L'odeur du nouveau-né provoque un effet narcotique sur le cerveau des mères

L'odeur du nouveau-né déclenche de grands effets sur les mères, car il les calme et les détend lorsqu'elles sont avec leurs bébés.
L'odeur du nouveau-né provoque un effet narcotique sur le cerveau des mères

Dernière mise à jour : 22 décembre, 2022

La nature travaille de manière merveilleuse pour assurer l’union entre une mère et son enfant après l’accouchement. En effet, il n’y a pas de mère qui n’ait pas éprouvé maintes et maintes fois l’odeur délicieuse et unique qui imprègne ses bébés durant leurs premiers mois de vie. Quelque chose qui n’est pas surprenant, car l’odeur du nouveau-né provoque un effet narcotique dans le cerveau des mères. Aujourd’hui nous vous expliquons pourquoi.

Vous souvenez-vous encore de l’odeur de votre petit lorsque vous l’avez tenu pour la première fois dans vos bras ? Cet arôme particulier plein d’hormones a le pouvoir de générer chez les mamans un effet de plaisir et de détente très similaire à celui des drogues. Ce qui les fait se sentir calmes et tomber follement amoureux de leurs créatures sans défense.

La science le confirme: l’odeur du nouveau-né provoque un effet narcotique sur le cerveau des mères

Dans la nature, rien n’arrive par erreur. Et il existe des facteurs qui ont une profonde influence sur la création d’un lien unique entre une mère et son petit. Une étude publiée dans la revue Frontiers in Psychology a révélé que le parfum naturel qui imprègne les nouveau-nés est soigneusement conçu pour que les mères créent un lien d’amour et de protection avec leurs bébés.

Pour le démontrer, les chercheurs ont recruté 30 femmes. Dont 15 d’entre elles avaient accouché récemment et les 15 autres n’avaient jamais été mères. Et ils leur ont demandé de réagir à différentes odeurs mystérieuses pour étudier leur activité neuronale grâce à l’IRMf. Parmi les senteurs figuraient des pyjamas de nouveau-nés, imprégnés de leur odeur caractéristique.

Une maman et son bébé qui dort dans ses bras.

La plupart des femmes ont déclaré qu’essayer d’identifier l’odeur naturelle des bébés leur procurait une sensation agréable dans leur corps. Et les IRM ont montré que sentir ces pyjamas activait les voies de la dopamine (l’hormone du bonheur) dans les zones cérébrales associées à la récompense et à l’apprentissage, quel que soit leur statut maternel.

Cependant, bien que presque toutes aient réagi à ce stimulus, les nouvelles mères sont sans aucun doute celles qui ont ressenti une sensation plus forte par rapport aux femmes qui n’avaient pas de bébé. En effet, selon les chercheurs, les odeurs corporelles des nouveau-nés provoquent des changements hormonaux qui agissent comme un catalyseur du lien mère-enfant. Ce qui fait que ces femmes se sentent heureuses, détendues et calmes lorsqu’elles sont proches de leurs petits.

L’odorat ne profite pas seulement aux mères

Il est bien connu qu’après l’accouchement, le contact peau à peau est essentiel non seulement pour favoriser une bonne lactation, mais aussi pour libérer naturellement l’ocytocine. En effet, l’hormone de l’amour renforce le lien entre la mère et son nouveau-né par le toucher et l’odorat. Par conséquent, les stimuli olfactifs ne profitent pas uniquement aux mères, car c’est la même chose avec leurs bébés.

Une mère qui allaite son bébé.

Les recherches menées par les professeurs R. Porter et J. Winberg ont montré que les bébés humains sont particulièrement sensibles aux odeurs maternelles après la naissance. Surtout les signaux olfactifs émanant de la région mamelon/aréole de leurs mères. En effet, quelques minutes après la naissance, l’odeur naturelle des seins provoque chez les nouveau-nés une orientation naturelle qui les guide vers le mamelon et génère une succion et une lactation réussies.

Bien que les nouveau-nés soient généralement attirés par les odeurs de sein produites par les femmes qui allaitent, les nourrissons allaités apprennent rapidement la signature olfactive caractéristique de leur mère lorsqu’ils tètent leurs seins et ne peuvent plus tard la reconnaître que par cette odeur unique. La reconnaissance précoce basée sur l’odeur peut être un facteur important dans le développement du lien mère-enfant.

Découvrez aussi: 5 clés du lien mère-enfant

L’odeur du nouveau-né provoque un effet narcotique dans le cerveau des mères pour favoriser leur union pour la vie

Il est tout à fait normal de voir des mamans sentir la tête de leurs bébés ou même leurs vêtements. Puis se retrouver avec une profonde bouffée de bonheur et un sourire sur le visage. Bien que ce comportement puisse sembler étrange à certaines personnes sans enfants, la vérité est que la science a confirmé que l’odeur des nouveau-nés déclenche une réaction neurologique dans le cerveau de leur mère.

La nature dans son infinie sagesse sait quoi faire pour que, grâce à des hormones telles que la dopamine et l’ocytocine, le lien entre une mère et son bébé s’épanouisse. De cette façon, la survie et les soins des plus petits sont assurés. La mère éveille ensuite son instinct inné de protection qui la motive à donner le meilleur d’elle-même pour ses enfants.

Enfin, cela est tout à fait normal si vous aimez sentir votre bébé et ses petits vêtements après la naissance. Il s’agit d’un comportement normal du corps pour que vous finissiez par tomber complètement amoureux de votre enfant et que vous vouliez prendre soin de lui au maximum de tout danger. En effet, grâce à la sécrétion des hormones du bonheur et de l’amour, le lien indestructible entre une mère et son petit commence à se consolider à partir du moment où ils ont la possibilité de se serrer dans leurs bras.

Cela pourrait vous intéresser ...
A quoi est due l’indescriptible odeur du bébé ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
A quoi est due l’indescriptible odeur du bébé ?

L'odeur du bébé à la naissance fascine toutes les personnes qui ont tenu un nouveau-né dans leurs bras. A quoi est due cette incroyable et douce od...



  • Herrera Gómez, Antonio. (2013). El contacto piel con piel de la madre con el recién nacido durante el parto. Index de Enfermería22(1-2), 79-82. Recuperado de: https://dx.doi.org/10.4321/S1132-12962013000100017
  • Karimi FZ, Miri HH, Khadivzadeh T, Maleki-Saghooni N. (2020) The effect of mother-infant skin-to-skin contact immediately after birth on exclusive breastfeeding: a systematic review and meta-analysis. J Turk Ger Gynecol Assoc;21(1):46-56. doi: 10.4274/jtgga.galenos.2019.2018.0138. Epub 2019 Mar 25. PMID: 30905140; PMCID: PMC7075405. Recuperado de: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30905140/.
  • Lundström J. Mathe A. Schaal B. Frasnelli J. Nitzsche K. Gerber J. Hummel T. (2013). Maternal status regulates cortical responses to the body odor of newborns. Front. Psychol. Sec. Cognitive Science. Recuperado de: https://doi.org/10.3389/fpsyg.2013.00597
  • Porter RH, Winberg J. (1999). Unique salience of maternal breast odors for newborn infants. Neurosci Biobehav Rev. 1999;23(3):439-49. doi: 10.1016/s0149-7634(98)00044-x. PMID: 9989430. Recuperado de: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9989430/

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.