Bouillies ou sevrage dirigé par bébé ? Avantages et inconvénients

L'alimentation des bébés est un sujet qui suscite de nombreux doutes, en particulier pour les nouveaux parents. Une des questions que beaucoup se posent est : bouillie ou sevrage mené par bébé ? Quelle est la meilleure option ?
Bouillies ou sevrage dirigé par bébé ? Avantages et inconvénients
Ana Couñago

Rédigé et vérifié par la psychologue Ana Couñago.

Dernière mise à jour : 10 octobre, 2022

Quand vient le moment de commencer à donner des aliments solides aux bébés, de nombreux parents se posent la question : bouillie ou sevrage dirigé par bébé (baby led weaning) ?

Cette dernière méthode d’alimentation des enfants a gagné en puissance et en adeptes ces dernières années. Elle a ainsi remplacé la manière traditionnelle de nourrir au cours des dernières décennies, qui se basait sur la préparation de bouillies et de purées.

Y a-t-il une méthode qui est meilleure que l’autre ou ont-elles toutes les deux des avantages et des inconvénients ? Voyons cela ci-dessous.

Alimentation complémentaire

Avant de commencer à développer les avantages et les inconvénients des bouillies et du sevrage dirigé par bébé (Baby led weaning, BLW), il est bon de savoir de quelle étape nous parlons et quel rôle ils doivent jouer.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Association espagnole de pédiatrie (AEP), pendant les 6 premiers mois de la vie, les bébés doivent être nourris exclusivement avec du lait maternel ou du lait de substitution (si l’allaitement n’est pas possible).

Passé le sixième mois, il est temps d’incorporer de nouveaux aliments, dans l’étape dite de l’alimentation complémentaire. L’objectif est que les enfants apprennent à connaître les aliments qui font partie de l’alimentation familiale pour finir par manger les mêmes.

Il faut donc tenir compte du fait que les aliments proposés sont un complément au lait et non l’inverse, et que le lait (maternel ou de remplacement) est la principale source de nutriments de l’enfant.

Bien que l’âge de 6 mois soit généralement marqué comme point de départ, il doit être adapté à la réalité de chaque bébé. Les signes qui indiquent qu’il est prêt à essayer les aliments solides sont les suivants :

  • Il montre de l’intérêt pour la nourriture.
  • Il est capable de prendre de la nourriture avec ses doigts et de la porter à sa bouche.
  • Le réflexe d’extrusion (expulsion des aliments non liquides de la bouche avec la langue) disparaît.
  • Il maintient une position assise soutenue.

Bien que ces signes puissent apparaître à des moments différents selon chaque enfant, en général, il n’est pas considéré comme sûr de le faire avant 6 mois de vie car le petit peut ne pas avoir la maturation rénale, intestinale, immunitaire et neurologique nécessaire. On ne devrait pas non plus retarder l’alimentation complémentaire au-delà du septième mois.

Introduction de nouveaux aliments : bouillie ou sevrage dirigé par bébé

Pour commencer à proposer des aliments variés aux bébés, vous pouvez opter pour des aliments en purée (en bouillie) et des aliments en morceaux (également appelés sevrage dirigé par bébé). Quels sont leurs avantages et inconvénients ? C’est ce que nous allons voir !

Bébé prenant de la bouillie à base d'aliments typiques d'un régime végétalien.
Les bouillies ou les purées sont la méthode la plus traditionnelle pour commencer l’alimentation complémentaire.

Avantages et inconvénients de la bouillie

Depuis l’apparition des mixeurs et des robots de cuisine, la fabrication de bouillies et de purées pour bébés est une ressource largement utilisée pour nourrir les bébés. Cela peut être dû à certains de leurs avantages, tels que :

  • Leur préparation simple qui intègre différents aliments dans un même plat.
  • Le confort de nourrir le petit à la cuillère, sans risque que l’enfant ne s’étouffe avec un morceau.
  • La propreté que procure cette méthode, puisque c’est l’adulte qui contrôle l’ingestion alimentaire du bébé.
  • La tranquillité d’esprit des parents qui sont sûrs que l’enfant mange tout ce qui a été préparé et sera donc bien nourri.

