Les troubles psychosomatiques chez les enfants

Les troubles psychosomatiques apparaissent généralement quand l'enfant atteint ses limites en termes de résistance émotionnelle. Pour les prévenir, il est important d'envisager certaines actions, en plus d'être attentifs aux possibles symptômes d'angoisse ou de stress.
Les troubles psychosomatiques chez les enfants

Dernière mise à jour : 01 mars, 2021

Vous avez sûrement entendu parler de nombreux troubles chez les enfants. Saviez-vous que certains troubles physiques venaient de facteurs psychologiques ? Il s’agit des troubles psychosomatiques chez les enfants et nous allons vous en dire plus tout au long de cet article.

Les troubles psychosomatiques chez les enfants se définissent comme des troubles qui surgissent à cause d’une mauvaise gestion émotionnelle. Quand un enfant n’est pas capable de contrôler ses émotions, n’importe quel problème peut être extériorisé sous forme de trouble physique.

Ce n’est pas seulement un problème d’enfants. Les adultes peuvent développer les mêmes troubles pour les mêmes raisons, et les personnes touchées peuvent connaître ces troubles de leur enfance jusqu’à la fin de leur vie. Prêter attention aux symptômes et se faire aider par des professionnels peut permettre de minimiser les dommages, aussi bien physiques que psychologiques.

Quelles sont les causes des troubles psychosomatiques chez les enfants ?

Dans le cas des enfants, l’absence de gestion émotionnelle ou sa déficience les pousse généralement à développer ces troubles. Quand un problème affecte un enfant, il se retrouve plongé dans un ensemble d’émotions qui surgissent suite à ce problème.

Mais comment exprimer ce qu’il ressent avec des mots ? Beaucoup d’enfants ne savent pas mettre des mots sur ce qui leur arrive ou ne se sentent pas assez écoutés pour le faire. Si cela se produit, le problème reste dans la psyché de l’enfant et, tôt ou tard, le corps va l’exprimer.

Ces troubles sont réels et leurs complications peuvent aussi l’être. Il ne suffit pas de soigner l’enfant avec des médicaments. Le mal-être psychologique doit être manifesté et traité de la même façon.

« Dans le cas des enfants, l’absence de gestion émotionnelle ou sa déficience les pousse généralement à développer ces troubles. »

Symptômes des troubles psychosomatiques chez les enfants

Il est difficile de faire la différence entre un trouble d’origine physique et un autre qui provient d’un mal-être psychologique. Il est nécessaire d’y être attentifs car il peut nous arriver d’appréhender la solution – de façon erronée – d’un point de vue exclusivement physique.

Les enfants somatisent généralement à travers :

  • Appareil digestif : sous forme de diarrhées, vomissements ou maux d’estomac.
  • Appareil respiratoire : asthme ou crises au cours desquelles la respiration s’accélère et s’entrecoupe.
  • Peau : psoriasis ou eczéma qui produisent différents désordres sur la peau.
  • Maux de tête, douleurs abdominales ou dans d’autres parties du corps.
Une petite fille avec des maux de tête.

En ce qui concerne l’origine psychologique, beaucoup de situations peuvent dériver vers des troubles physiques. N’importe quel événement que l’enfant est incapable de comprendre ou d’assimiler peut le conduire à faire l’expérience des symptômes précédemment mentionnés.

Il faut prêter une attention toute particulière à des faits importants comme : la séparation ou le divorce des parents, la naissance de frères ou sœurs, les changements d’école, le harcèlement scolaire ou des niveaux très élevés d’auto-exigence.

Évaluer le temps que l’enfant passe avec ces symptômes est fondamental et il est également important de savoir s’il lui est arrivé quelque chose ayant pu l’affecter.

« Le problème est que les médecins d’aujourd’hui séparent l’âme du corps »

– Platon –

Que faire face aux troubles psychosomatiques chez les enfants ?

Il n’existe pas de solutions miraculeuses face à cette problématique, mais certains conseils peuvent néanmoins être utiles :

  • Éduquer en gestion émotionnelle. Vous devez aider votre enfant à connaître ses propres émotions et lui enseigner des façons de les exprimer de façon saine.
  • Lui poser des questions sur son quotidien. Même si, en tant qu’adulte, certains faits peuvent ne pas vous sembler importants, sachez que ces derniers peuvent être vitaux pour votre enfant. Vous inquiéter de ce qui a pu lui arriver peut vous donner des pistes sur ce qui le tourmente.
  • Chercher l’origine du mal-être. Demandez-vous depuis quand il ressent ces douleurs, dans quelles situations il a le plus mal ou s’il y a un moment où il n’a pas de symptômes. Il peut avoir des périodes de repos, qui ont généralement lieu quand il est éloigné de la problématique qui le trouble.
Un petit garçon qui a mal à l'estomac.

  • Lui permettre de s’exprimer. Il pourra avoir du mal au début mais savoir que vous êtes disponible lui sera d’une grande aide. Attention, il ne s’agit pas de l’étouffer avec des questions mais plutôt de lui proposer de l’écouter quand il en a besoin.
  • Éviter de se fâcher s’il n’est pas capable d’exprimer ce qui lui fait du mal. Si l’enfant n’arrive pas à mettre des mots sur ce qu’il ressent, vous énerver ne résoudra rien au problème.

Enfin, n’oubliez pas que l’intervention d’un professionnel en psychologie peut parfois être nécessaire. Les troubles psychosomatiques apparaissent souvent quand l’enfant atteint ses limites émotionnelles. Cette aide peut être précieuse, ne la rejetez pas, en plus de la possible médiation du pédiatre.

It might interest you...
La communication émotionnelle dans l’enfance
Être parentsLisez-le dans Être parents
La communication émotionnelle dans l’enfance

Les émotions sont une part essentielle de la personne. Ainsi, la communication émotionnelle dans l'enfance est un outil qui doit être correctement ...



  • Cornellà I Canals, J. (2008). Trastornos psicosomáticos. Pediatria Integral.
  • Pedreira, J. ., Palanca, I., Sardinero, E., & Martin, L. (2001). Trastornos psicosomáticos en la infancia y la adolescencia. Rev. Psiquiatria y Psicol. Del Niño y Adolescente.