10 maladies infantiles qui peuvent être évitées en se lavant les mains

Un bon lavage des mains est une habitude d'hygiène essentielle pour les enfants et les adultes. En quelques secondes seulement, il est possible de prévenir de nombreuses maladies. Savez-vous lesquelles ?
10 maladies infantiles qui peuvent être évitées en se lavant les mains

Dernière mise à jour : 31 mars, 2022

De nombreuses maladies infantiles se transmettent par des mains sales, telles que la gastro-entérite et les maladies respiratoires. Année après année, ces affections représentent les principales causes de morbidité et d’absentéisme scolaire et professionnel. Or, avec une action simple – en se lavant les mains –, il est possible d’obtenir un grand changement.

Nous allons ici vous dire pourquoi cette habitude est considérée comme l’une des méthodes les plus efficaces pour arrêter la propagation des maladies.

Les maladies infantiles qui peuvent être évitées en se lavant les mains

Promouvoir un bon lavage des mains est une mesure économique et efficace pour réduire le risque de tomber malade. Surtout chez les jeunes enfants, qui ont tendance à mettre des objets ou leurs mains dans leur bouche, et chez les écoliers, qui restent en contact étroit avec les autres enfants et partagent des objets d’usage commun.

De nombreuses organisations internationales de santé ont lancé des campagnes pour sensibiliser la population à l’importance d’adopter cette mesure d’hygiène au quotidien. Et de fait, chaque année, le 15 octobre, on célèbre la Journée internationale du lavage des mains, à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Savez-vous quelles pathologies peuvent être évitées en gardant les mains propres ? Nous vous les révélons ci-dessous.

1. Conjonctivite

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, qui est la couche la plus fine et la plus transparente qui recouvre la surface interne de la paupière. Les causes peuvent être infectieuses ou non (comme les allergies et les produits chimiques) et les manifestations varient selon le type de pathologie.

Selon les recommandations des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), bien se laver les mains est le meilleur moyen de limiter la propagation des germes qui causent la conjonctivite.

enfant visage yeux conjonctivite bilatérale
Les conjonctivites peuvent être de différents types, mais elles sont fréquentes et peuvent être prévenues en se lavant les mains.

2. Varicelle

La varicelle est une infection infantile très courante causée par le virus varicelle-zona. Elle est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes et son évolution est généralement bénigne. Cependant, lorsque les adultes la contractent, ils peuvent connaître des cadres plus graves.

Parmi ses symptômes caractéristiques, on peut citer la fièvre qui, quelques jours plus tard, s’accompagne d’une éruption cutanée provoquant de nombreuses démangeaisons. Ces lésions se présentent sous la forme de piqûres qui se transforment en cloques puis en croûtes.

La transmission du virus s’effectue par contact direct entre les personnes, soit par la peau, soit par les sécrétions respiratoires. Celles-ci contaminent également les mains et les surfaces.

3. Salmonellose

La salmonellose est un type de gastro-entérite et ses symptômes commencent 6 à 48 heures après l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par des bactéries du groupe Salmonella.

Certaines de ses manifestations sont des vomissements, de la diarrhée, des nausées et des douleurs abdominales. Il peut même y avoir des signes de maux de tête et de douleurs musculaires, bien qu’ils ne soient pas toujours présents.

4. Giardiase

La giardiase est une infection de l’intestin grêle causée par des parasites de la famille Giardia. Elle se manifeste généralement par une diarrhée aqueuse nauséabonde, des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales et des flatulences. Contrairement au cadre précédent, ces gastro-entérites ont tendance à se prolonger davantage dans le temps que les bactériennes.

L’ingestion d’eau contaminée par des kystes de parasites ou le contact direct avec une personne qui les porte sur les mains provoque une infection. Par conséquent, l’hygiène des mains et l’assainissement de l’environnement sont des facteurs clés pour limiter la transmission.

Le lavage des mains est considéré comme l’une des principales méthodes pour réduire le risque de transmission d’agents infectieux par les voies respiratoire, les mains et la voie féco-orale.

5. Infections cutanées

L’impétigo est une infection cutanée bactérienne très courante chez les enfants. Les bactéries qui en sont responsables peuvent s’acquérir par contact direct avec les lésions d’une autre personne.

6. Pneumonie

Les infections respiratoires, y compris la pneumonie, sont l’une des principales causes de décès chez les enfants de moins de 5 ans. Heureusement, il existe des preuves en faveur du lavage des mains à l’eau et au savon comme méthode efficace pour les prévenir.

