Comment travailler les émotions des enfants à travers les contes

02 janvier, 2020
Comprendre et canaliser les émotions à travers des contes est souvent une excellente solution pour renforcer l'estime de soi des enfants et l'interprétation des sentiments. Savez-vous comment mettre cette technique en pratique ?

De nombreux espaces de la vie quotidienne sont idéaux pour travailler sur les émotions des enfants à travers des contes. Par exemple, les parents peuvent faire cela à la maison et les enseignants à l’école.

L’éducation va au-delà du simple fait d’apprendre aux enfants à lire, à écrire ou à compter. Le contrôle des émotions fait partie de l’enseignement qu’un enfant devrait recevoir. La colère, la solitude, l’insécurité, la tristesse, la fierté et la jalousie sont des exemples des émotions qu’un enfant peut ressentir dès son plus jeune âge.

En général, comme ils sont jeunes et inexpérimentés, ils sont incapables d’identifier ce qui ne va pas chez eux et pourquoi. Dans ces cas, il n’y a rien de mieux qu’une histoire ; elles expliquent tous les sentiments d’une manière très simple pour que l’enfant qui la lit les comprenne sans problème.

L’importance de travailler sur les émotions des enfants

Un enfant heureux est celui qui est en bonne santé émotionnelle. La famille est essentielle pour y parvenir ; de même, les contes sont un outil très efficace pour participer au processus de leur formation émotionnelle.

Avec des lectures simples et rafraîchissantes et un certain degré de conscience émotionnelle, tout comportement inapproprié de l’enfant peut être amélioré. Cette activité peut être réalisée seule ou à plusieurs, suivant ce que vous préférez. Après la lecture, il est conseillé d’avoir une discussion à son sujet.

Les émotions qui peuvent être travaillées à travers les contes

Grâce à la lecture d’histoires réfléchies, les enfants développent des compétences sociales importantes pour leur avenir. Ils seront capables d’identifier différentes émotions et apprendront également à respecter et à valoriser celles de leurs voisins.

Les contes sont merveilleux pour leur contenu, leurs messages, leurs dessins ou leurs illustrations. Le plus important est qu’ils nourrissent aussi l’imagination d’une manière inégalée ; ils aident à réfléchir, à parler et à discuter des différentes émotions de toute personne, rendant la conversation plus confortable et nourrissante.

La question est donc d’identifier l’émotion qui n’est pas contrôlée par l’enfant et de lui fournir l’histoire appropriée pour l’améliorer.

La peur dans les contes

Les craintes sont normales, évolutives, liées au développement et changent à mesure que l’enfant grandit. Cette émotion peut se manifester de plusieurs façons : la peur de grandir, d’être seul, de quelque objet, du noir, entre autres.

Les lectures concernant ce sentiment aideront l’enfant à le surmonter de manière proactive et éducative. Vous pouvez chercher des histoires courtes sur des chevaliers qui surmontent des obstacles ou des fables drôles qui mentionnent la peur.

Une professeure avec des élèves

La peur se manifeste par l’insécurité, par la peur de faire des erreurs et de décevoir ceux qui vous entourent. Elle touche surtout les enfants timides. Une histoire dans laquelle le personnage principal a une bonne estime de soi est idéale pour ce genre d’émotion.

Frustration

C’est une émotion qui mélange la déception, l’impuissance, la colère et la tristesse. Les enfants sont frustrés lorsqu’ils sont confrontés à un défi ou à une tâche.

La meilleure façon de combattre la frustration est la tolérance. Cela signifie que l’enfant accepte ses limites et se fixe des objectifs qu’il peut atteindre.

Les histoires de compétitions sportives et de fabrication ou de construction d’objets aideront à renforcer la confiance d’un enfant.

“Avec des lectures simples et rafraîchissantes et un certain degré de conscience émotionnelle, tout comportement inapproprié de l’enfant peut être amélioré.”

Jalousie

La jalousie se développe lorsqu’un enfant ressent un amour sincère pour quelqu’un et refuse de le partager. Elle entraîne de nombreux conflits entre amis et génère beaucoup de solitude.

Les contes appropriés pour contrôler cette émotion sont ceux qui soulignent la valeur de l’amitié. De plus, il est utile d’avoir une harmonie entre amis et de montrer comment elle peut être affectée par une autre personne.

Rage

Il est inévitable que les êtres humains ressentent de la colère à un moment donné de leur vie ; cependant, on ne peut pas permettre que cela fasse de nous des proies faciles dans n’importe quelle situation.

Les enfants ont tendance à être poussés par leurs crises de colère et à réagir de manière agressive et offensive. Il est bon de trouver des lectures qui montrent des exemples de la façon dont leurs personnages contrôlent cette émotion de la manière la plus appropriée.

Il est conseillé de rechercher des histoires qui expriment la tolérance, le respect des opinions d’autrui, le pardon et la patience. Toutes sont idéales pour contribuer à la gestion de la colère.

Une fille qui lance des peluches

La gratitude dans les contes

C’est une émotion positive, qui se concentre sur les bonnes choses de la vie et sur le fait d’être reconnaissant pour ce que l’on a. Les contes qui reflètent l’acceptation et l’appréciation des choses que vous avez, de la nature et de la famille, sont bons pour renforcer ce sentiment.

Les contes sont donc un outil efficace pour travailler sur les émotions des enfants de façon amusante et éducative. En l’utilisant, on travaille sur de nombreux aspects de la croissance personnelle, éducative et spirituelle.

En bref, toutes ces activités aident l’enfant à développer sa vision des choses, à valoriser les apprentissages acquis dans n’importe quelle situation ; enfin, elles lui apprennent aussi à être une meilleure personne.