Les disputes des parents doivent se faire loin des enfants

Malheureusement, voir les adultes qu'ils aiment le plus se disputer est quelque chose dont de nombreux enfants ont fait l'expérience. Nous allons ici vous expliquer comment les disputes des parents peuvent les affecter.
Les disputes des parents doivent se faire loin des enfants

Dernière mise à jour : 05 décembre, 2021

Il est normal que les parents soient en désaccord et se disputent de temps en temps. Parfois, les couples ne partagent pas la même opinion mais ils peuvent toujours en parler calmement. Au cas où ce ne serait pas le cas, n’oubliez pas : il vaut mieux que les disputes des parents aient lieu loin des enfants.

Le mieux est d’avoir une discussion au cours de laquelle les deux personnes auraient l’occasion de parler et d’écouter différents points de vue. Cependant, il existe de nombreux cas où les parents ne sont pas d’accord et tout se termine par une dispute.

La plupart des enfants s’inquiètent lorsque leurs parents se disputent, ce qui les fait se sentir effrayés, tristes ou bouleversés. Lorsqu’ils restent silencieux après des disputes, ils peuvent même cacher un sentiment de culpabilité.

De plus, les conflits entre les parents peuvent affecter la santé mentale d’un enfant et le développement de ses compétences sociales et émotionnelles. Les disputes peuvent également influencer sa réussite scolaire et affecter sa capacité à tisser de futurs liens.

En fait, une étude a révélé que les conflits non résolus entre les parents ont une puissante influence sur le développement précoce des enfants, leur santé mentale et leurs perspectives de vie future.

Pourquoi ne devriez-vous pas vous disputer devant les enfants ?

Il n’est pas bon que vous vous disputiez avec votre partenaire devant vos enfants pour les raisons suivantes :

1. Les enfants sont peu sûrs sur le plan émotionnel

Les disputes provoquent un sentiment d’insécurité chez les enfants quant à la stabilité de la famille. Les enfants qui sont exposés à de nombreuses disputes peuvent s’inquiéter d’un divorce.

En outre, il peut être difficile pour eux d’avoir un sentiment de normalité vis-à-vis de leur famille ; en effet, les raisons des conflits peuvent être imprévisibles et ceux-ci peuvent se produire à tout moment.

La séparation des parents doit se faire en pensant au bien-être des enfants.

2. La relation parent-enfant peut être affectée

Les conflits sont stressants pour les enfants et, sans aucun doute, pour les parents aussi. Un parent stressé ne peut pas passer du temps de qualité avec ses enfants. Par ailleurs, il peut également être difficile pour eux de faire preuve de chaleur et d’affection lorsqu’ils sont en colère et contrariés par l’attitude des adultes.

3. Les disputes créent un environnement stressant

Écouter des disputes fréquentes ou intenses n’a rien d’agréable pour les enfants et peut entraîner du stress. Ces situations peuvent affecter leur bien-être physique et psychologique et nuire à leur développement normal et sain.

En outre, les recherches ont révélé que le stress associé au fait de vivre dans un foyer très conflictuel pouvait affecter les performances cognitives d’un enfant.

Les chercheurs ont révélé que lorsque les parents se disputent fréquemment, les enfants ont plus de mal à réguler leur attention et leurs émotions. De plus, leur capacité à résoudre efficacement les problèmes se retrouve également compromise.

« L’objet de toute dispute ne doit pas être le triomphe mais le progrès »
—Joseph Antoine René Joubert—

Les disputes des parents sont mieux loin des enfants

Les enfants s’inquiètent souvent du sens des disputes de leurs parents et des conséquences qu’elles peuvent avoir. Cela les amène à tirer des conclusions hâtives et à penser que les conflits signifient que leurs parents ne s’aiment plus.

Or, les disputes des parents ne signifient pas qu’ils ne s’aiment pas ou qu’ils souhaitent se séparer. Heureusement, la plupart du temps, les conflits ne sont qu’un moyen de se défouler lorsqu’ils passent une mauvaise journée ou lorsqu’ils ne partagent pas la même opinion.

En fait, les enfants de tous âges peuvent être touchés par un conflit entre parents. Les conséquences se voient généralement à travers des niveaux élevés d’agressivité, d’hostilité et de violence. Sur le plan interne, ils peuvent montrer de faibles niveaux d’estime de soi ainsi que des épisodes d’anxiété et de dépression.

La séparation d'avec les parents est un sujet très angoissant pour les enfants.

Que pensent les enfants des disputes parentales ?

Les enfants sont généralement bouleversés lorsqu’ils voient ou entendent leurs parents se disputer. Il leur est difficile d’entendre des cris et des mots désagréables. De même, voir leurs parents désorientés et hors de contrôle peut mener les enfants à se sentir vulnérables et effrayés.

Les petits peuvent s’inquiéter pour un parent pendant la dispute. Leur inquiétude est souvent dû au fait qu’ils se sentent particulièrement tristes ou blessés pour l’autre partie.

Parfois, les disputes des parents font pleurer les enfants ou provoquent toute sorte d’inconfort physique. Par exemple, ils peuvent avoir des maux d’estomac à cause du stress ressenti ou même des difficultés à dormir ou à se concentrer à l’école.

Pour terminer, rappelez-vous que les disputes des parents peuvent parfois être saines si elles les aident à exprimer leurs sentiments pour résoudre certaines situations, au lieu de les intérioriser.

Même si nous savons que c’est compliqué, il faut tout faire pour essayer d’éviter les disputes devant les enfants. Les enfants ne se manifestent pas toujours, mais ils peuvent tous être affectés sur le plan émotionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Se disputer devant les enfants est une erreur
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Se disputer devant les enfants est une erreur

Bien que les disputes et la communication soient essentielles dans le couple, se disputer devant les enfants peut les marquer à vie.



  • Ramírez, M. A. (2005). Padres y desarrollo de los hijos: prácticas de crianza. Estudios pedagógicos (Valdivia), 31(2), 167-177.
  • Kitzmann, K. (2010). La violencia doméstica y su impacto en el desarrollo social y emocional de los niños pequeños. Enciclopedia sobre el desarrollo de la primera infancia, 1-6.
  • Ferreiro, M. L. P., Santos, E. J., & Ferreira, J. A. (2007). Afecto parental y conducta de los hijos en situaciones de discusiones cotidianas. Psychologica, (46), 167-195. https://estudogeral.sib.uc.pt/handle/10316/12999