Que sont les trompes de Fallope ?

Grâce à la structure macro et microscopique des trompes de Fallope, la rencontre entre l'ovule et le sperme est possible. Cela permet la fécondation et le développement d'une nouvelle vie.
Que sont les trompes de Fallope ?

Dernière mise à jour : 03 juillet, 2021

Les trompes de Fallope constituent des organes allongés, situés de chaque côté de l’utérus et en contact étroit avec les ovaires. Faisant partie du système reproducteur, elles jouent un rôle fondamental dans le transport des ovules et du sperme. En effet, la fécondation se produit dans l’un de ses segments.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur leur structure, leur fonction et les maladies dans lesquelles elles peuvent être impliquées, nous vous invitons à lire l’article suivant.

Anatomie des trompes de Fallope

Les trompes de Fallope sont des organes tubulaires longs qui mesurent en moyenne 10 centimètres. Pour des raisons pratiques, il est possible de distinguer plusieurs portions ou segments.

Anatomie des trompes de Fallope.

  • Pavillon : c’est la partie la plus externe ou distale, qui est en contact avec les ovaires. Il se caractérise par plusieurs extensions appelées fimbriae.
  • Ampoule : comme son nom l’indique, il s’agit d’une portion élargie. De par sa forme, elle facilite la rencontre entre l’ovule et le sperme, c’est-à-dire la fécondation.
  • Isthme : contrairement à l’ampoule, l’isthme a tendance à être plus petit et plus long, facilitant le passage de l’ovule vers l’intérieur de l’utérus.
  • Interstitium : c’est une petite zone avec des caractéristiques microscopiques particulières, qui permettent l’union entre l’utérus (l’utérus) et les trompes.

Si le tissu était analysé au microscope, on trouverait de nombreuses structures allongées appelées plicae, qui se déplacent constamment, favorisant le cheminement de l’ovule le long des trompes vers l’utérus.

Caractéristiques des trompes de Fallope

La fonction principale des trompes de Fallope est de servir de moyen de transport à l’ovule pour faciliter sa rencontre avec le sperme. Pour comprendre le processus, il est important de prendre en compte les structures anatomiques susmentionnées.

Avant l’ovulation

Nous appelons ovulation le processus par lequel un ovocyte (la forme immature de l’ovule) est produit à partir d’un follicule ovarien. Comme tous les changements qui se produisent pendant le cycle menstruel, cela se produit également à la suite de changements hormonaux.

Ces hormones induisent des changements dans la structure interne des trompes utérines, produisant une augmentation de la taille des fimbriae et des plicae. Dans le premier cas, pour faciliter la « prise » de l’ovocyte une fois libéré et dans le cas des tiges, pour permettre la mobilisation vers l’ampoule.

Pendant l’ovulation

Les contractions des muscles présents dans les trompes de Fallope, le mouvement des villosités internes et les sécrétions qui sont libérées au sein de cette structure favorisent le mouvement du futur ovule le long des trompes utérines.

Si la femme a eu des rapports sexuels dans les heures précédant l’ovulation, le mouvement du sperme sera favorisé par les mêmes structures, mais dans le sens inverse. C’est-à-dire de l’utérus à l’ampoule.

Après l’ovulation

En cas de fécondation de l’ovule, le futur embryon va voyager par les mêmes mécanismes jusqu’à la matrice utérine où il va adhérer à l’une de ses parois. Ici commencera alors le processus de division cellulaire nécessaire à la croissance et au développement du bébé.

Néanmoins, si la fécondation ne se produit pas, l’ovule sera absorbé dans l’utérus et des saignements menstruels se produiront. Il s’agit en fait du pelage de l’endomètre, la couche la plus interne de l’utérus.

Fécondation d'un ovule.

Maladies pouvant affecter les trompes de Fallope

Des événements multiples peuvent entraîner une inflammation ou des dommages aux trompes utérines. Le manuel MSD en résume certains. Nous les expliquons ci-dessous :

  • Maladie inflammatoire pelvienne. C’est généralement le résultat d’une infection sexuellement transmissible, comme la gonorrhée ou la chlamydia. Elle se caractérise par des douleurs pelviennes sévères, de la fièvre et des pertes vaginales fétides, entre autres.
  • Grossesse extra-utérine. Parfois, la fécondation ou le transport de l’ovocyte fécondé se produit anormalement. Il en résulte le développement de la grossesse dans un site autre que l’endomètre. Une condition qui met en danger la vie de la mère et est incompatible avec le bon développement du bébé.
  • Endométriose: C’est la présence de tissu endométrial dans une zone anormale, par exemple dans les trompes utérines. Cela entraîne le développement de tissus cicatriciels ou de kystes.

Quelques réflexions finales sur les trompes de Fallope

Les trompes de Fallope sont essentielles pour garantir la reproduction chez l’homme. Malgré leur petite taille, ils permettent aux spermatozoïdes et à l’ovule de se rencontrer en facilitant le transport dans tout le système reproducteur. Sans eux, la vie telle que nous la connaissons ne pourrait exister.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quel est le processus de l’ovulation ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Quel est le processus de l’ovulation ?

L'ovulation est le processus par lequel l'ovocyte ou l'ovule est libéré du follicule ovarien..Quels sont les facteurs qui entrent en jeu dans ce pr...