphyxie. Cette dernière peut être due à :

  • L’inflammation des muscles de la trachée (en raison d’une allergie)
  • La consommation accidentelle de substances toxiques
  • Un reflux ou des vomissements (durant une perte de conscience)
  • Une piqure d’insecte

En se basant sur ces faits et pour chaque cas particulier, vous devez prendre des mesures pour rétablir l’afflux d’oxygène chez l’enfant.

Les causes fréquentes d’un étouffement chez l’enfant

Un étouffement est l’obstruction de la trachée par un objet solide ou mou (jouet, ballon, papier, pièce de monnaie, chewing-gum, bonbon ou tout autre type d’aliment). La densité de l’objet est suffisamment importante pour rester coincée dans la zone de la trachée. Elle empêche de fait le passage total ou particulier de l’air.

Lors d’un étouffement chez l’enfant l’afflux d’oxygène est complètement coupé. Un délai maximum de 4 minutes permet à d’éliminer l’obstruction avant que, dans la plupart des cas, l’enfant de meurt d’asphyxie.

étouffement chez l'enfant

Comment éviter le risque d’étouffement chez l’enfant ?

Les enfants d’un âge proche de celui du sevrage auront besoin de plus d’attention pour éviter les situations d’étouffement.

Par conséquent, il est important de leur apprendre à ne pas boire ce qu’ils peuvent manger. De cette manière, ils comprendront (en buvant leur biberon ou un jus par exemple) jusqu’où ils peuvent aller.

Ils comprendront aussi l’importance de boire et de manger petit à petit. En règle générale, les bébés et les enfants de moins de 12 mois sont très pressés de boire, ce qui provoque fréquemment des étouffements.

Au cours des premières années de la vie, il convient de surveiller l’évolution des enfants en ce qui concerne la consommation d’aliments solides. En effet, cela sert à savoir quels aliments doivent être consommés sous surveillance d’un adulte et quels autres non.

Ce sont généralement les enfants entre 3 et 5 ans qui souffrent le plus du risque d’étouffement. En effet, la tentation d’avaler de petits jouets ou de manger des pièces de monnaie est grande. Pour cette raison, il est nécessaire de surveiller les séances de jeu, en particulier lorsque l’enfant a une attirance pour les petits jouets.

D’autre part, il existe également des risques d’étouffements accidentels, essentiellement dus à de la nourriture ou des médicaments. Cela survient lorsque les enfants n’ont pas encore fini d’apprendre à avaler correctement. Ils ne mastiquent ni n’avalent pas bien les aliments. 

étouffement chez l'enfant

Comment réagir lorsque l’on se retrouve face à un enfant qui s’étouffe ?

Rester calme

Devant cette situation, il est essentiel de rester calme pour pouvoir réagir correctement et ne pas perdre de temps. De plus, réagir avec panique peut générer un sentiment d’anxiété chez l’enfant ce qui augmentera ses besoins en oxygène et réduira donc le temps disponible pour réagir.

Donner de fortes tapes dans le dos

C’est une mesure simple, facile à réaliser et qui doit d’appliquer rapidement.

Retirer manuellement l’objet qui provoque l’obstruction

Si l’objet est visible dans la bouche de l’enfant, essayez d’utiliser vos doigts ou une pince à épiler (si vous pouvez y accéder rapidement) pour retirer l’objet qui gène sa respiration.

La manoeuvre d’Heimlich

La manoeuvre d’Heimlich est une technique simple utilisée pour les cas d’étouffement plus sévère consiste à entourer avec vos bras la personne qui s’étouffe par derrière. Fermez vos bras en attrapant votre poignet et exercez une pression entre le sternum et le nombril.

Une fois que vous êtes dans la position décrite plus haut, donnez des à coups en remontant du bas vers le haut. Le principe de cette technique consiste à exercer une pression sur l’estomac pour le transformer en moyen de pompage. La pression soudaine est censée projeter de l’air en direction de la trachée et pousser l’objet qui gêne.

Un état inconscient

Si vous trouvez l’enfant inconscient on vous recommande d’effectuer immédiatement la manoeuvre d’Heimlich déjà décrite ci-dessus.

Enlevez l’objet qui obstrue la respiration. Si l’enfant perd conscience ou s’il est déjà inconscient pendant les évènements approchez-vous de sa bouche et vérifiez s’il respire. Si ce n’est pas le cas il sera nécessaire de faire du bouche à bouche et un massage cardiaque.

Après avoir administré les premiers soins appelez immédiatement une ambulance afin que l’on puisse vous assister ou que l’on puisse déterminer l’état stable de l’enfant.