7. Grippe

Le rhume ou la grippe sont également des affections courantes chez l’enfant, en particulier pendant les mois froids de l’année. Pour cette raison, les experts recommandent de bien se frotter les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes, afin d’assurer un nettoyage correct des germes.

L’idéal est de rincer toutes les surfaces des mains et des ongles et même d’étendre le lavage aux poignets.

8. Rhume

Le rhume se transmet directement ou indirectement par les mains. En effet, celles-ci sont très facilement contaminées par les sécrétions respiratoires lorsque les enfants toussent, éternuent ou s’essuient le nez.

Selon les résultats d’une étude, le fait de se laver les mains peut réduire le risque de maladies des voies respiratoires supérieures. En effet, en éliminant les agents pathogènes respiratoires des mains, on les empêche de pénétrer dans le corps ou de les transmettre à d’autres enfants.

9. Maladie pieds-mains-bouche

La maladie pieds-mains-bouche est causée par un virus de la famille Coxsackie. Un enfant infecté par ce germe peut le transmettre à d’autres enfants par les sécrétions suivantes :

  • Gouttes de salive ou de mucus nasal.
  • Liquide provenant d’ampoules ou de croûtes.
  • Matière fécale.

Les enfants infectés ont tendance à être beaucoup plus contagieux pendant la première semaine de maladie, c’est pourquoi il ne vaut mieux pas aller à l’école pendant cette période.

maladie main pied bouche infection coxsackie entérovirus
Le virus responsable de la maladie pieds-mains-bouche se contracte par contact direct avec des sécrétions respiratoires en suspension dans l’air ou présentes sur les mains.

10. Rotavirus

Le rotavirus se transmet par les matières fécales, par contact main-bouche et même par contact avec des surfaces contaminées (telles que des couches ou des jouets sales). Même par voie aérienne, si celle-ci contient des gouttelettes de salive infectées, expulsées à travers la toux ou les éternuements.

Par conséquent, lorsqu’un enfant est porteur du virus, il peut le transmettre à ses pairs de diverses manières. Mais avec un bon lavage des mains (surtout après être allé aux toilettes), ces risques sont considérablement réduits.

Le lavage des mains est synonyme de santé

Garder ses mains propres est l’une des habitudes d’hygiène les plus importantes pour éviter les maladies infantiles et couper le cycle de transmission.

Par conséquent, éduquons les enfants dès leur plus jeune âge sur l’importance d’un bon lavage des mains, afin qu’eux et leurs proches restent toujours en très bonne santé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi faut-il se laver les mains avant de toucher un bébé ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Pourquoi faut-il se laver les mains avant de toucher un bébé ?

Nombreux sont les nourrissons contaminés par des adultes qui ne prennent pas les précautions nécessaires. Par exemple, se laver les mains.



  • Ejemot RI, Ehiri JE, Meremikwu MM, Critchley JA. Hand washing for preventing diarrhoea. Cochrane Database Syst Rev. 2008 Jan 23;(1):CD004265. doi: 10.1002/14651858.CD004265.pub2. Update in: Cochrane Database Syst Rev. 2015;(9):CD004265. PMID: 18254044.
  • Rabie T, Curtis V. Handwashing and risk of respiratory infections: a quantitative systematic review. Trop Med Int Health. 2006 Mar;11(3):258-67. doi: 10.1111/j.1365-3156.2006.01568.x. PMID: 16553905; PMCID: PMC7169664.
  • Greenland K, Cairncross S, Cumming O, Curtis V. Can we afford to overlook hand hygiene again? Trop Med Int Health. 2013 Mar;18(3):246-9. doi: 10.1111/tmi.12055. Epub 2013 Jan 7. PMID: 23294417.
  • Aiello AE, Perez V, Coulborn RM, Davis BM, Uddin M, Monto AS. Facemasks, hand hygiene, and influenza among young adults: a randomized intervention trial. PLoS One. 2012;7(1):e29744. doi: 10.1371/journal.pone.0029744. Epub 2012 Jan 25. PMID: 22295066; PMCID: PMC3266257.
  • Vivancos V, González-Alvarez I, Bermejo M, Gonzalez-Alvarez M. Giardiasis: Characteristics, Pathogenesis and New Insights About Treatment. Curr Top Med Chem. 2018;18(15):1287-1303. doi: 10.2174/1568026618666181002095314. PMID: 30277155.
  • Organización Panamericana de la Salud/Organización Mundial de la Salud. (2021) La higiene de manos salva vidas. Disponible en: https://www.paho.org/es/noticias/17-11-2021-higiene-manos-salva-vidas