Sommeil et alimentation chez les adolescents

Découvrez la relation entre le sommeil et l'alimentation chez les adolescents et comment elle affecte généralement leur apport quotidien.
Sommeil et alimentation chez les adolescents
Silvia Zaragoza

Rédigé et vérifié par la nutritionniste Silvia Zaragoza.

Dernière mise à jour : 19 décembre, 2022

Saviez-vous que la National Sleep Foundation conseille aux adolescents de dormir entre 8 et 10 heures par jour ? Selon les données fournies par les enquêtes que nous allons mentionner dans cet article, 68,8 % dorment moins longtemps.

Les principales raisons sont le retard au moment d’aller se coucher, dû au temps passé à regarder la télévision ou à utiliser le téléphone portable, ainsi que les loisirs nocturnes. De plus, il existe une relation entre le sommeil et l’alimentation chez les adolescents, comme nous le verrons plus loin.

Dans ce cas, il est essentiel que les jeunes essaient de toujours aller au lit à la même heure et d’éteindre leurs appareils électroniques au moins 2 heures avant. La lumière bleue que ces derniers émettent altère les rythmes de sécrétion de la mélatonine, une hormone responsable de l’induction du sommeil. Ainsi, lorsqu’elle est sécrétée plus tard, elle influence leur repos, les faisant se sentir fatigué le lendemain matin. Et cela affectera négativement leur alimentation.

Par ailleurs, la durée du sommeil n’est pas la seule chose importante : sa qualité doit aussi être évaluée. C’est-à-dire qu’il faut que le sommeil soit réparateur et qu’ils se lèvent le matin avec suffisamment d’énergie pour faire face aux tâches scolaires.

Les réseaux sociaux affectent les capacités de communication des jeunes.

Influence entre le sommeil et l’alimentation chez les adolescents

Tout d’abord, il est important de comprendre les raisons pour lesquelles les changements dans l’alimentation se produisent en raison du manque de sommeil. D’une part, les rythmes circadiens sont altérés, notamment ceux liés à la faim et à la satiété.

Une augmentation de la faim et une diminution de la satiété ont été observées, générées par une plus grande production de l’hormone ghréline dans le sang et une diminution de la leptine. On pense également qu’en se levant plus tôt pour aller à l’école, la fenêtre pour manger est plus large.

D’autre part, le développement du cortex préfrontal se modifie et il y a un manque de récupération cérébrale qui se produit pendant que nous dormons. Cela affecte négativement la mémoire des jeunes et leur capacité à se concentrer.

Apport, qualité alimentaire et sommeil

En ce qui concerne l’alimentation, un sommeil insuffisant entraîne une augmentation des envies de sucreries et d’aliments riches en matières grasses comme le chocolat, les pâtisseries et les biscuits salés.

Cela incite également les adolescents à manger plus d’aliments de restauration rapide comme les hamburgers et les pizzas. De plus, ils ont tendance à boire plus de boissons gazeuses et de thé glacé sucré. En conséquence, la qualité nutritionnelle est moins bonne, puisque leur consommation de fruits et de légumes diminue. Il en va de même pour le lait et le yaourt.

Concernant le temps passé à dormir, une étude menée sur 118 468 Coréens âgés de 12 à 18 ans a observé que se reposer moins de 6 heures se traduit par une consommation de sodas et de sucreries égale ou supérieure à 5 jours par semaine.

Plus récemment, l’étude The CASPIAN-V, publiée en 2020, a révélé que la consommation de fromage, de restauration rapide, de sucre et de thé diminuait pour chaque heure de sommeil en plus.

Ce phénomène se traduit par une consommation d’environ 129 kilocalories de plus que ceux qui dorment 8 à 10 heures. Ce sont des aliments énergétiques riches en glucides simples et en graisses malsaines.

Adolescente mangeant une pizza.

Conséquences négatives pour la santé dues à la relation entre le sommeil et l’alimentation chez les adolescents

En conclusion, l’Indice de Masse Corporelle (IMC) augmente avec la graisse corporelle, ce qui donne lieu au surpoids et à l’obésité. Cela peut s’expliquer par une exposition accrue à la télévision juste avant d’aller dormir et un mode de vie sédentaire.

Ce même fait est à l’origine de l’augmentation de la consommation de snacks salés comme distraction, qui est liée au type de publicités diffusées. Une résistance à l’insuline apparaît alors, qui modifie les niveaux de glucose dans le sang. En conséquence, le risque de diabète de type 2 augmente.

Nous tenons à souligner qu’à mesure que nous vieillissons, les heures de sommeil diminuent. De plus, les personnes qui vivent dans les grandes villes, avec un degré de stress modéré et chronique, ainsi que celles qui ont un niveau socio-économique bas, sont celles qui ont tendance à peu dormir.

Bref, en raison du cercle vicieux produit entre le sommeil et l’alimentation chez les adolescents, les jeunes ont peu d’énergie pour faire face aux activités de leur vie quotidienne et cela affecte leur humeur. Ils deviennent plus irritables et leur motivation baisse.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 conséquences du manque de sommeil chez les adolescents
Être parents
Lisez-le dans Être parents
6 conséquences du manque de sommeil chez les adolescents

Saviez-vous que le manque de sommeil chez les adolescents pouvait avoir des conséquences sur leur développement ?



  • Hirshkowitz M., Whiton K., Albert S.M., Alessi C., Bruni O., Doncarlos L., Hazen N., Herman J., Katz E.S., Kheirandish-Gozal L., et al. (2015) National Sleep Foundation’s Sleep Time Duration Recommendations: Methodology and Results Summary. Sleep Health, 1:40–43
  • Kracht, C L; Chaput, J; Martin, C K; Champagne, C M; Katzmarzyk, P T; M Staiano, A E (2019) Associations of Sleep with Food Cravings, Diet, and Obesity in Adolescence. Nutrients,11(12): 2899.
  • Mozaffarian, N; Heshmat, R; Ataie-Jafari, A; Esmaeil Motlagh, M; Ziaodini, H; Gita Shafiee, G et al (2020) Association of sleep duration and snack consumption in children and adolescents: The CASPIAN-V study. Food Sci Nutr, 8(4): 1888-97.
  • Min, C; Kim, HJ; Park, IS; Park, B; KimJH; Sim, S et al (2018) The association between sleep duration, sleep quality, and food consumption in adolescents: A cross-sectional study using the Korea Youth Risk Behavior Web-based Survey. BMJ Open, 8(7): e022848.
  •  


Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.