Mais la nourriture en purée a aussi ses inconvénients, parmi lesquels :

  • On peut commettre l’erreur de donner au bébé une trop grande quantité de nourriture en peu de temps.
  • Le petit ne développe pas son autonomie lorsqu’il s’agit de manger.
  • Le bébé ne peut pas manger avec sa famille, il doit le faire avant ou après, car quelqu’un doit lui donner sa bouillie.
  • On ne laisse pas le bébé faire la distinction entre les différents aliments et leurs textures.

Avantages et inconvénients du sevrage dirigé par bébé

Une alternative qui fait de plus en plus d’adeptes est le baby led weaning (BLW) ou sa variable baby led introduce to solids (BLISS). Tous deux se caractérisent par le fait qu’ils proposent des aliments entiers, sans broyage, mais adaptés aux capacités des bébés.

Il s’agit d’une méthode largement utilisée aujourd’hui en raison de l’importance accordée à ses avantages par rapport aux aliments broyés. Voici les points forts que le BLW/BLISS offre aux plus petits :

  • Il favorise le développement des muscles orofaciaux.
  • Il permet de stimuler la coordination œil-main et le développement psychomoteur car le bébé doit manger des aliments avec ses propres mains ou avec une fourchette.
  • De plus, il favorise l’autonomie et l’autorégulation dans l’ingestion d’aliments, puisque l’enfant joue un rôle actif lorsqu’il mange. Cela permet d’éviter plus facilement la suralimentation et les risques que cela comporte.
  • Il facilite la transition vers les aliments solides.
  • Il permet une stimulation sensorielle, car le bébé découvre différentes saveurs, odeurs, textures et couleurs des aliments.
  • Enfin, il encourage la participation et l’inclusion des petits dans les repas familiaux.

Cependant, il existe aussi quelques inconvénients qu’il faut prendre en compte avant d’opter pour ce type d’alimentation complémentaire :

  • Le sevrage dirigé par bébé salit puisque le bébé, surtout au début, va expérimenter la nourriture et va se salir et salir le reste – nappe, chaise, sol, etc. Cela peut également entraîner le gaspillage de certains aliments qui peuvent finir par être jetés au sol.
  • Il peut être insuffisant pour couvrir certains des besoins nutritionnels et énergétiques des enfants en phase de croissance.
  • Il existe un certain risque que le bébé s’étouffe : il est donc recommandé de suivre un cours de secourisme ou d’avoir suffisamment d’informations pour pouvoir agir rapidement si cela se produit.
  • Enfin, il peut être difficile de l’intégrer dans le milieu, surtout lorsque les petits doivent aller à la garderie ou être confiés à quelqu’un qui ne connaît pas la méthode.
Bébé mangeant selon la technique du Baby Led Weaning.
La méthode d’alimentation complémentaire baby led weaning permet au bébé d’explorer son alimentation et de mieux réguler ses apports.

Alors, y a-t-il une méthode meilleure que l’autre ?

Comme nous venons de le voir, les deux manières de nourrir les enfants au cours de ces mois de vie présentent des avantages et des inconvénients. On ne peut donc pas dire qu’il y en ait une qui soit meilleure que l’autre ou que l’une des deux puisse être nocive pour les enfants.

Le mieux est de bien s’informer et d’adopter l’une ou l’autre en fonction de la situation individuelle. Il convient de préciser qu’elles ne sont pas exclusives et que vous pouvez choisir de les combiner en profitant des avantages de chacune.

