12 exercices qui aideront à canaliser l'énergie de l'enfant hyperactif

Même dans les contextes les plus difficiles, l'hyperactivité peut être contrôlée. Voici quelques conseils qui donneront à vos enfants des outils pour savoir comment se comporter avec succès.
12 exercices qui aideront à canaliser l'énergie de l'enfant hyperactif

Dernière mise à jour : 25 février, 2022

Canaliser l’énergie d’un enfant hyperactif peut être difficile, mais ce n’est pas impossible. Tous les enfants ayant beaucoup d’énergie ne sont pas atteints du TDAH ; cependant, ceux qui le sont sont compliqués. Apprendre à gérer ce trouble est très important pour l’enfant et sa famille.

Le TDAH est un trouble qui survient dans l’enfance, affectant 4 % de la population infantile. Il se présente au niveau neurobiologique, et c’est pourquoi il nécessite une attention à différents niveaux. Les parents sont souvent stressés lorsqu’ils ne trouvent aucune activité qui puisse divertir ou épuiser l’enfant.

Amuser un enfant hyperactif n’est pas facile car sa nervosité le fait sauter d’une chose à l’autre. Il a besoin d’activité pour ne pas s’ennuyer et drainer son surplus d’énergie.

Parmi les caractéristiques les plus fréquentes chez les enfants hyperactifs figurent les mouvements des pieds et des mains. Le besoin de se lever ou de parler en permanence se manifeste également, ainsi qu’un comportement impulsif.

Caractéristiques de l’enfant hyperactif

Un enfant hyperactif peut être identifié par son comportement général. Bien que les symptômes de ce trouble puissent être déroutants dans une large mesure, ils doivent être pris en charge de la même façon. L’essentiel, dans ces cas, est de déterminer qu’il s’agit d’un comportement répétitif intense.

  • Son comportement semble en décalage avec son âge. Il agit généralement comme s’il était plus jeune qu’il ne l’est vraiment.
f1b949ea37dc293e2e1de489e7e6f100
  • Il a du mal à rester concentré et ne fait pas attention à ce qui est nécessaire
  • Ses travaux ne sont pas de bonne qualité en raison de sa désorganisation
  • Il ne termine pas la plupart des tâches qu’il commence ou les interrompt régulièrement
  • Lors d’activités qui exigent d’être assis, il n’arrête pas de se lever ; par exemple, au moment des repas ou en classe
  • Il a tendance à faire les choses sur un coup de tête, sans réfléchir avant d’agir
  • Il maintient un mouvement répétitif des mains et des pieds
  • L’enfant interrompt souvent les autres, surtout lorsqu’ils parlent ou lorsqu’ils sont occupés
  • Il n’arrête pas de courir et de sauter
  • Il lui est difficile de s’identifier aux autres enfants en raison de son trouble. De plus, il ne suit pas les règles du jeu en groupe et veut constamment changer d’activités
  • Par ailleurs, il oublie toujours des choses, perd des objets ou ne sait pas où mettre quoi que ce soit
  • Son comportement suscite des plaintes de la part des enseignants et d’autres adultes. Il est généralement désobéissant.

Comment divertir un enfant hyperactif ?

865e84ca2ff8b3331b209acdc8614eda

Comme nous l’avons vu, le comportement de l’enfant hyperactif met à mal la patience de la plupart des gens. Par conséquent, il est essentiel de trouver des activités qui le motivent et améliorent sa concentration.

Divertir un enfant hyperactif est compliqué. Par conséquent, certaines activités spécifiques peuvent être utiles dans ces cas. L’idée est que cela l’amuse, le divertisse et favorise son bon comportement.

L’objectif principal est de réduire son impulsivité et son agitation motrice et d’augmenter son attention, qui sont la source de ses  principaux problèmes. Certaines des activités qui peuvent l’aider sont :

1. La danse

Elle aide à contrôler la motilité. Par ailleurs, elle harmonise les mouvements pour améliorer le comportement sur le plan social. Cela peut amuser l’enfant et, en même temps, lui permettre de drainer un peu d’énergie grâce à l’exercice.

2. Le yoga

Il peut positivement aider l’enfant hyperactif en contrôlant son comportement et son agitation. Le yoga apporte tranquillité et harmonie à son corps. En outre, c’est une activité pour l’esprit et le mental, très propice à son hyperactivité.

3. Le sport dans la nature

Ces enfants aiment passer du temps loin de chez eux. Les exercices en plein air comme le vélo et la course à pied, ou simplement la marche, sont particulièrement bons pour les enfants qui ont beaucoup d’énergie.

