La psychologie dans l'alimentation des enfants

L'alimentation est bien plus que l'acte d'ingérer des aliments. C'est pourquoi nous devons inculquer des habitudes saines en tous genres, afin que les enfants développent une relation saine avec la nourriture.
La psychologie dans l'alimentation des enfants

Dernière mise à jour : 06 mars, 2022

La psychologie est d’une grande importance dans l’alimentation des enfants, même si cela ne semble pas être le cas. Il y a des enfants qui, s’ils voient trop de nourriture dans leur assiette, se sentent dépassés et ne mangent pas, tandis que d’autres ont tout le temps faim. Les parents jouent un rôle clé dans la construction des habitudes alimentaires de leurs enfants, car ce que les adultes mangent et la façon dont ils le mangent affectent leur humeur.

Il est important d’enseigner des habitudes alimentaires saines aux enfants et, pour cela, il est nécessaire de fixer des limites. De même, il faut maintenir une attitude ferme pour qu’ils apprennent à bien manger et à bien se comporter à table.

Tout cela a un impact sur le développement ou non de certains problèmes liés à l’alimentation, qui sont typiques de l’enfance. Dans cet article, nous vous en disons plus sur ce sujet. Ne le manquez pas !

La psychologie dans l’alimentation des enfants

La psychologie joue un rôle important dans la façon dont les gens mangent, quel que soit leur âge. Des humeurs telles que l’ennui, l’anxiété ou la tristesse peuvent générer des habitudes alimentaires préjudiciables à la santé des plus petits. Ceci, en même temps, peut entraîner des pathologies telles que l’obésité, la boulimie et l’anorexie, entre autres.

Pour cette raison, il est important d’apprendre l’alimentation consciente aux enfants et à ne fournir de la nourriture au corps qu’en cas de besoin, et non pour le plaisir.

Souvent, les enfants mangent sans faim, soit parce qu’ils s’ennuient, soient parce qu’ils sont nerveux ou simplement parce qu’ils veulent consommer certains aliments. En général, ce sont des aliments agréables au palais, mais avec peu de valeur nutritive et assez nocifs pour la santé.

Lorsqu’un enfant mange pour le plaisir, le besoin de rechercher continuellement de la nourriture comme forme de satisfaction se renforce. Ce comportement est lié au système de récompense médié par la dopamine et, à long terme, il peut entraîner certains troubles.

esprit et habitudes alimentaires psychologie du cerveau neurodéveloppement microbiote intestinal

Les émotions affectent la façon dont les enfants mangent

Il y a des enfants qui, face à la tristesse ou à l’anxiété, ont plus tendance à manger, tandis que d’autres affichent une perte d’appétit dans les mêmes circonstances. Il est clair que les émotions affectent la façon de manger, et c’est pourquoi le terme alimentation émotionnelle a été inventé pour désigner cette association.

Les enfants sont trop jeunes pour s’en rendre compte, même si leur organisme les incite à exiger certains aliments qui, en plus, sont généralement malsains. Par exemple, des petits pains, du chocolat, des biscuits ou des bonbons. En ce sens, c’est nous, les parents, qui devons fixer des limites et baser leur alimentation sur des habitudes alimentaires appropriées.

Psychologie dans l’alimentation des enfants : que pouvons-nous faire à ce sujet ?

Nous allons maintenant voir quelques stratégies pouvant être mises en place dans certaines circonstances quotidiennes qui suscitent une grande inquiétude chez les parents.

Vomissements auto-induits

De nombreux enfants utilisent souvent les nausées ou les vomissements pour conditionner l’action de leurs parents. Cela peut être un moyen d’extérioriser le refus de manger ou d’attirer leur attention.

Il est important d’en tenir compte car si le comportement se perpétue dans le temps, votre enfant comprendra qu’il s’agit d’un moyen d’atteindre son objectif. Par conséquent, il est nécessaire de lui parler, de lui expliquer que ce n’est pas sain pour lui et qu’il peut attirer votre attention par d’autres moyens.

Mauvaise mastication

La digestion commence dans la bouche, d’où l’importance de bien mastiquer les aliments. Les parents doivent être fermes avec cette habitude, mais sans devenir autoritaires.

Parfois, les tout-petits se plaignent que la nourriture qu’ils ont devant eux est trop dure ou difficile à manger mais, d’autres fois, ils l’utilisent comme excuse pour ne pas manger ce qu’ils n’aiment pas. Dans ces cas, évitez de changer l’aliment pour un autre plus agréable, sinon il n’essaiera jamais d’en manger.

Obésité et mauvaises habitudes alimentaires

Un enfant qui, au lieu de manger un fruit ou un yaourt, reçoit des produits à forte teneur en sucre (comme des brioches, des chocolats, des bonbons), voit le risque de développer des pathologies chroniques augmenter. En plus de cela, s’il a une vie sédentaire, il peut finir par être atteint d’obésité.

Aujourd’hui, cette maladie est en augmentation car les enfants passent de nombreuses heures assis devant l’ordinateur ou la télévision. Pour cette raison, il est important d’établir de bonnes habitudes alimentaires dès le plus jeune âge, ainsi qu’une routine d’activité physique appropriée. Par exemple, aller au parc pour jouer ou pratiquer le sport qu’il aime.

La faim qui ne disparaît jamais

Il y a des enfants qui mangent moins et d’autres qui ont besoin d’un apport énergétique plus important. Mais, dans tous les cas, il est important de leur inculquer les notions de quantité et de qualité des apports dès leur plus jeune âge et d’établir les moments où l’on mange et où l’on ne mange pas.

Quand un enfant dit qu’il a très faim entre les repas, il faut lui proposer des choses saines. Par exemple, un morceau de fruit, un yaourt nature ou une poignée de fruits secs, s’il est en âge d’en manger. Il faut éviter les pâtisseries, les chocolats ou les sucreries comme collations.

En revanche, il est important de garder à l’esprit que les plus petits doivent ingérer une quantité d’eau suffisante et que celle-ci ne peut pas être remplacée par un jus.

hydratation habitude saine nutrition cerveau neurodéveloppement

Au sujet de la psychologie dans l’alimentation des enfants

Comme vous pouvez le voir, la psychologie joue un rôle important dans l’alimentation des enfants, notamment pour prévenir certaines maladies ou troubles du comportement alimentaire.

Il est essentiel que les bonnes habitudes soient inculquées à la maison et que tous les membres du foyer les suivent. Cela comprend une alimentation saine et équilibrée, avec un grand apport nutritionnel à base de légumes, de fruits, de légumineuses, de viande, d’œufs et de produits laitiers. Il n’y a pas que le type de nourriture consommée qui soit important : la quantité et le moment comptent aussi.

Enfin, nous devons garder à l’esprit que les adultes de la maison sont l’exemple à suivre pour leurs enfants. Il est inutile de demander aux enfants des choses que leurs parents ne respectent pas car cela pourrait être doublement nocif pour eux.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les nutriments dans l’alimentation infantile
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les nutriments dans l’alimentation infantile

Il est fondamental que les parents soient informés sur les nutriments dans l’alimentation infantile. Ceux-ci sont fondamentaux !