5 aliments interdits aux bébés de moins de 1 an

Si vous avez des doutes sur l'alimentation des bébés, nous allons vous aider en vous montrant les aliments qu'il ne faut jamais proposer avant la première année de vie.
5 aliments interdits aux bébés de moins de 1 an

Dernière mise à jour : 20 août, 2022

Un certain nombre d’aliments sont interdits aux bébés de moins d’un an en raison des complications de santé qu’ils pourraient entraîner. En effet, à ce stade de la vie, le tube digestif n’est pas encore assez mature : il y a donc certains aliments qu’il ne sera pas prêt à absorber ou à métaboliser.

Avant de commencer, il faut souligner que le meilleur produit que l’on puisse donner au bébé durant les 12 premiers mois est le lait maternel. Celui-ci concentre tous les nutriments dont l’organisme des plus petits a besoin. De plus, il fournit une série de composés bioactifs qui le protégeront contre le développement de pathologies chroniques et complexes.

Aliments interdits aux bébés de moins de 1 an

Nous allons ici vous montrer les aliments interdits aux bébés de moins de 1 an. Il est essentiel de faire attention à l’alimentation pendant cette période. Bien qu’une alimentation complémentaire puisse être introduite à partir de 6 mois, tous les types d’aliments ne sont pas adaptés.

1. Miel

Jusqu’à la première année de vie, les bébés ne peuvent pas consommer de miel. Sinon, ils pourraient développer un botulisme infantile, comme en témoignent des recherches publiées dans la revue Pediatric Neurology . L’organisme des nourrissons n’est pas préparé à bien assimiler ce produit, qui pourrait concentrer une certaine quantité de bactéries pathogènes. Dans le cas des adultes, cela ne posera jamais de risque, mais cela en suppose un pour les bébés.

Le miel est déconseillé aux bébés car il contient des bactéries pathogènes et pourrait provoquer un botulisme.

2. Fruits secs

Les fruits secs sont difficiles à manipuler pour les bébés et les jeunes enfants. En raison de leur forme et de leur structure, le risque d’étouffement augmente avec cette classe de produits. De plus, le risque de développer des allergies ou des troubles auto-immuns s’accroit considérablement lorsque les fruits secs sont inclus trop tôt dans l’alimentation. Mieux vaut donc attendre que le niveau de développement soit plus élevé pour commencer à les proposer.

3. Lait de vache

Le lait de vache est un aliment de qualité à haute densité nutritionnelle, mais il n’est pas adapté durant la première année de vie. En cas d’impossibilité d’offrir du lait maternel, il convient de rechercher du lait maternisé ou de suite présentant un niveau de digestibilité adéquat. Bien évidemment, il a été démontré que l’apport en protéines était essentiel : il ne faut donc pas négliger la consommation de ces nutriments à haute valeur biologique.

4. Grand poisson bleu

Les poissons gras sont une source d’acides gras oméga-3. Ces éléments ont non seulement un impact positif sur le développement neurologique mais parviennent aussi à moduler les niveaux d’inflammation. Ils aident également à prévenir l’apparition d’allergies et de problèmes de type auto-immun. Cependant, on doit toujours prioriser ceux de petite taille.

En effet, les gros poissons présentent une concentration plus élevée de métaux lourds, tels que le mercure. Leur accumulation dans l’organisme pourrait être nocive, surtout pendant les premières étapes de la vie. Il est préférable d’inclure du saumon ou du thon en conserve dans l’alimentation car ils ne présentent pas de telles quantités de ces composés.

5. Sucre

On ne doit pas proposer d’aliments à haute teneur en sucre aux bébés de moins de 1 an car cela pourrait provoquer des pathologies métaboliques et altérer leur perception du goût.

Bien évidemment, l’inclusion de sucres ajoutés dans l’alimentation des bébés de moins de 1 an est à proscrire. Cela pourrait en effet causer un certain type de pathologie métabolique et générer un stress élevé au niveau pancréatique. La perception du goût en serait même altérée, ce qui conditionnera les goûts alimentaires à l’avenir.

Attention aux aliments interdits pour les bébés de moins de 1 an

Comme vous l’avez vu, il existe un certain nombre d’aliments interdits pour les bébés de moins de 1 an qui ne doivent en aucun cas figurer dans leur alimentation. Dans le cas contraire, le risque de connaître de graves problèmes de santé ou des changements de développement augmenterait au fil des semaines. Il est préférable de donner la priorité à l’allaitement lors de cette période et d’introduire lentement les aliments complémentaires.

Gardez à l’esprit que vous pouvez toujours consulter le pédiatre, qui vous guidera à cet égard. Ce dernier peut proposer une liste d’introduction d’aliments en fonction de l’âge du bébé qui sera très didactique et qui vous aidera à résoudre tous les doutes qui peuvent surgir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Commencer avec les aliments solides dans l’alimentation de mon bébé
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Commencer avec les aliments solides dans l’alimentation de mon bébé

Après les premiers mois d'allaitement, l'alimentation du bébé change et vous pouvez commencer à lui donner des aliments solides. Comment s'y prendr...



  • Rosow, L. K., & Strober, J. B. (2015). Infant botulism: review and clinical update. Pediatric neurology52(5), 487–492. https://doi.org/10.1016/j.pediatrneurol.2015.01.006
  • Richter, M., Baerlocher, K., Bauer, J. M., Elmadfa, I., Heseker, H., Leschik-Bonnet, E., Stangl, G., Volkert, D., Stehle, P., & on behalf of the German Nutrition Society (DGE) (2019). Revised Reference Values for the Intake of Protein. Annals of nutrition & metabolism74(3), 242–250. https://doi.org/10.1159/000499374

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.