En fait, de nombreux sports d’équipe tels que le basket-ball, le baseball et le football peuvent garder un enfant constamment en mouvement. Dans ces sports, un grand nombre de muscles sont sollicités, et ils forcent l’enfant à rester attentif tout en observant ce qui l’entoure.

4. La musique

La musique entraîne les deux côtés du cerveau en même temps, en le faisant mieux fonctionner. Inscrire l’enfant dans un orchestre ou une chorale lui fait du bien. De plus, il apprendra à travailler en équipe. Ceci est très utile pour ceux qui débutent avec un instrument, car ils ont besoin d’associer leur technique à d’autres activités.

5. La natation

Essayer ce sport n’est peut-être pas une mauvaise idée. Les mouvements constants maintiennent l’enfant avec une énergie permanente. La discipline que ce sport demande lui sera également bénéfique, puisqu’il pourra l’exercer dans n’importe quel domaine de la vie quotidienne.

6. Le théâtre

Le théâtre présente de multiples avantages pour ces enfants. Devoir mémoriser les textes et pratiquer régulièrement en répétant plusieurs fois la même chose les aide. Les pensées et le trac de monter sur scène donnent une routine aux enfants. Ils les aident à accorder plus d’attention à ce qu’ils font.

7. Les échecs

Ce jeu, bien qu’il soit très ancien, est extrêmement bon pour le mental. Il aide à réfléchir aux mouvements que l’on doit réaliser dans le jeu. C’est important car cela divertit les enfants et les aide également à aiguiser leur esprit, en concentrant leur attention.

Les échecs génèrent également de la confiance en soi ; ils leur apprennent à se concentrer et y jouer est simple. Il faut beaucoup s’entraîner : plus on joue, et plus on a envie de rejouer pour essayer d’autres stratégies.

8. Jeux d’attention et de mémoire

  • Réaliser des puzzles de lettres et de figures géométriques à difficulté croissante.
  • Résoudre des labyrinthes, des mots cachés et des mots croisés.
  • Compléter des phrases.

Jeux de :

  • Mémoire : observer des objets ou des images pendant quelques minutes, puis énumérer au moins cinq d’entre eux.
  • Cartes
  • Construction

9. Exercices physiques pour réduire la tension

Dans une recherche consacrée au thème de la canalisation de l’énergie d’un enfant hyperactif, les activités suivantes, parmi beaucoup d’autres, ont été proposées :

  • Exercices de saut.
  • Faire en sorte qu’il travaille son agitation, tapote un stylo, balance ses jambes… cela l’aidera à réduire la tension dans des muscles spécifiques ou des parties du corps.
  • Proposer des exercices de course.
  • Lui donner l’occasion de jouer du tambour, de tuer des mouches avec une tapette à mouches…
  • Exercices de compression avec les mains en utilisant des balles en caoutchouc, des éponges, de boulettes de papier…
  • Des exercices isométriques tels que serrer les mains l’une contre l’autre, pousser les murs…
  • Proposer des exercices variés avec des mouvements de dépliage et eurythmiques, comme se déplacer lentement dans la pièce en suivant la musique.
  • Mettre de la musique pour danser en toute liberté.
  • Faire des grimaces pour exercer et détendre les muscles du visage.

10. Jeu de décharge et d’expression émotionnelle

On l’utilise pour évacuer les émotions. La colère, la rage, les frustrations et les comportements agressifs des enfants trouvent ainsi un exutoire ludique. Pour cela, on prend des oreillers, des peluches et des sacs de sable. L’objectif est de les faire se confronter à leur état d’esprit et de l’extérioriser, afin d’apprendre à se connaître et à prendre conscience de leur force intérieure.

11. Jeu : une course lente

Réaliser des exercices de construction avec des legos, en suivant les instructions. Le facteur temps ou la lenteur est l’élément clé.

12. Jeu de danse

L’enfant suit les instructions et attend son tour. Il se déplace au rythme de la musique et s’immobilise au moment indiqué. Puis il recommence à bouger jusqu’à ce que la musique lui dise de s’arrêter à nouveau.

Pour canaliser l’énergie d’un enfant hyperactif, il faut moduler ses mouvements. Par conséquent, en lui permettant de laisser son énergie circuler naturellement à travers des mouvements et des gestes répétitifs et aléatoires, on réduit la tension physique de l’enfant, ce qui favorise la concentration et l’apprentissage.

Essayons ces techniques.

Cela pourrait vous intéresser ...
Enfants hyperactifs : comment et quand le TDAH est détecté
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Enfants hyperactifs : comment et quand le TDAH est détecté

Les enfants souffrant d'hyperactivité peuvent développer un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH).