Le merveilleux processus de l’accouchement

· 2 août 2018
L'une des meilleures manières de profiter de la vie est d'apprécier chaque moment, être présent dans l'ici et le maintenant. De cela, dépend le fait que notre attention soit concentrée sur ce dont nous avons besoin, nous vivrons alors différemment ce merveilleux processus de l'accouchement.

Il y a plusieurs signes qui indiquent le début du travail. L’un d’entre eux est l’observation d’une dilatation entre trois et quatre centimètres dans le col de l’utérusun autre est quand celui-ci réduit de plus de 50%. Ce même phénomène se produit également lorsque vous avez entre deux ou trois contractions d’intensité moyenne ou élevée toutes les 10 minutes.

Avant cela, vous vous trouverez dans la phase appelée « prodromes ». Cette phase est caractérisée par l’apparition des contractions, mais elles ne sont pas rythmiques et douloureuses, ou très peu.

Le repos les aide à diminuer. La durée varie de plusieurs heures à plusieurs jours.

Mais il y a aussi des premiers signes de l’accouchement qui nous encourage à se rendre à l’hôpital :

  • Apparition de contractions utérines rythmiques, progressives et intenses, au moins toutes les 5 minutes, sur une période d’au moins une heure, et qui ne disparaissent pas avec le repos.
  • La rupture de la poche des eaux. Dans le cas où la poche se perce, la maman aura la sensation d’avoir uriner involontairement, et il est nécessaire d’aller à l’hôpital même si vous n’avez pas de contractions.

Il est très important, à ce moment-là, d’observer la quantité et les caractéristiques des eaux. Sa couleur normale est transparente comme l’eau.

Si elles se rapprochent de la couleur verte, cela peut montrer des signes de perte du bien-être du fœtus et il est conseillé de consulter d’urgence un centre hospitalier.

La durée du processus de l'accouchement varie d'une femme à l'autre

  • Des pertes vaginales.

Il peut être normal que du sang coule mais en petite quantité, c’est toujours moins que la quantité expulsée pendant les règles.

Si la perte de sang est la même que pendant les menstruations ou arrive en plus grande quantité, il est urgent de se rendre à l’hôpital.

Avant de voir le visage de votre bébé, de le sentir, de le tenir dans vos bras, de lui donner le sein, vous devez passer par plusieurs phases. Préalablement au jour tant attendu, il faut se préparer. Actuellement, les maternités admettent généralement les désirs des parents quant à la façon de « vivre » la naissance d’un enfant.

Certains parents ont même ce que l’on appelle un « projet d’accouchement et de naissance« . C’est un document préparé à l’avance et qui présente le type de services que la mère veut recevoir.

L’association Espagnole de Pédiatrie explique que si le plan de naissance n’a pas été élaboré, les professionnels qui vous accompagnent seront en mesure de fournir toutes les informations nécessaires pour que vous sachiez quelles sont les procédures les plus courantes à l’hôpital et quelles sont les ressources humaines et matérielles sur lesquelles vous pouvez compter.

Le processus de l'accouchement est unique à vivre et fait partie des miracles de la vie

Les phases magnifiques de l’accouchement

Voici le détail des différentes phases d’un accouchement naturel. Cette description est basée sur un document élaboré et diffusé par les professionnels de l’Association Espagnole de Pédiatrie, qui donnent des conseils et des explications dans le Guide Pratique pour les Parents.

La période de dilatation

Les prodromes sont une phase préalable au début du travail, mais la première phase de l’accouchement est celle de la dilatation.

Elle peut durer jusqu’à 10 heures pour une femme qui a déjà vécu un accouchement et jusqu’à 15 heures chez une femme qui accouche pour la première fois.

Il s’agit normalement de la phase la plus longue, et pendant laquelle il se produit divers changements d’adaptation, tant chez la mère que chez le bébé, cela facilite la naissance.

Une fois que cette étape est commencée, l’accouchement est lancé, sauf s’il y a un problème dans l’évolution du travail.

Vous remarquerez des contractions rythmiques, intenses, habituellement douloureuses et qui ne disparaissent pas, même au repos. Elles peuvent être de deux à quatre (ou même cinq) contractions toutes les 10 minutes.

Durant la période de dilatation on observe l’évolution en fonction de la fréquence des contractions.

La phase d’expulsion

Une fois la dilatation complète atteinte, soit 10 cm, l’étape suivante est l’expulsion. Cette période se terminera avec la naissance.

Les caractéristiques de la naissance ou de l’expulsion :

  • La durée : la période d’expulsion chez une femme qui vit cela pour la première fois peut durer jusqu’à deux heures et une heure chez les femmes ayant déjà vécu un accouchement. Toutefois, il faut savoir qu’une fois la péridurale appliquée, cette phase peut se prolonger davantage.
  • Les contractions sont rythmiques et plus intenses, et la fréquence peut diminuer quelque peu.
  • Les poussées commencent.

La poussée est une sensation de pression dans la zone vaginale et rectale qui invite à pousser également ; ce qui peut indiquer que la dilatation est complète et que la tête du fœtus descend dans le canal de la naissance.

Avec la péridurale, cette sensation peut être inexistante ou moindre. En cas de contractions, les poussées spontanées sont recommandées.

Des poussées dirigées peuvent aussi être utilisées: dans ce cas, un spécialiste vous indiquera quand et combien de temps vous devez pousser.

Après quelques minutes, vous pourrez certainement tenir votre bébé dans les bras et commencer une nouvelle étape, celle de prendre soin de lui et de l’allaiter.