Trouble développemental de la coordination chez l'enfant : de quoi s'agit-il ?

Le trouble développemental de la coordination limite les habiletés motrices des enfants. Bien qu'il soit incurable, une intervention rapide peut faire la différence. Découvrez de quoi il s'agit.
Trouble développemental de la coordination chez l'enfant : de quoi s'agit-il ?

Dernière mise à jour : 04 mai, 2022

Le trouble développemental de la coordination (TDC) est un trouble qui entrave le développement de certaines habiletés motrices chez les enfants. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un trouble d’apprentissage en soi, il interfère avec le processus de maturation cérébrale dans des domaines spécifiques et les enfants qui en sont atteints ont des limitations dans leur rendement à l’intérieur et à l’extérieur de l’école.

Auparavant, cette condition était connue sous le nom de syndrome de l’enfant maladroit, en raison des particularités des mouvements des enfants qui en souffrent. En général, leur niveau de coordination est insuffisant et cela leur pose des problèmes pour effectuer certaines tâches quotidiennes.

Dans cet article, nous allons parler un peu plus de ce trouble afin que vous puissiez mieux le connaître et le remarquer à temps. Restez avec nous !

Qu’est-ce que le trouble développemental de la coordination (TDC) chez les enfants ?

Comme nous venons de le voir, le TDC est un trouble caractérisé par des difficultés motrices qui limitent les capacités physiques de ceux qui en sont atteints.

Comme le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), le TDC est une condition ou un trouble neurodéveloppemental. En d’autres termes, il ne s’acquiert pas en ne pratiquant pas de sport régulièrement, mais plutôt en raison d’un développement inadéquat d’une certaine zone du cerveau de l’enfant.

Les problèmes causés par cette condition ont un impact sur le rendement scolaire et sur la réalisation des activités quotidiennes. Et même si nous parlons d’un trouble incurable, avec un traitement approprié, les enfants atteints de TDC peuvent grandement améliorer leurs habiletés motrices.

De cette façon, il est essentiel d’obtenir un diagnostic précis le plus tôt possible pour intervenir tôt.

Il convient de noter que le TDC ne se manifeste pas avec la même sévérité dans tous les cas. Bien souvent, les enfants qui en souffrent ont également d’autres comorbidités avec des symptômes qui se chevauchent.

De manière générale, les enfants atteints de TDC présentent un déficit dans leur motricité globale et fine, leur planification et leur coordination des mouvements.

fille au sol après être tombée du vélo
Les enfants atteints de TDC ont du mal à effectuer certains mouvements et exercices typiques de leur stade de développement. Ils tombent facilement et ont tendance à éviter les choses qu’ils n’arrivent pas à faire.

Symptômes du TDC

Les premiers symptômes commencent à apparaître dans les premiers stades de développement. Les plus fréquents sont détaillés ci-dessous :

  • Difficulté à téter le sein ou à manger pendant la première année de vie.
  • Maladresse dans les mouvements de déplacement. Les petits entrent en collision avec des objets, trébuchent avec leurs propres pieds, tombent facilement et même les objets qu’ils ramassent leur glissent des mains.
  • Retards dans certaines étapes du développement moteur, comme ramper, marcher ou s’asseoir.
  • Problèmes de coordination motrice globale. Par exemple, difficulté à sauter sur une jambe ou avec les deux pieds, à sauter, à rester immobile sur une jambe ou à faire du vélo.
  • Difficultés de coordination motrice fine, telles que celles requises pour utiliser des ciseaux, ramasser de petits objets avec les doigts, utiliser un crayon ou nouer des lacets, entre autres.
  • Mouvements corporels atypiques.
  • Difficulté à maintenir l’équilibre.
  • Limitations dans l’apprentissage des mouvements et des habiletés physiques.

Conséquences du trouble développemental de la coordination chez les enfants

Le trouble développemental de la coordination entraîne un certain nombre de complications qui ne se limitent pas à la performance physique. C’est pour cela que l’on doit les connaître et les suivre en même temps que le traitement moteur. Voyons quelques cas :

  • Faible estime de soi, notamment à cause du manque de compétences au moment de réaliser un exercice physique et à cause des moqueries de leur groupe de pairs.
  • Problèmes d’apprentissage, car ils ont du mal à accomplir certaines tâches académiques.
  • Tendance à subir des accidents et des chutes à répétition.
  • Prise de poids due à un mode de vie sédentaire, puisque l’activité physique est souvent abandonnée en raison du manque d’enthousiasme, du désintérêt ou de la frustration qu’elle génère chez les enfants.

Traitement du TDC

Le traitement de ce trouble vise à améliorer la qualité de vie des enfants qui en souffrent et, bien qu’il ne le guérisse pas, il peut les aider à améliorer leurs performances motrices.

Voici quelques lignes directrices pour aider ces enfants à surmonter leurs difficultés :

  • Combiner des exercices cognitifs avec des exercices moteurs.
  • Utiliser l’ordinateur pour les aider à prendre des notes s’ils ont du mal à écrire.
  • Favoriser un mode de vie sain. Inculquer des habitudes alimentaires et d’activité physique pour améliorer l’estime de soi de l’enfant et prévenir l’obésité.
  • Renforcer le petit positivement et éviter de le gronder ou de le critiquer pour ses erreurs.
  • Ne pas le forcer à terminer ses tâches rapidement et le laisser faire à son rythme.
  • L’encourager à gagner en autonomie afin qu’il puisse voir qu’il est capable et ainsi renforcer son estime de soi.
père et fils dans le parc le père lui tend le ballon de football dans sa main
Encourager les enfants à surmonter leurs difficultés implique d’adapter les activités à leurs possibilités. Ainsi, la motricité, l’estime de soi et la confiance en son propre corps sont renforcées.

À propos du trouble développemental de la coordination

Pour les enfants ayant un TDC, la réalisation de certaines activités banales peut être un grand défi. Comme nous l’avons mentionné tout au long de l’article, ces enfants peuvent aussi présenter des difficultés d’apprentissage puisque les tâches scolaires demandent certaines habiletés physiques pour écrire, s’organiser ou suivre les cours d’éducation physique.

De plus, les enfants atteints de TDC peuvent avoir des difficultés à accomplir les activités de la vie quotidienne, comme se peigner, se brosser les dents, s’habiller ou manger. Ainsi, il est important de le détecter de façon précoce pour intervenir le plus tôt possible et favoriser l’adaptation des plus petits au milieu qui les entoure.

Si vous pensez que votre enfant est atteint de TDC, demandez l’aide d’un professionnel afin qu’il puisse surmonter les obstacles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le manque de stimuli peut entraîner des retards de développement
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le manque de stimuli peut entraîner des retards de développement

Le manque de stimuli chez le bébé peut entraîner des retards dans son développement. Comment le détecter et comment agir dans ce cas?



  • Grajo LC, Guzman J, Szklut SE, Philibert DB. Learning disabilities and developmental coordination disorder. In: Lazaro RT, Reinia-Guerra SG, Quiben MU, eds. Umphred’s Neurological Rehabilitation. 7th ed. St Louis, MO: Elsevier; 2020:chap 12.
  • Fernández, C. R., Zubillaga, D. M., Fernández, L. R., Santos, L. R., Fernández, J., & Guzón, P. C. (2015). Trastorno del desarrollo de la coordinación. Bol pediatr55, 247-253.  En internet: http://sccalp.org/uploads/bulletin_article/pdf_version/1427/BolPediatr2015_55_234_247_253__1_.pdf