Qu’est-ce que le bouchon muqueux ?

6 février 2019
A la fin de la grossesse, il existe un fluide qui a tendance à sortir en urinant. D'apparence gélatineuse, il peut alarmer la future maman. Il s'agit du bouchon muqueux qui annonce l'arrivée de l'accouchement, et c'est tout à fait normal.

Parfois, à l’approche de l’accouchement, l’obstétricien avertit de l’expulsion du bouchon muqueux. De quoi s’agit-il ? Le bouchon muqueux est un liquide visqueux de couleur blanchâtre, parfois jaunâtre, qui s’élimine avant de donner naissance.

Il peut s’écouler des heures, des jours ou des semaines avant l’accouchement, en fonction de la dynamique utérine.

Le fluide dense, composé d’eau, de protéines, d’enzymes et d’immunoglobulines se forme pendant les premières semaines de grossesse. Comme son nom l’indique, il sert de « bouchon » au col de l’utérus en séparant ce dernier du vagin.

Il reste dans la zone endo-cervicale pendant les 40 semaines de grossesse. Ou du moins la plupart d’entre elles.

Parfois, cette sécrétion d’apparence gélatineuse peut être accompagnée de petits échantillons de sang (fils). Mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Le bouchon muqueux est resté attaché au col de l’utérus pendant des mois. Il est donc possible qu’en se détachant, des capillaires se soient rompus.

Quelle est la fonction du bouchon muqueux ?

Le bouchon muqueux agit comme un bouclier protecteur de l’utérus de la maman ainsi que du bébé. Il évite le passage des bactéries et des champignons, parmi d’autres germes qui provoquent de multiples infections dans la cavité utérine.

Pour les nouvelles mamans, c’est quelque chose de nouveau. Son expulsion peut passer inaperçue (en urinant), ou laisser de petites tâches consécutives sur les sous-vêtements.

Il ne s’agit pas d’un liquide abondant. Néanmoins, au moment où il s’écoule, il faut éviter les relations sexuelles et les bains intimes. Son expulsion expose la cavité utérine à des agents contaminants.

Le bouchon muqueux est un liquide visqueux de couleur blanchâtre, parfois jaunâtre, qui s'élimine avant de donner naissance.

A quel moment le bouchon muqueux est-il expulsé ?

En général, le bouchon muqueux s’élimine ou est expulsé dans la phase finale de la grossesse. Lorsque l’activité utérine commence. Si la dynamique utérine est régulière, cela peut se produire pendant les dilatations.

Lorsque les contractions sont sporadiques, le mucus peut être relâché des heures, des jours ou des semaines avant la venue au monde du bébé.

Au cas où le bouchon muqueux est sécrété avant la semaine 34, vous devez consulter immédiatement un médecin. Même s’il ne s’agit pas d’un signal imminent de travail, à ce stade, il peut annoncer la naissance prématurée du bébé ou un col incompétent.

Dans les deux cas, il faut agir rapidement pour éviter les complications de santé voire même une fausse couche.

Devant la menace d’une naissance prématurée ou de faiblesse du col, le spécialiste devra réaliser des examens exhaustifs, intervenir ou indiquer le traitement afin d’empêcher l’accouchement avant la semaine 37.

Si la naissance ne peut pas être reportée, il faudra travailler sur la maturation pulmonaire et sur le développement complet du nouveau-né.

Le médecin : un accompagnant dans le processus

Comment différencier le bouchon muqueux des fluides propres au dernier trimestre de grossesse ? N’est-ce pas plutôt du liquide amniotique ? Tache ou hémorragie ? Pendant la grossesse, il est normal que toutes ces questions se posent. Surtout lorsque c’est notre premier bébé que l’on met au monde.

L’expulsion de cette barrière -parfois pas inadvertance- est un processus physique naturel. Il n’entraîne donc pas de dommages sur la santé. 

En effet, il est là pour protéger la grossesse et la mener vers une fin heureuse. Toutefois, il est nécessaire d’être informée de ses caractéristiques et de ses fonctions. Vous saurez ainsi comment agir dans les différents cas.

Sur toute la durée des 40 semaines de grossesse, le gynéco-obstétricien remplira non seulement son rôle de médecin, mais également d’accompagnant dans le processus. Toutes les questions ou les inquiétudes de la future maman doivent lui être adressées.

Le bouchon muqueux n'a rien à voir avec le liquide amniotique.

Le bouchon muqueux n’est pas du liquide amniotique

Il est important de faire la différence entre le bouchon muqueux et le liquide amniotique. Le premier est un fluide dense ou gélatineux, peu prononcé, transparent, parfois blanchâtre, jaunâtre ou marron lorsqu’il y a des traces de sang. Son odeur est douce.

En revanche, le liquide amniotique est léger et dégage une certaine odeur de chlore. Il ressemble davantage à l’urine.

Tous les deux indiquent l’approche de l’accouchement. Cependant, la rupture du sac amniotique suit l’expulsion du mucus, lorsque les membranes se compriment et placent le bébé dans le canal de naissance.

Fondamentalement, le liquide amniotique est une eau incolore, qui peut être également mélangée avec un peu de sang. Si des liquides très sombres sont évacués, il faut se rendre rapidement à l’hôpital.

Par ailleurs, il faut différencier l’expulsion du bouchon muqueux d’une hémorragieIl est naturel d’observer des fils sanguins, mais cela est différent des grandes quantités de sang.

Si la sécrétion de sang est abondante et continue, le médecin doit en être informé immédiatement. Une hémorragie peut survenir avec ou sans douleur. Elle peut être également le signal de problèmes dans le placenta ou d’autres organes reproducteurs de la mère.