Le rôle des parents dans la psychothérapie des enfants

Quand un enfant se rend chez un psychologue, un travail conjoint de tout le noyau familial est nécessaire pour aborder le problème. Découvrez le travail essentiel des parents dans la psychothérapie des enfants.
Le rôle des parents dans la psychothérapie des enfants

Dernière mise à jour : 26 janvier, 2021

Il existe encore un certain stigmate vis-à-vis de la psychothérapie. Néanmoins, quand un enfant présente des problèmes émotionnels ou psychologiques, le meilleur cadeau que nous puissions lui offrir est l’accompagnement d’un professionnel qualifié.

Le rôle des parents dans la psychothérapie des enfants est cependant tout aussi important que celui du thérapeute. Nous allons dès maintenant vous en dire plus à ce sujet.

Lorsqu’il devient nécessaire de consulter un psychologue pour enfants, les parents peuvent réagir de différentes façons. Beaucoup ont tendance à se sentir coupables des difficultés de l’enfant et ont l’impression d’être de mauvais parents ou d’avoir échoué dans leur travail. D’autres, en revanche, considèrent qu’ils n’ont pas eu de chance d’avoir un enfant avec des problèmes.

Il faut bien reconnaître qu’aucune de ces options ne s’ajuste à la réalité. Dans la majorité des cas, il y a une confluence de facteurs qui mènent l’enfant à manifester des problèmes émotionnels ou de comportement. Et, au lieu de chercher des coupables ou des victimes, l’important est de travaille en équipe pour améliorer la situation.

Quel est le rôle des parents dans la psychothérapie des enfants ?

Des parents et leur fille chez le psychologue.

Détection du problème

Quand un adulte se sent triste, anxieux ou plein de colère, il est capable de se rendre compte que quelque chose ne va pas, qu’il traverse de sérieuses difficultés sur le plan personnel ou social.

Un enfant, lui, n’a pas la capacité d’identifier clairement son mal-être et de reconnaître que ce dernier est pathologique. Il est du devoir des parents d’observer les symptômes, les comportements et les attitudes du petit pour détecter de possibles difficultés.

Et, de la même façon, ils seront chargés de chercher l’aide professionnelle nécessaire. La décision de consulter un psychologue pour enfants retombe sur eux car ils sont responsables du bien-être de leur enfant.

Dynamique familiale

Suivre une psychothérapie n’est pas simple mais si nous voulons que l’enfant en tire profit, il est nécessaire que les parents soient disposés à le comprendre et à collaborer.

À ce sujet, il est important de rappeler que les familles fonctionnent comme un système et que, bien souvent, les symptômes de l’enfant ne sont que le reflet de certains dysfonctionnements dans la dynamique familiale.

Des rôles confus, des limites incohérentes et des conflits entre certains membres de l’unité familiale sont quelques-unes des raisons qui peuvent expliquer la présence de symptômes chez le petit. Ainsi, pour voir une amélioration, des changements doivent se faire au niveau du système global : il ne suffit pas d’agir sur l’enfant.

Co-thérapeutes

Comme nous le commentions précédemment, le rôle des parents dans la psychothérapie des enfants est aussi important que celui du thérapeute car ce sont eux qui vivent au quotidien avec le petit. Par ailleurs, ce sont ses principales figures de référence, qui lui permettent d’apprendre à percevoir, à traiter et à se lier avec la réalité. Par conséquent, une partie de la thérapie consiste à fournir aux parents des schémas d’action qu’ils pourront mettre en pratique avec leur enfant.

Leur travail sera fondamental au moment de consolider ce qui a été appris lors des sessions de thérapie et de mettre ces connaissances en pratique dans l’environnement quotidien du petit. Ils devront donc collaborer dans l’application de nombreuses règles et techniques à la maison. Il s’agit, en définitive, d’un travail conjoint.

La thérapie psychologique.

Le rôle des parents dans la psychothérapie des enfants ne se limite pas à travailler avec l’enfant

Même si l’enfant est bien celui qui présente les symptômes, il ne s’agit pas de la seule personne affectée. Car la souffrance d’un enfant laisse assurément une trace profonde chez ses parents, aussi bien sur le plan individuel qu’au niveau de leur relation de couple.

Il peut donc être judicieux, à ce moment, de suivre une thérapie conjointe ou de façon séparée, afin que les deux adultes puissent aussi faire face à leurs conflits et difficultés.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quand consulter un pédopsychologue ?
Être parentsRead it in Être parents
Quand consulter un pédopsychologue ?

Un pédopsychologue ou pédopsychiatre peut permettre à un enfant de surmonter un traumatisme ou un passage difficile dans son existence.