4 différences entre les fausses contractions et celles de l’accouchement

13 janvier 2018
Vous y arrivez enfin, l'accouchement peut arriver à tout moment. Les contractions apparaissent, mais sont-elles un signe de l'accouchement ou de fausses contractions ? Nous vous donnons ci-dessous les signes définitifs afin de pouvoir les distinguer.

Quand commence l’accouchement ? Comment puis-je savoir s’il s’agit de fausses contractions ou si c’est vraiment un signe que je devrais aller à l’hôpital ? Beaucoup de femmes trouvent stressant le moment de décider si c’est l’heure d’accoucher ou non. Il est important de savoir distinguer certaines contractions des autres. Il est donc normal que vous ayez peur de ne pas savoir comment le faire.

Nous voulons vous expliquer comment vous pouvez arriver à distinguer les unes des autres.

Types de contractions

Il existe six types généraux de contractions, bien que nous puissions les diviser en deux :

Les fausses contractions. Ce sont celles qui n’ont rien à voir avec l’accouchement, bien qu’elles puissent avoir un rôle antérieur à la naissance.

  • Des contractions d’entraînement. A partir du huitième mois environ, les niveaux d’ocytocine commenceront à augmenter et la progestérone diminuera. Vous commencerez à remarquer de petites contractions, que l’on appelle contractions de Braxton Hicks. Elles préparent votre utérus aux mouvements d’expulsion qui seront effectués.
  • Les contractions prodromiques. Celles-ci apparaissent dans les deux dernières semaines de la grossesse et se caractérisent par le fait qu’elles sont responsables de l’expulsion du bouchon muqueux et de l’effacement du col de l’utérus. Elles durent entre 15-20 secondes et sont ressenties dans le bas-ventre ou au niveau de l’entrejambe.
Les contractions de l'accouchement sont rythmiques et constantes.

Les contractions de l’accouchement. Celles qui cèdent la place à  l’accouchement et se produisent après.

  • Les contractions de dilatation. Les vraies contractions d’accouchement. Elles dureront environ 20 secondes au début, et à partir de là elles vont s’intensifier et se produire de plus en plus vite. Quand elles se produisent toutes les dix minutes, il est temps d’aller à l’hôpital.
  • Les contractions de transition. Le bébé descend déjà par le canal de naissance. Les contractions sont prolongées, d’une durée d’une minute et demie et d’une fréquence constante.
  • Les contractions d’expulsion. Elles sont les plus intenses et durables, mais sont celles qui aident votre bébé à sortir. Une fois ces dernières passées, vous aurez des contractions moins douloureuses pour expulser le placenta.
  • Les contractions postpartum . Elles se produisent le lendemain. Elles ressemblent à des crampes et sont le produit du repositionnement de vos organes internes.

Comment distinguer les fausses contractions de celles de l’accouchement ?

Il existe certains signes qui peuvent vous mettre sur la voie, à savoir si ce que vous ressentez sont des contractions de l’accouchement ou non. Voici les principaux signes :

La douleur

  • Les fausses contractions sont souvent embêtantes, plus que douloureuses. Votre ventre va durcir, mais en changeant de position, vous pouvez les aider à passer.
  • Celles de l’accouchement, par contre, sont douloureuses. L’abdomen durcit également, bien que dans ce cas, la douleur ne disparait pas en marchant ou en changeant de position.

La fréquence

  • Les fausses contractions ne sont pas rythmiques. Bien que celles de Braxton Hicks puissent augmenter en fréquence à mesure que la date d’accouchement approche, elles ne suivent pas un modèle constant.
  • Les contractions de l’accouchement sont rythmiques. Vous les remarquerez de plus en plus fréquemment et vous sentirez que chaque contraction dure plus longtemps que la précédente.
Les fausses contractions sont arythmiques et très embêtantes.

La localisation

  • Avec les fausses contractions, l’inconfort se ressent au niveau du bas-ventre.
  • Les vraies contractions de l’accouchement sont habituellement ressenties comme une douleur qui commence dans le dos et va vers le bas de l’abdomen.

L’intensité

  • Les fausses contractions ne durent généralement pas plus de 15-20 secondes.
  • Celles de l’accouchement peuvent durer jusqu’à 90 secondes dans les moments précédant l’accouchement.

Si vous remarquez que vous souffrez de contractions qui sont douloureuses et ressemblent à celles de la naissance, pensez à votre date d’accouchement prévue : il se peut que vous ayez une naissance prématurée.

Tout d’abord, vous devez garder à l’ esprit que chaque femme est différente. Il y a des femmes qui ne ressentent pas de fausses contractions et il y a des femmes qui les ressentent déjà avec de la douleur. Ne vous inquiétez pas ! Quel que soit votre cas, vous ne serez pas la seule et, bien sûr, si vous ressentez une douleur qui vous inquiète beaucoup, allez à l’hôpital. L’équipe médicale évaluera si vous pouvez rentrer à la maison parce que c’était une fausse alerte ou si le moment est venu d’aider votre bébé à naître.

 

 

A découvrir aussi