Comment favoriser l'autonomie chez un bébé?

Savoir favoriser l'autonomie chez un bébé est un moyen de favoriser un développement intégral adéquat, puisque l'autonomie engendre la confiance en soi. Nous vous enseignons comment y parvenir.
Comment favoriser l'autonomie chez un bébé?

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2022

Promouvoir l’autonomie du bébé est un acte que nous devons promouvoir, car il est très important d’élever des enfants libres et autonomes. En effet, l’indépendance de l’enfant est une condition fondamentale pour son développement intégral adéquat. Certains le montrent à un très jeune âge, tandis que d’autres prennent un peu plus de temps. Quoi qu’il en soit, au fur et à mesure que bébé acquiert de nouvelles compétences, il cherche chaque jour à être plus autonome et à atteindre ses objectifs par lui-même.

Cela dit, lorsque les petits manifestent un intérêt pour l’indépendance et l’autonomie, leurs parents doivent leur prêter main forte et les encourager. Mais jamais les surprotéger ou les empêcher de faire leurs preuves. Cette attitude n’est pas bénéfique pour les enfants et entrave également le développement naturel de leurs capacités.

Cependant, il est également important d’être prudent et d’être clair sur les capacités de l’enfant en fonction de son âge. Il ne s’agit pas de les forcer à faire quelque chose pour lequel ils ne sont pas préparés. La clé est d’accompagner le développement spontané en fonction des intérêts et des besoins de chaque enfant.

Apprenons à favoriser l’autonomie chez un bébé

Les pieds nus d'un bébé dans un champ.

Favoriser l’autonomie du bébé ne signifie pas le laisser faire ce qu’il veut. Par exemple, il est intéressant qu’il marche pieds nus, qu’il expérimente ou qu’il joue ici ou là. Mais toutes les actions qu’il entreprend doivent être supervisées par l’œil vigilant de ses parents ou d’un adulte responsable.

L’idée est que l’enfant se sente libre dans l’environnement tout en découvrant, mais pas empêché dans le processus. De plus, il est positif que l’aidant observe et étudie l’évolution et le comportement du mineur en tout temps.

Il y a des moments spécifiques dans la vie où les bébés montrent un intérêt particulier pour l’indépendance. En général, cela se produit après la première année. C’est-à-dire entre 12 et 18 mois, quand ils commencent à faire leurs premiers pas.

Dès que bébé commence à marcher, ses horizons s’élargissent. Il se sent plus autonome et aime expérimenter et tester ses capacités.

Comment savoir que notre enfant a besoin davantage d’autonomie?

Prenez note des signes suivants que votre tout-petit peut montrer:

  • Veut faire les choses pour lui-même.
  • Il possède déjà un contrôle acceptable de votre corps et cherchez à vous mettre au défi.
  • Il veut commencer par lui-même certaines routines, comme mettre ses chaussures, s’habiller ou se laver les mains.
  • Quand il veut quelque chose, il essaie de l’obtenir par lui-même. Par exemple, il cherche quelque chose dans le réfrigérateur ou il veut aller seul aux toilettes.
  • Il contrôle ses sphincters.
  • Il se déplace librement et facilement sans avoir besoin d’aide.
  • Le bébé commence à dessiner des traits linéaires ou des gribouillis.
  • Il peut sortir et ranger ses jouets.
  • Il se déplace avec une certaine liberté dans des zones plus complexes, comme les escaliers.
  • L’enfant tient les couverts dans sa main ainsi que les jouets. Il veut manger seul, imite les parents en cuisinant.
  • Il relie les jouets à la vie sociale et élargit ainsi son noyau relationnel. Vous pouvez l’entendre dialoguer avec ses poupées comme s’il s’agissait d’autres enfants.
  • Communique de façon autonome avec les autres.

Comment favoriser cette autonomie chez un bébé?

On ne peut pas forcer le bébé à être autonome, mais on peut l’encourager.

Tout au long de la première année de vie, il est difficile de gagner en autonomie. Car le bébé est assez limité à divers égards. Cependant, nous pouvons l’aider à explorer son propre corps et, lorsqu’il commence à bouger, le motiver à toucher, bouger et découvrir son environnement. Mais toujours selon sa propre initiative et sous une supervision appropriée.

Lorsque l’enfant grandit et toujours selon ses possibilités, on peut l’encourager à poursuivre son apprentissage libre: toucher, manipuler, découvrir, bouger de nouvelles façons, sans excès ni impositions.

Au fur et à mesure qu’il progresse, nous pouvons promouvoir l’hygiène et les soins personnels. Notamment le contrôle des sphincters. À ce moment, nous essaierons de l’aider à apprendre à se laver les mains, à se brosser les dents, à se laver et à s’habiller de façon de plus en plus autonome. De même, pour maintenir l’ordre dans sa chambre et dans les espaces communs.

Enfin, il faut penser à favoriser la socialisation de l’enfant, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du foyer. Pour ce faire, nous devons favoriser la gratitude, l’empathie, l’attente et la gestion des émotions.

Une jeune fille qui met ses chaussettes.

Les enfants indépendants sont plus en sécurité et plus heureux

Gardez ces clés en tête pour favoriser l’autonomie chez un bébé. Ainsi, vous rendrez vos petits plus sûrs d’eux, ce qui leur permettra de croire en leurs possibilités et de devenir des adultes plus heureux et plus épanouis.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’indépendance de l’enfant est essentielle à son épanouissement
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’indépendance de l’enfant est essentielle à son épanouissement

L'indépendance de l'enfant est une capacité à développer dès la plus tendre enfance et qui contribue à son épanouissement..