Comment annoncer une séparation aux enfants ?

17 janvier, 2020
La séparation des parents n'est simple pour personne. Il est cependant fondamental d'être prudent et compréhensif au moment de l'annoncer aux enfants.
 

Dans la vie et, en général, tout ce qui commence se termine, à un moment ou un autre. Quand il s’agit d’une relation amoureuse, nous espérons ne jamais voir de fin, et encore plus si nous avons des enfants. Dans ce cas, nous ferions face à une situation extrêmement difficile : leur dire que la séparation est désormais inévitable.

Dans toutes les relations, il existe un pourcentage de probabilité qui nous indique, à cause de diverses circonstances, que la fin est inévitable. Lorsque l’on a fondé une famille, il faut toujours penser, même si c’est très dur, à ce qui est le mieux pour tous.

Comment dire à ces petits, qui pensent que leurs parents sont les être les plus merveilleux au monde, que ceux-ci ne vont plus vivre ensemble ? Comment faire pour que cela n’affecte pas leur existence de façon drastique ?

Quand on a des enfants, il est nécessaire de bien préparer le terrain – pendant quelques mois – et d’avoir épuisé toutes les options pour sauver la relation de couple. Ce n’est qu’à partir de là que l’on pourra leur expliquer que, pour le bien de la famille, le mieux est la séparation définitive.

Cette décision va évidemment affecter les petits. Elle pourra même leur faire ressentir des choses qu’ils ne sauront probablement pas gérer, comme de la culpabilité, de la frustration et de la colère.

Pour atténuer l’impact de cette nouvelle, il faut chercher des outils qui rendent ce moment moins douloureux pour les enfants.

Comment expliquer la séparation aux enfants ?

 

La raison

Il est important d’expliquer la raison de notre séparation avec beaucoup de tact. Et, bien évidemment, il vaut mieux éviter de donner des détails. Nous devons leur dire qu’il s’agit d’une décision prise d’un commun accord, même si la réalité est toute autre.

La séparation des parents

Réunion de la famille

Pour confirmer que la rupture est inévitable, la meilleure chose à faire est que les deux parents annoncent cette nouvelle ensemble. En faisant cela, les enfants voient que, même si l’amour n’est plus là, les parents gèrent encore les situations en tant que famille.

Il n’est pas non plus recommandé de faire croire aux enfants que l’acte de séparation n’est pas très important et que la douleur produite par l’effondrement du noyau familial s’atténuera rapidement. Les parents doivent être sincères, parler de façon claire et sereine du processus et insister sur le fait qu’ils seront toujours là pour se soutenir, même quand les choses seront difficiles.

Chercher les mots adéquats

Il vaut mieux éviter des phrases comme « nous ne nous aimons plus » ou « il n’y a plus d’amour ». Ceci pourrait provoquer de grands dommages émotionnels chez le petit, qui n’a vu que de la tendresse chez ses parents et à qui l’on a toujours dit qu’il était le fruit d’un amour profond.

 

Il faut donc expliquer à l’enfant qu’il est très important, lui démontrer que tout s’est achevé sans conflit et lui apporter beaucoup d’amourIl ne s’agit pas seulement d’un processus au cours duquel l’adulte souffre à cause de l’échec de sa relation : les enfants ressentent aussi la perte de leur famille, qui est la chose la plus précieuse dans leur vie.

Les faire participer à la conversation sur la séparation

S’asseoir avec les enfants pour parler de cette décision est très important pour tout le monde. Cela permet de découvrir ce qu’ils ressentent et pensent à ce sujet. Les enfants doivent pouvoir exprimer leurs doutes et les parents doivent pouvoir leur affirmer qu’ils seront là pour les soutenir lors du processus de séparation.

« Les parents doivent être sincères, parler de façon claire et sereine du processus et insister sur le fait qu’ils seront toujours là pour se soutenir, même quand les choses seront difficiles. »

S’engager à continuer à être les meilleurs parents

Il est essentiel de maintenir les petits informés de la façon dont ils pourront contacter leurs parents et de l’endroit où ils pourront les voir. Vous devez bien leur dire que leur relation ne changera jamais.

Même si cela semble difficile, il faut profiter de ce moment pour renforcer la confiance entre les enfants et les parents. Ainsi, il est recommandé de ne jamais promettre une chose que l’on ne pourra pas respecter car cela blesse énormément les enfants. Les petits ne sont pas responsables de ce qui se passe entre maman et papa.

 

Ne pas chercher de coupables à la séparation

Il faut éviter de signaler l’autre comme étant le coupable de l’échec de la relation de couple car, dans ce cas, la famille se diviserait. C’est bien évidemment un moment où il y a beaucoup de rancœur, de douleur et d’envie de crier à l’autre tout ce qu’il a fait de mal dans la relation car faire traverser une telle épreuve aux enfants n’a rien de simple.

Si nous nous séparons, le bien-être de nos enfants doit être une priorité. Cependant, même si cela vous semble compliqué, le mieux est de ne pas accuser l’autre d’être responsable de cette destruction de la famille. Les enfants n’ont pas besoin de savoir qui est le responsable de la séparation. S’ils le savaient, les mauvais comportements et la rébellion dus au ressentiment deviendrait hautement probables.

Quand nous nous séparons, garder la tête froide face à la situation, en dépit de la douleur qu’elle peut engendrer, aidera à alléger le processus. Faire preuve de maturité émotionnelle devant les enfants leur donnera des bases solides pour leurs futures relations, sans créer de traumas pouvant perturber leur croissance psychologique.

Enfin, nous ne devons pas oublier que les enfants ne divorcent pas : ce sont les parents qui ne veulent plus vivre ensemble. Les enfants doivent rester à l’écart de toute situation liée à la séparation.

Ils ne doivent en aucun cas perdre le contact avec leurs parents ou leurs proches à cause de décisions arbitraires de l’une des parties, sans la moindre justification. Les relations de couple se terminent mais l’amour des familles est infini.