3 clés pour faire face aux enfants impulsifs

21 décembre, 2020
L'impulsivité n'est pas mauvaise en soi. Toutefois, si elle est trop présente dans l'attitude de l'enfant, cela peut entraîner de sérieux problèmes relationnels.

Essayons de nous projeter dans cette situation. Imaginons qu’un enfant joue aux billes avec un ami. Au moment où il s’aperçoit qu’il perd, il commence à donner des coups de pied pour gâcher le jeu, se fâche, pleure, crie ou s’en va en colère. Pensez-vous qu’il s’agit d’un comportement que l’on pourrait attribuer aux enfants impulsifs ?

La réponse est oui. En effet, ce genre de comportement et bien d’autres nous permettent de détecter un enfant impulsif. Ainsi, nous pouvons ensuite travailler sur la question afin que l’enfant s’apaise et réfléchisse davantage à ses réactions et ses actions.

Un enfant qui se roule sur un canapé.

Quelles sont les caractéristiques des enfants impulsifs?

Selon certains experts, comme Bob Cunningham de EdM, l’impulsivité est caractéristique du tempérament infantile ainsi que de la personnalité de l’adulte. Par ailleurs, elle est et sera toujours plus ou moins présente chez l’être humain, car ce n’est pas quelque chose de nouveau.

En effet, l’impulsivité, le stress et même l’anxiété ne doivent pas toujours être considérés comme des traits négatifs. Il s’agit de facteurs évolutifs de l’espèce humaine qui sont apparus dans son adaptation à l’environnement et qui, s’ils sont bien utilisés, peuvent être réellement positifs pour sa survie.

Cependant, si l’impulsivité se manifeste de manière constante, elle peut devenir un véritable problème relationnel. Par conséquent, avant qu’elle n’affecte ou conditionne la vie de toute une famille, il est intéressant, en tant que parents, éducateurs et enseignants, de chercher la meilleure solution.

La première étape consiste donc toujours à détecter le problème. Dans ce cas, les enfants impulsifs présentent souvent des caractéristiques très spécifiques que nous pouvons clairement observer :

  1. Ils agissent toujours avant de penser.
  2. Ils répondent avant même d’avoir écouté la question.
  3. Des problèmes pour attendre leur tour quand ils jouent.
  4. Ils ne supportent pas d’être battus et sont mauvais perdants.
  5. Ils embêtent sans arrêt les autres et les interrompent constamment.
  6. Très peu de tolérance à la frustration.
  7. Ils n’ont aucune maîtrise de soi.
  8. Ils désobéissent presque toujours.
  9. Beaucoup de négativité dans leur attitude.
  10. Même s’ils reconnaissent leur problème, ils ne le contrôlent pas et répètent les comportements.
  11. Ils n’ont pas conscience des conséquences de leurs actes, ni socialement ni physiquement.
  12. Ils font des crises de colère très fortes et incontrôlées.

Comment les aider ?

Aider les enfants impulsifs et très capricieux n’est pas toujours simple, mais cela est nécessaire. Plus vite on agit, plus vite nous pourrons contenir ce type de conduites dans l’intérêt de l’enfant et également de toute la famille.

Rester ferme à chaque instant

Comme nous l’avons précisé, les enfants impulsifs n’ont guère de contrôle de soi. De plus, il est très fréquent qu’ils regrettent aussitôt après avoir agi. Néanmoins, nous devons être conscient qu’ils ne peuvent pas se maîtriser, ils ont de réelles difficultés à le faire.

En tant que parents, enseignants ou éducateurs, nous devons rester fermes. Certes, cela est parfois épuisant, mais il ne faut pas se décourager. Il est important de maintenir les règles et les normes à suivre, de discuter avec eux autant que nécessaire, toujours avec clarté, patience et constance.

Si nous nous décourageons, crions ou perdons le contrôle, non seulement nous ne les aidons pas, mais nous aggravons également la situation de l’enfant. Il peut aussi finir par nous manipuler s’il perçoit que nous ne sommes pas sûrs et que nous doutons. Il pense qu’il peut en tirer profit.

Toujours agir avec calme

Y compris lors des situations d’impulsivité extrême, de colère et d’agressions, l’adulte doit s’efforcer de maintenir le calme. C’est précisément dans ces moments-là qu’il faut faire preuve d’une plus grande sérénité et tranquillité.

Une mère en discussion avec son enfant.

Toutefois, cette sérénité doit s’accompagner d’un comportement déterminé et ferme. C’est ainsi que nous pourrons transmettre à l’enfant qu’il n’atteindra pas son but avec cette attitude.

Apporter une explication aux enfants impulsifs

Une fois que le petit s’est calmé, l’adulte doit parler avec lui de façon calme et sensée. C’est le moment de lui expliquer les raisons de son comportement et pourquoi il est inutile de persévérer dans cette conduite impulsive qui ne le mènera à rien de positif.

Si l’enfant a insulté ou frappé un autre enfant, par exemple, il est nécessaire qu’il comprenne l’importance de s’excuser. Qu’il saisisse également que son comportement est inadapté et que ce genre d’actions n’apportera que des conséquences négatives pour lui.

En fin de compte, les actes ont toujours des conséquences. Si un enfant agit de manière impulsive, il doit comprendre que ce n’est pas la meilleure façon de procéder.

Avec ces conseils, si nous ne parvenons pas à apaiser l’enfant et à le faire réfléchir avant d’agir, nous pourrions être confrontés à un problème plus grave pour lequel il est préférable de consulter un professionnel de la psychologie infantile.

  • Bauermeister, J.J. (2002). Hiperactivo, impulsivo, distraído, ¿me conoces? Guía acerca del déficit atencional para padres, maestros y profesionales. Madrid: Albor-Cohs.