Dilatation pendant la grossesse: ce qu'il faut savoir

La dilatation et l'effacement du col de l'utérus sont des phénomènes étroitement liés, qui favorisent l'accouchement par voie génitale.
Dilatation pendant la grossesse: ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 09 août, 2021

Une fois que la grossesse arrive à terme, les changements nécessaires pour faciliter l’accouchement se produisent dans le corps de la mère. L’un d’eux est la dilatation utérine. C’est un processus dont on parle beaucoup et qu’il est important de connaître plus en détail.

Dans cet article, nous vous présentons toutes les informations dont vous avez besoin pour comprendre le fonctionnement de votre corps à ce moment tant attendu. Ainsi que les tests que les médecins effectuent pour évaluer la dilatation de l’utérus et leur importance.

A quoi correspond la dilatation pendant la grossesse?

Le processus de dilatation fait référence à l’ouverture progressive du col de l’utérus pour faire place au bébé lors de l’accouchement.

Il s’agit d’un processus naturel qui peut être influencé par un grand nombre de facteurs. De plus, selon une publication de Mayo Clinic, il est étroitement lié à un autre phénomène appelé effacement du col. Ce dernier consiste en la contraction des fibres musculaires utérines qui aident le tissu à se rétracter et le col à s’ouvrir enfin.

Pour des raisons pratiques, on considère que la dilatation est complète lorsqu’elle atteint 10 centimètres d’extension. Cela coïncide avec un effacement à 100 % du col de l’utérus. Les deux phénomènes se produisent progressivement. Ils sont généralement plus rapides chez les femmes ayant déjà eu une grossesse.

Examen du ventre d'une femme enceinte.

A quel moment survient la dilatation?

La dilatation et l’effacement du col de l’utérus constituent la première phase du travail. Jusqu’à présent, on ne sait pas exactement ce qui la déclenche. Bien que les changements hormonaux semblent jouer un rôle majeur.

Certaines hormones de grossesse facilitent les contractions utérines réelles, pour favoriser l’accouchement par le canal génital. Il s’agit notamment des prostaglandines et de l’ocytocine, qui sont administrées comme médicament lors de nombreux accouchements à l’hôpital. Lorsque toutes ces substances sont libérées dans le sang, les cellules musculaires de l’utérus commencent à se contracter.

Quels sont les symptômes qui surviennent?

Toutes ces manifestations qui apparaissent au début du travail peuvent être comprises comme des symptômes de dilatation et d’effacement du col. Les plus importantes sont les suivantes:

  • Contractions utérines fréquentes, soutenues, intenses et douloureuses. Il est important de les différencier des fausses contractions ou contractions de Braxton-Hicks, qui ne répondent pas à tous ces critères et peuvent se ressentir dès le deuxième trimestre de la grossesse.
  • Perte du bouchon muqueux. Il s’agit de l’expulsion d’une matière gélatineuse, de couleur verte ou jaunâtre et qui s’accompagne souvent d’un peu de sang. Ce bouchon est situé à l’intérieur du col de l’utérus et sa fonction est d’empêcher l’entrée d’agents externes dans l’utérus.
  • Le liquide amniotique s’écoule par le vagin. Cela se produit à la suite de la rupture du sac amniotique, qui entoure et contient le liquide dans lequel le fœtus est en suspension.

Comment évalue-t-on la dilatation du col de l’utérus?

Lorsqu’une femme en travail se rend dans un service médical, on effectue souvent un examen vaginal. Cette pratique fait partie de l’examen physique gynécologique et sert entre autres à évaluer l’état du col de l’utérus.

Au toucher, le médecin peut faire une évaluation subjective de la dilatation et de l’effacement du col utérin de la femme. Subjectif en effet puisque le professionnel se base sur une approximation de la taille, en la comparant à celle de ses propres doigts.

Pendant le travail, la manœuvre tactile vaginale peut être douloureuse et inconfortable. Cependant, c’est une méthode nécessaire pour évaluer la dilatation. Ainsi que pour déterminer où se trouve le bébé dans le canal génital.

Une femme en position allongée pendant le travail de l'accouchement.

Quelles sont les complications éventuelles?

Le travail se déroule généralement sans problème chez la grande majorité des femmes enceintes. En particulier lorsqu’elles ont eu un contrôle prénatal adéquat. Cependant, il peut parfois survenir des désagréments nécessitant des soins médicaux.

Par exemple, lorsque les contractions sont insuffisantes pour favoriser la dilatation dans un délai raisonnable. Ou si le bébé ne peut pas rentrer dans le canal génital en raison d’une disproportion avec le bassin de la mère.

Bref, la dilatation utérine est un processus par lequel passeront de nombreuses femmes enceintes. Il est donc pratique de le connaître pour mieux le comprendre. Apprendre comment fonctionne le corps humain lors des moments les plus merveilleux dans la vie d’une femme en vaut la peine, sans aucun doute.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment soulager la douleur de l’accouchement et favoriser la dilatation
Être parentsLisez-le dans Être parents
Comment soulager la douleur de l’accouchement et favoriser la dilatation

Découvrez différentes méthodes pour soulager la douleur de l'accouchement et favoriser la dilatation, pour un accouchement moins difficile !