Comment prévenir l’anxiété chez les enfants ?

24 décembre 2018
L'anxiété chez les enfants peut s'exprimer à travers l'irritabilité, l'inquiétude et la nervosité. Découvrez ci-dessous comment les aider.

Comment est-il possible de prévenir l’anxiété chez les enfants ?

L’anxiété est un état mental qui ne se manifeste pas seulement chez les adultes. Les enfants peuvent aussi en souffrir.

Ses conséquences sont diverses et peuvent affecter le bien-être physique et mental ainsi que les relations de l’enfant avec son environnement. Grâce à ces techniques très simples, vous pourrez prévenir l’anxiété chez les enfants.

L’anxiété est un mécanisme de défense face à une menace ou un danger. Comme fonction adaptative à notre environnement, l’anxiété est également bonne et normale.

Toutefois, le problème survient lorsqu’elle se produit de manière injustifiée et fréquente. C’est le cas quand la personne ressent de la peur ou des inquiétudes très fortes face à des situations qui peuvent le justifier ou non.

Parmi les facteurs qui prédisposent une personne à éprouver de l’anxiété, nous pouvons citer les facteurs biologiques, ceux liés à la personnalité et à l’environnement.

Comment se manifeste l’anxiété chez les enfants ?

Les enfants qui souffrent d’anxiété éprouvent les symptômes suivants :

  • Peur intense.
  • Inquiétude.
  • Irritabilité.
  • Agitation.
  • Nervosité.

Elle provoque aussi des inconvénients physiques chez les personnes. Les enfants, bien sûr, ne font pas exception. Un enfant anxieux peut effectivement présenter les symptômes suivants :

  • Malaises.
  • Palpitations.
  • Des moments fébriles.
  • Mains froides et humides.
  • Maux de tête ou d’estomac.
  • Insomnie, et même des convulsions.
L'anxiété chez les enfants peut se manifester par des peurs intenses, de l'agitation et de la nervosité.

Quelles situations peuvent rendre un enfant anxieux ?

Si nous voulons savoir comment prévenir l’anxiété chez les enfants, il est important de reconnaître quand elle peut apparaître. Comme nous l’avons dit auparavant, il existe trois types de facteurs qui prédisposent à souffrir de l’anxiété.

En ce qui concerne les facteurs biologiques, rien ne peut être fait car ils sont ancrés dans la tête voire même dans la génétique de l’enfant. Pour les facteurs de la personnalité, nous pouvons apprendre des techniques de résolution de problèmes. Tout comme modifier son style de vie pour vivre mieux.

Concernant l’environnement, il s’agit du facteur où nous pouvons corriger le plus de choses. Nous devons faire attention aux situations que vit l’enfant dans ses cercles sociaux (école, classe de sport ou la propre famille). Et observer celles qui provoquent l’anxiété chez le petit.

Les adultes les plus proches comme les parents et les enseignants jouent un rôle central dans cette mission.

Comment prévenir l’anxiété chez les enfants ?

Ces conseils peuvent être efficaces si vous cherchez des solutions pour prévenir l’anxiété chez les enfants. Rappelez-vous que la détection de la cause est primordiale pour déterminer la voie à suivre pour le traitement.

  • Parler avec l’enfant. Demandez-lui ce qui le préoccupe, comment il se sent et pourquoi. Vous devez faire preuve de disponibilité afin qu’il se libère. Mais sans le bousculer ou l’obliger à raconter ce qu’il n’a pas envie.
  • Donner l’exemple. Comportez-vous toujours raisonnablement et réfléchissez à chaque action sans lui faire peur. Ainsi, peu à peu, l’enfant assimilera ce comportement et apprendra que tout a une solution.
  • Apprendre à faire face aux problèmes. Vous pouvez utiliser la métaphore de la boule de neige. Plus on la laisse rouler, plus elle grossit. De cette façon, l’enfant apprendra que les problèmes existent pour que nous les surmontions et soyons chaque fois meilleurs.
L'anxiété chez les enfants doit être prises en compte par les adultes qui l'entourent, tels que les parents et les enseignants.

  • Ne pas minimiser les inquiétudes de l’enfant. Si nous jugeons tout depuis notre point de vue d’adulte, certaines préoccupations nous sembleront sûrement mineures. Par conséquent, nous ne comprendrons pas l’anxiété de l’enfant.
    • Nous devons éviter ce mode de pensée. En effet, ce qui pour nous semble insignifiant, peut représenter un grand défi pour un petit.
  • Être compréhensif. Si un enfant se sent seul face à une situation inconfortable, son anxiété augmentera. En revanche, si nous faisons preuve d’affection et de soutien, il se sentira plus en confiance pour affronter quelconque circonstance qui pourrait surgir.

« Les adultes les plus proches, comme les parents et les enseignants, jouent un rôle central dans la prévention de l’anxiété chez les enfants »

  • Les féliciter pour leurs réussites. Une grande partie de l’anxiété est due à la croyance d’être incapable de faire face à un problème ou un défi.
    • Si nous sensibilisons les enfants aux capacités qu’ils possèdent, leur mentalité changera et ils affronteront tout de manière plus positive.
  • Les laisser s’amuser. Les parents trop exigeants peuvent causer des blessures dans la personnalité des enfants. Au contraire, si vous leur permettez de s’amuser et de se détendre au quotidien, les soucis prendront moins de place dans leur tête.

Comme dernière recommandation, nous pourrions ajouter le fait de nous impliquer dans la vie de nos enfants, au meilleur sens du terme. Sans faire pression sur eux ni empiéter sur leur vie privéeEn effet, il est judicieux que nous soyons conscients de ce qui leur arrive tous les jours.

De cette façon, nous pourrons détecter à l’avance s’il y a un éventuel conflit afin d’aider l’enfant à le surmonter. Bien qu’il n’existe pas de recette magique qui apprend comment prévenir l’anxiété chez les enfants, nous pouvons travailler sur leur attitude pour résoudre les problèmes.

  • Bragado, C., Bersabé, R., & Carrasco, I. (1999). Factores de riesgo para los trastornos conductuales, de ansiedad, depresivos y de eliminación en niños y adolescentes. Psicothema, 11(4). https://www.redalyc.org/html/727/72711415/
  • Cárdenas, E. M., Feria, M., Palacios, L., & de la Peña, F. (2010). Guía clínica para los trastornos de ansiedad en niños y adolescentes. México: Instituto Nacional de Psiquiatria Ramón de la Fuente Muñiz.
  • Reynolds, C. R., & Richmond, B. O. (1997). Escala de ansiedad manifiesta en niños (revisada). El Manual Moderno.