Naître par césarienne est aussi une façon « sacrée » d'arriver dans le monde

Certaines personnes considèrent la césarienne comme un problème car il s'agit d'une façon « non naturelle » d'accoucher. Cependant, cette méthode peut être très bénéfique, il est donc conseillé d'en apprendre plus à son sujet pour éliminer les préjugés. Découvrez ci-dessous.
Naître par césarienne est aussi une façon « sacrée » d'arriver dans le monde

Dernière mise à jour : 11 juillet, 2021

Naître par césarienne est aussi un moyen sacré d’arriver dans le monde. Il n’y a pas de naissances plus ou moins dignes. Chaque naissance est un acte d’amour, chaque naissance est magique, intense, douloureuse et pleine d’émotions. Cette blessure dans votre ventre sera une signature éternelle sur votre peau, le pacte par lequel votre bébé vient de faire partie de cette vie.

Il y a près d’un an, une phrase et des images ont été partagées sur les réseaux sociaux qui ont indigné des milliers d’utilisateurs. Il a été commenté que « amener des bébés par césarienne était un péché ». C’est sans aucun doute un exemple de l’ignorance la plus extrême et d’un fanatisme infondé qui n’a suscité que controverses et critiques multiples. Cependant, aussi curieux que cela puisse paraître, les césariennes sont encore parfois perçues comme une façon « non naturelle » de donner naissance à un enfant.

Il faut comprendre que le terme « naturel » a des nuances. Un accouchement vaginal a toujours plus d’avantages pour la mère et le bébé, c’est évident, mais la césarienne doit être considérée comme quelque chose de merveilleux aussi pour un fait bien précis : depuis qu’elle est pratiquée, elle a sauvé des millions de vies. Pour cette seule raison, elle a pleinement le droit de se considérer comme un acte tout aussi sacré car grâce à cette technique chirurgicale la vie est possible, le bonheur est possible.

Cependant, ce qui est demandé à de multiples associations, groupes et institutions, c’est la nécessité de créer des conditions adéquates pour des césariennes et non des conditions désastreuses entraînant des césariennes inutiles et traumatisantes.

Accouchement par césarienne, beauté et douleur

Chaque femme rêve d’un accouchement facile, un accouchement rapide, où elle puisse se sentir en sécurité, accompagnée, à l’aise. Cependant, ces facteurs ne sont pas toujours présents. En effet, plus d’une mère garde un mauvais souvenir de ce moment dans sa mémoire.

Par contre, il est indéniable que les taux de césariennes non justifiées atteignent des sommets. Ces interventions chirurgicales dépassent dans de nombreux cas ce que l’OMS elle-même (Organisation mondiale de la santé) recommande, c’est-à-dire qu’elles ne devraient pas dépasser 15% de tous les accouchements.

Les mamans d’aujourd’hui sont-elles incapables d’ accoucher par voie vaginale ? Cette question est parfois un peu controversée. Car on ne peut nier qu’il existe des situations où la césarienne est inévitable, où ces décisions, loin d’être programmées, sont souvent prises à la dernière minute. Dès lors, il ne convient pas de tomber dans l’idée toujours « répréhensible » que les femmes d’aujourd’hui ne sont pas comme celles d’antan. En fait, il va sans dire que dans le passé, les taux de mortalité à l’accouchement étaient très élevés.

Nous ne voulons pas approfondir les raisons pour lesquelles il y a une augmentation des césariennes dans cet article. Cette fois, nous voulons juste « célébrer » ces naissances, car elles sont tout aussi magiques, douloureuses, excitantes et intenses que les accouchements vaginaux.

Mon accouchement par césarienne était sacré parce que…

  • Mon accouchement par césarienne était sacré car il me permettait d’avoir mon fils avec moi.
  • Parce que chaque naissance amène le même résultat : la vie d’un être cher et la possibilité de l’avoir à nos côtés.
  • Mon accouchement était sacré car même si je ne voulais pas de césarienne, j’ai découvert à quel point mon corps peut être fort, à quel point cet utérus est capable de se régénérer, étant un refuge, un abri mais aussi la porte qui accueille et libère.
  • Mon accouchement a été douloureux et habité par la peur et difficile pour les nerfs. J’ai dû lutter contre l’incertitude, contre le fait de ne pas savoir, de ne pas pouvoir voir ce qui se passait derrière ce drap vert qui est parfois placé sur le corps de la mère lors de la césarienne. Cependant, tout mon être a réagi quand je t’ai entendu pleurer, quand ils t’ont mis sur moi…
  • Ma césarienne m’a fait aimer chaque point que mon ventre possède maintenant. Peu m’importe cette marque, ni le temps, les longs mois qu’il m’a fallu pour m’en remettre. Car mon accouchement a aussi été sacré, magique, intense et inoubliable.

Enfin, il est évident que tout le monde ne souhaite pas ce type d’accouchement, mais vu qu’elles sont de plus en plus fréquentes, créons les moyens et les conditions pour que « les césariennes nécessaires soient respectées comme doivent l’être les césariennes ». Pour que la maman puisse pleinement profiter de ce premier contact avec son bébé, de ces moments peau à peau.

Pour qu’elle se sente parfaitement détendue et entourée de ses proches pour accueillir cette précieuse créature…

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment accueillir un petit frère ou une petite sœur dans la sérénité ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment accueillir un petit frère ou une petite sœur dans la sérénité ?

Vous vous demandez sans doute si votre premier enfant est prêt à accueillir un petit frère ou une petite sœur. Nous avons des conseils à vous donne...