Syndrome d'Einstein : caractéristiques et causes

Si votre enfant a déjà quatre ans et ne forme toujours pas de phrases ou présente un retard dans le développement de la parole, en savoir plus sur le syndrome d'Einstein pourrait vous intéresser.
Syndrome d'Einstein : caractéristiques et causes

Dernière mise à jour : 09 mai, 2022

Dès la naissance d’un enfant, ses parents sont au courant de chaque petit progrès et réalisation. Ses premiers gestes, sourires, regards ou paroles sont un véritable événement familial. Cependant, lorsque ces jalons de développement tardent à venir, des inquiétudes surgissent.

Dans ce contexte, vous devez savoir qu’il existe une condition qui décrit la situation de ces enfants qui ont un retard dans le développement de la parole mais qui sont brillants sous d’autres aspects. On connaît cela sous le nom de syndrome d’Einstein, nom qui renvoie à l’histoire de la vie de cet immense scientifique du XXème siècle.

Nous allons vous en dire plus sur ce syndrome pour que vous soyez attentif avec vos petits. Ne passez pas à côté de cet article !

Qu’est-ce que le syndrome d’Einstein ?

Garçon de trois ans parlant avec des lettres écrites en l'air.
L’acquisition du langage et l’émission des premiers mots est une étape très attendue par les parents. Mais il est essentiel de savoir ce que le retard de son apparition implique.

Le syndrome d’Einstein a été défini par l’économiste américain Thomas Sowell dans le but de différencier les enfants qui présentent une pathologie du développement de ceux qui parlent tout simplement plus tard que leurs pairs.

Sowell a travaillé avec le Dr Stephen Camarata pour étudier ce phénomène en profondeur, jusqu’à décrire un syndrome complet avec des caractéristiques particulières partagées par de nombreux enfants. Ainsi, le syndrome d’Einstein tire son nom du célèbre scientifique du XXe siècle qui, malgré son indéniable génie, n’a prononcé des phrases complètes qu’à l’âge de cinq ans.

Et c’est quelque chose qui arrive à un grand nombre d’enfants. Souvent, certains parents commencent à s’inquiéter de la possibilité que leur enfant soit atteint d’autisme ou d’une déficience intellectuelle. Cependant, cela ne doit pas nécessairement être le cas.

En général, les petits prononcent leurs premiers mots vers leur premier anniversaire et, dès le deuxième, ils arrivent à les combiner pour former des phrases simples et communiquent très bien. Entre leur troisième et quatrième année de vie, leur vocabulaire est déjà considérablement élargi et leurs constructions grammaticales sont également enrichies.

Cependant, ce processus ne se produit pas de la même manière ni au même rythme chez tous les enfants. En fait, on estime qu’environ 15 % des nourrissons acquièrent le langage tardivement. Et, parmi les multiples causes et affections pouvant expliquer ce retard, figure le syndrome dont on parle aujourd’hui.

Principales caractéristiques du syndrome d’Einstein

Au-delà de ce qui est lié au langage, ce syndrome comprend d’autres caractéristiques qui permettent d’identifier ces enfants et de les distinguer de ceux ayant diverses conditions de développement.

Voici ses principaux signes :

  • Retard dans l’apparition de la parole. L’enfant peut ne pas avoir commencé à parler même après l’âge de quatre ans.
  • Capacités remarquables ou supérieures à la moyenne dans des tâches musicales ou analytiques, ainsi que dans l’utilisation de la technologie. De même, il peut y avoir des parents proches qui excellent dans ces mêmes domaines.
  • Excellente mémoire.
  • Bonne motricité.
  • Intérêts sélectifs ou restreints et grande créativité. L’enfant peut être absorbé par certaines activités et concentrer son attention d’une manière intense, qui ne correspond pas à son âge.
  • Un certain entêtement et une certaine détermination, qui font qu’il est difficile de le convaincre de faire ce qu’il ne veut pas faire ou de le faire changer d’avis.
  • Bien que la parole mette du temps à s’acquérir, elle finit par se développer normalement et l’enfant ne présente pas de difficultés ou de carences par la suite.
Enfant développant sa créativité en pensant qu'il est un astronaute dans l'espace.
Certains enfants atteints du syndrome d’Einstein ont une énorme capacité d’abstraction et une formidable imagination. Par conséquent, avant de vous alarmer, essayez d’identifier le contexte particulier de votre enfant.

L’importance du diagnostic différentiel

Il est important de mentionner que le syndrome d’Einstein n’est répertorié comme un trouble dans aucun des principaux manuels de psychiatrie ou de psychologie. Les recherches à ce sujet sont insuffisantes et ses causes sont encore inconnues (malgré le fait qu’un certain schéma soit généralement observé au niveau familial).

Cependant, il est très utile d’en tenir compte lors de l’établissement d’un diagnostic différentiel. En effet, comme nous l’avons commenté, le retard dans l’acquisition de la parole nous amène généralement à penser à une déficience intellectuelle, à l’autisme ou à d’autres conditions psychologiques plus complexes.

Ainsi, de nombreux enfants sont mal diagnostiqués et reçoivent des interventions et des soutiens qui ne sont ni nécessaires, ni appropriés pour eux.

Il est vrai qu’il existe certains symptômes communs à d’autres conditions de développement, comme le retard de la parole ou des intérêts restreints. Mais les enfants atteints du syndrome d’Einstein ne présentent aucune difficulté cognitive et, en fait, beaucoup d’entre eux sont brillants et se distinguent dans différents domaines du développement neurologique. Ils finissent même par atteindre un développement normal du langage et par rattraper leurs pairs.

Pour toutes ces raisons, il convient de prendre en compte l’existence de ce syndrome avant d’étiqueter le nourrisson. De cette façon, si vous percevez que votre enfant n’acquiert pas la parole au rythme « attendu », avant de vous alarmer, faites attention au contexte. Essayez d’identifier s’il existe d’autres signes de suspicion de cette condition. Mais, surtout, n’hésitez pas à consulter un professionnel adapté, qui pourra parvenir à un bon diagnostic et vous fournir des conseils utiles à suivre.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels sont les premiers mots les plus courants des bébés ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Quels sont les premiers mots les plus courants des bébés ?

Les premiers mots des enfants sont-ils les mêmes ? Découvrons ensemble quelques faits intéressants sur ce phénomène par lequel nous devons tous pas...



  • Rapin, I. (2002). Book Review: Diagnostic Dilemmas in Developmental Disabilities: Fuzzy Margins at the Edges of Normality. An Essay Prompted by Thomas Sowell’s New Book: The Einstein Syndrome. Journal of Autism and Developmental Disorders32(1), 49-57.
  • Sowell, T. (2021). The Einstein syndrome: Bright children who talk late. Hachette UK.