Dans tous les cas, quelle que soit l’option que vous privilégiez, il est intéressant de respecter ces caractéristiques :

  • Il est préférable de parler d’offrir de la nourriture plutôt que de donner de la nourriture. Ainsi les enfants régulent les sensations de faim et de satiété.
  • Introduisez des aliments naturellement et en respectant l’appétit du bébé. Cela garantit une alimentation plus variée au fil des années et une diminution des risques de rejet ou d’alimentation sélective.
  • Dans le cas de la purée et de la bouillie, il convient de les épaissir de plus en plus, de laisser quelques morceaux et de proposer d’autres textures à partir de 9 ou 10 mois (par exemple, des aliments tendres en morceaux).
  • L’ordre d’introduction des différents aliments n’est pas aussi important qu’on le croyait. Il est préférable de donner ceux que la famille mange régulièrement, avec les adaptations nécessaires. De plus, il convient de privilégier ceux qui sont plus nutritifs comme la viande, le poisson, les œufs, les légumineuses ou les céréales.
  • Il est important d’introduire progressivement les nouveaux aliments avec un intervalle de 2 ou 3 jours pour pouvoir observer d’éventuels effets indésirables.
  • Gardez le même horaire que le reste de la famille ou les personnes qui mangent avec l’enfant pour faciliter l’intégration et toutes les tâches liées à la préparation.

À propos de la bouillie ou du sevrage dirigé par bébé

Quelle que soit la méthode d’alimentation complémentaire par laquelle vous décidez de commencer, l’important est de comprendre qu’il s’agit d’acquérir de nouveaux apprentissages grâce à de nouvelles expériences.

Pour cette raison, il ne faut pas se précipiter ou devenir obsédé par une méthode, mais plutôt profiter de chacune pour l’adapter à nos réalités. En effet, même si ce sont les adultes qui les proposent, ce sera l’enfant qui disposera selon ses goûts, ses préférences et ses temps de maturation.

Dans tous les cas, il est essentiel d’offrir à l’enfant une alimentation équilibrée, complète et saine. Pour cette raison, il est important de suivre les consignes de l’équipe pédiatrique, de poser toutes les questions et d’effectuer les suivis.

Cela pourrait vous intéresser ...
3 conseils pour faire un sevrage dirigé par bébé en été
Être parents
Lisez-le dans Être parents
3 conseils pour faire un sevrage dirigé par bébé en été

Faire un sevrage dirigé par bébé en été est idéal pour que le petit se familiarise avec différentes textures et évite de rejeter la nourriture à l'...



  • Gomez, M. S., Novaes, A., Silva, J., Guerra, L. M., & Possobon, R. F. (2020). BABY-LED WEANING, AN OVERVIEW OF THE NEW APPROACH TO FOOD INTRODUCTION: INTEGRATIVE LITERATURE REVIEW. Revista paulista de pediatria : orgao oficial da Sociedade de Pediatria de Sao Paulo38, e2018084. https://doi.org/10.1590/1984-0462/2020/38/2018084
  • Morison, B. J., Heath, A. M., Haszard, J. J., Hein, K., Fleming, E. A., Daniels, L., Erickson, E. W., Fangupo, L. J., Wheeler, B. J., Taylor, B. J., & Taylor, R. W. (2018). Impact of a Modified Version of Baby-Led Weaning on Dietary Variety and Food Preferences in Infants. Nutrients, 10(8), 1092. https://doi.org/10.3390/nu10081092
  • D’Auria, E., Bergamini, M., Staiano, A., Banderali, G., Pendezza, E., Penagini, F., Zuccotti, G. V., Peroni, D. G., & Italian Society of Pediatrics (2018). Baby-led weaning: what a systematic review of the literature adds on. Italian journal of pediatrics44(1), 49. https://doi.org/10.1186/s13052-018-0487-8
  • Comité de Lactancia Materna y Comité de Nutrición de la Asociación Española de Pediatría. (2018). RECOMENDACIONES DE LA ASOCIACIÓN ESPAÑOLA DE PEDIATRÍA SOBRE LA ALIMENTACIÓN COMPLEMENTARIA. Disponible en: https://www.aeped.es/sites/default/files/documentos/recomendaciones_aep_sobre_alimentacio_n_complementaria_nov2018_v3_final.pdf
  • Organización Mundial de la Salud (s/f) Alimentación complementaria. Temas de Nutrición. [Internet] Disponible en: https://apps.who.int/nutrition/topics/complementary_feeding/es/index.html
  • África Orensanz-Álava, A. y Tolosana-Lasheras, T. (2017). Manual sobre como ofrecer una alimentación complementaria saludable. Zaragoza: Unidad Docente AFyC Sector Zaragoza 1.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.