Comment prévenir et traiter les marques de varicelle

La varicelle est une maladie caractérisée par une éruption cutanée et de la fièvre. Si on prend les mesures d'hygiène appropriées, on peut éviter les marques à l'avenir.
Comment prévenir et traiter les marques de varicelle
Maria del Carmen Hernandez

Rédigé et vérifié par la dermatologue Maria del Carmen Hernandez.

Dernière mise à jour : 23 octobre, 2022

Les marques de varicelle sont des lésions qui peuvent rarement être décelées lors de la consultation médicale. Cela est dû aux mesures et aux précautions prises au cours de la maladie pour prévenir leur évolution. Il s’agit d’une pathologie hautement contagieuse qui présente des démangeaisons intenses et des grattages ultérieurs, avec la génération conséquente de lésions cicatricielles.

Qu’est-ce que la varicelle ?

La varicelle est une maladie infectieuse d’origine virale à grand pouvoir contagieux qui touche préférentiellement les enfants. En fait, plus de 90 % des personnes non vaccinées sont infectées. De plus, elle survient à différents âges et dans différentes parties du monde.

Les symptômes typiques comprennent une éruption cutanée avec des démangeaisons intenses et des cloques rouges, accompagnée d’une faible fièvre. En outre, l’éruption se développe d’abord sur le visage et la poitrine. Ensuite, elle se propage au cuir chevelu, aux bras et aux jambes. Les démangeaisons intenses sont le plus gros problème de la pathologie car elles rendent généralement le sommeil difficile.

Comment prévenir les marques de varicelle ?

La varicelle se caractérise par la présence simultanée de différents types de lésions cutanées. C’est-à-dire que des cloques, des croûtes ou des lésions résiduelles peuvent être observées en même temps. Découvrez ici comment prévenir les marques causées par cette condition.

Bien que la varicelle touche principalement les enfants, les adultes peuvent également l’attraper. Éviter de se gratter, entre autres mesures, est essentiel pour éviter que les marques ne restent après la maladie.

Éviter de se gratter

Le symptôme qui prédomine sur le reste est une démangeaison extrême, qui génère un besoin urgent de se gratter. Les marques résiduelles ont tendance à apparaître lorsque les lésions de varicelle sont frottées. L’éviter fait partie des prémisses à respecter car cela évite la surinfection de la surface cutanée et les cicatrices à l’avenir. De plus, couper les ongles et les nettoyer permet d’éviter de frotter et d’infecter les lésions.

Porter des vêtements appropriés

Les démangeaisons peuvent s’accentuer avec l’utilisation de certains vêtements. Par conséquent, il est recommandé de porter des vêtements lâches et faits de fibres naturelles. Les tissus synthétiques et très serrés ne calment pas la sensation de démangeaison et peuvent provoquer une irritation des peaux sensibles ou des lésions développées lors de la varicelle. Porter trop de vêtements à la fois stimule aussi la transpiration et les démangeaisons qui en résultent.

Utiliser une protection solaire

Comme toutes les cicatrices récentes, les lésions résiduelles de varicelle ne doivent pas être exposées aux rayons ultraviolets. Pour ce faire, on doit les recouvrir de vêtements et toujours utiliser de la crème solaire. Celle-ci doit avoir un FPS de 50 ou plus et on doit renouveler son application toutes les deux heures.

L’exposition au soleil provoque une stimulation de la mélanogénèse et une hyperpigmentation des lésions. L’American Academy of Dermatology Association recommande fortement l’utilisation de crème solaire sur les cicatrices pour prévenir le développement d’un cancer de la peau.

Recourir aux médicaments antiprurigineux

Lorsque les démangeaisons sont très intenses, il est inévitable de gratter les lésions et même de se faire mal. Dès lors, il est conseillé de se rendre chez un médecin spécialiste pour qu’il vous prescrive un médicament antihistaminique afin de calmer le prurit et ne pas générer de marques ultérieures. Les médicaments pour soulager les symptômes peuvent être administrés par voie orale, sous forme de comprimés ou de gélules, ou par des agents topiques. Les lotions à la calamine et les pilules de cétirizine en sont des exemples connus.

Aller chez le médecin pour avoir un médicament antihistaminique est la meilleure option. Avec son application sur les plaies, il est possible de calmer les démangeaisons et d’éviter les marques à l’avenir.

Prendre des mesures d’hygiène dans la salle de bain

Lors du bain et des douches, l’idéal est d’utiliser de l’eau tiède et que leur durée soit courte. Cela aide à garder la couche lipidique protectrice de la peau intacte pour éviter toute irritation supplémentaire. De plus, l’utilisation de savons neutres ou syndet maintient la peau hydratée et réduit les risques de démangeaisons dues à la peau sèche.

Utiliser de l’huile de rose musquée

Actuellement, il existe plusieurs huiles ayant des fonctions médicinales. L’une d’elles est la rose musquée, qui est très utile pour le soin de la surface de la peau. Elle a des caractéristiques bénéfiques importantes dans le traitement des vergetures, des cicatrices et du relâchement cutané, ceci grâce à sa haute teneur en acides gras polyinsaturés, en acide linoléique , en acide linolénique et en vitamines A, E et C (associées à la synthèse du collagène).

Selon des études du Journal of Cosmetic, Dermatological Sciences and Applications, l’utilisation d’huile de rose musquée deux fois par jour pendant 3 mois peut améliorer l’apparence d’une cicatrice.

Mieux vaut prévenir que traiter les marques de varicelle

Bien que les marques qui se développent à cause de la varicelle soient traitables, l’idéal est de les prévenir au moment de la maladie. Les mesures de soin les plus importantes pour éviter de rester avec ces marques sont l’utilisation quotidienne et constante d’un écran solaire et d’éviter de gratter les lésions. Autrement dit, on doit laisser les croûtes tomber d’elles-mêmes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que la varicelle congénitale ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Qu’est-ce que la varicelle congénitale ?

La varicelle congénitale est une maladie qui peut survenir à n'importe quel stade de notre vie. Cependant, on tend à la voir comme une maladie infa...



  • Mármol I, Sánchez-de-Diego C, Jiménez-Moreno N, Ancín-Azpilicueta C, Rodríguez-Yoldi MJ. Therapeutic Applications of Rose Hips from Different Rosa Species. Int J Mol Sci. 2017 May 25;18(6):1137. doi: 10.3390/ijms18061137. PMID: 28587101; PMCID: PMC5485961.
  • Facts about chickenpox. Paediatr Child Health. 2005 Sep;10(7):413-4. doi: 10.1093/pch/10.7.413. PMID: 19668650; PMCID: PMC2722564.
  • Tebruegge M, Kuruvilla M, Margarson I. ¿El uso de calamina o antihistamínico proporciona alivio sintomático del prurito en niños con infección por varicela zóster? Arch Dis Child. Diciembre de 2006; 91 (12): 1035-6. doi: 10.1136 / adc.2006.105114. PMID: 17119083; PMCID: PMC2082986.
  • Johnson AW. Soap opera and winter itch: synthetic detergent bars (syndets) provide superior mildness compared with soaps. Skinmed. 2004 Sep-Oct;3(5):251; author reply 251-3. doi: 10.1111/j.1540-9740.2004.03685.x. PMID: 15459993.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.